La France condamne la construction de 2 304 logements en Cisjordanie
Rechercher

La France condamne la construction de 2 304 logements en Cisjordanie

La réaction française fait suite à l’approbation des autorités israéliennes à la construction de logements dans des implantations israéliennes en Cisjordanie

Le ministère français des Affaires étrangères, au 37 quai d'Orsay. (Crédit : Gwenaelle98/Wikimedia Commons)
Le ministère français des Affaires étrangères, au 37 quai d'Orsay. (Crédit : Gwenaelle98/Wikimedia Commons)

« La France condamne les décisions prises par les autorités israéliennes les 5 et 6 août visant à permettre la construction de 2 304 logements en Cisjordanie », a écrit dans un communiqué publié ce 7 août le ministère des Affaires étrangères français.

La réaction fait suite à l’approbation des autorités israéliennes à la construction de logements dans des implantations israéliennes en Cisjordanie.

« Ces décisions s’inscrivent dans un contexte préoccupant d’accélération de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, a réagi la France. Comme l’a réaffirmé la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies, la colonisation est contraire au droit international. Cette politique contribue à attiser les tensions sur le terrain et sape gravement les conditions d’une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, fondée sur une solution à deux États. »

Dans un message adressé aux résidents des implantations en vue des élections législatives prévues en septembre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis le mois dernier qu’aucune implantation ne serait démantelée en Cisjordanie.

La semaine dernière, Israël a également approuvé la construction de 700 logements pour des Palestiniens dans une partie de la Cisjordanie sous contrôle israélien.

« La France prend acte de l’annonce de 715 permis de construire pour des habitations palestiniennes en zone C, a écrit le ministère. Elle rappelle les besoins importants de la population palestinienne vivant dans cette zone, alors même qu’une grande majorité des demandes de permis de construire n’a pas été approuvée ces dernières années, et que les démolitions d’habitations palestiniennes, illégales en vertu du droit international, se poursuivent à un rythme soutenu en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. »

Le texte se termine sur un appel aux autorités israéliennes à « respecter le droit international » et à « renoncer à tout projet qui remettrait en cause in fine la solution des deux États ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...