La police met fin à une rave en violation des règles de distanciation sociale
Rechercher

La police met fin à une rave en violation des règles de distanciation sociale

Des centaines de personnes qui ne portaient pas de masques lors d'une fête en forêt près de Modiin se sont vus infliger des amendes par des policiers ; l'organisateur a été arrêté

Un policier sur le site d'une rave en plein air organisée en violation des règles de distanciation sociale dans une forêt près de Modiin, le 18 juillet 2020. (Capture d'écran : Twitter/Police israélienne)
Un policier sur le site d'une rave en plein air organisée en violation des règles de distanciation sociale dans une forêt près de Modiin, le 18 juillet 2020. (Capture d'écran : Twitter/Police israélienne)

Des centaines de jeunes Israéliens ont participé à une rave en plein air durant le week-end, en violation des restrictions gouvernementales sur les rassemblements et des règles de distanciation sociale destinées à endiguer la propagation du coronavirus, a déclaré la police israélienne dimanche.

La police a publié les images des caméras corporelles des agents qui sont arrivés et ont arrêté la rave, qui se tenait dans une forêt près de la ville de Modiin.

Dans un communiqué, la police a déclaré que des agents avaient recueilli des informations sur la fête prévue via les médias sociaux et étaient arrivés avec des renforts.

Ils ont constaté la présence de dizaines de véhicules et de tentes sur les lieux, de nombreux participants ne portant pas de masque et n’adhérant pas aux règles de distanciation sociale, selon la déclaration.

L’organisateur, un homme de 20 ans du nord d’Israël, a déclaré à la police que c’était sa fête d’anniversaire. Les policiers l’ont arrêté.

La rave a été interrompue, les bouteilles d’alcool ont été vidées et les officiers ont infligé des amendes aux personnes qui ne portaient pas de masque.

Dans les images publiées, on peut entendre un participant dire qu’on lui a volé son masque.

De nouvelles restrictions pour le public autorisées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus sont entrées en vigueur vendredi, limitant jusqu’à nouvel ordre les rassemblements publics à 10 personnes à l’intérieur et 20 à l’extérieur, les groupes de travail et les familles nucléaires étant exemptés.

Le ministère de la Santé a déclaré dimanche que 1 414 nouveaux cas de coronavirus avaient été confirmés au cours des 24 heures précédentes, ce qui porte le total des cas au niveau national à 49 575 depuis le début de la pandémie, dont 27 729 cas actifs. Le nombre de décès dus au COVID-19 est passé à 406.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...