Rechercher

Lapid part en week-end, sous les critiques des opposants à la réforme judiciaire

Le chef de l'opposition défend son voyage en disant que sa femme et lui ont vécu "l'année et demie la plus folle de notre vie" mais qu'il rentrera dimanche et se joindra à la lutte

Le Premier ministre sortant, Yair Lapid, s'adressant à l'Institut israélien pour la démocratie, le 28 novembre 2022. (Crédit : Institut israélien pour la démocratie)
Le Premier ministre sortant, Yair Lapid, s'adressant à l'Institut israélien pour la démocratie, le 28 novembre 2022. (Crédit : Institut israélien pour la démocratie)

Le chef de l’opposition Yair Lapid s’est envolé pour Paris jeudi pour un week-end avec son épouse, ce qui lui a valu les critiques de certains activistes opposés au nouveau gouvernement qui estiment qu’il devrait être à la tête des protestations contre les réformes judiciaires radicales de la coalition annoncées la veille.

« Alors qu’un coup d’État a lieu en Israël et que tous les fondements de la démocratie sont abattus par le gouvernement destructeur de [Benjamin] Netanyahu, le chef de l’opposition Yair Lapid choisit de s’envoler vers Paris pour des vacances. Au lieu de déclarer l’état d’urgence afin de contrecarrer les manœuvres antidémocratiques, Lapid… [légitime] ces manœuvres antidémocratiques », a tweeté le mouvement populaire Kumi Israel.

« À l’heure actuelle, une immense communauté en Israël se retrouve sans direction », a affirmé le groupe.

Quelques heures plus tard, Lapid a réagi sur Facebook en justifiant ses vacances, affirmant qu’elles intervenaient après « l’année et demie la plus folle de notre vie », pendant laquelle il a été ministre des Affaires étrangères et Premier ministre.

« Nous n’avions pas de grands projets : peut-être voir une exposition, avoir un dîner romantique, se promener un peu. Mais il s’est avéré que beaucoup de gens avaient beaucoup de choses à dire à ce sujet. Ils ont décidé que si je ne suis pas là pendant deux jours et demi, cela signifie que je ne suis pas engagé dans la lutte pour la démocratie israélienne. Je déteste être sur la défensive et je déteste me plaindre, mais il y a une limite [à ces absurdités] », a-t-il écrit.

Dans cette publication, Lapid affirme avoir « perdu des millions de shekels » en entrant en politique. Une déclaration financière publiée par le président de Yesh Atid en 2015 estimait sa fortune à 10,4 millions de shekels, selon le quotidien économique The Marker. Un rapport de Forbes datant de la même période a calculé que les actifs de Lapid s’élevaient à 22 millions de shekels.

« Dimanche, je reviendrai pour continuer la lutte de toutes mes forces jusqu’à ce que nous fassions tomber ce terrible gouvernement. Il n’y a qu’une seule condition qui doit être remplie pour que cela réussisse : nous devons cesser de nous harceler les uns les autres, d’effectuer des tests de pureté les uns sur les autres, et au contraire lutter ensemble contre le vrai risque : un gouvernement de mauvaise foi avec un Premier ministre faible qui menace de détruire le vivre-ensemble en Israël », a ajouté Lapid.

Jeudi, les législateurs du parti de Lapid se sont joints à des centaines de personnes devant la Haute Cour de Justice pour protester contre la refonte du système juridique proposée par le ministre de la Justice Yariv Levin mercredi.

Les changements exposés par Levin lors d’une conférence de presse à la Knesset limiteraient sévèrement l’autorité de la Haute Cour de Justice, donneraient au gouvernement le contrôle de la commission chargée de la sélection des juges et limiteraient considérablement l’autorité des conseillers juridiques du gouvernement.

Les détracteurs de ces mesures préviennent que le système judiciaire ne pourra plus jouer son rôle de contrôle du pouvoir de la majorité au pouvoir. Les partisans de ces mesures affirment que les décisions de justice annulant des lois ou des décisions gouvernementales vont à l’encontre de la volonté des électeurs israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.