Le Hamas appelle la communauté internationale à voter contre la résolution US
Rechercher

Le Hamas appelle la communauté internationale à voter contre la résolution US

Ismail Haniyeh a demandé à la Ligue arabe et au Qatar de "faire avorter" le texte condamnant "la résistance palestinienne et le Hamas"

Ismail Haniyeh à Gaza (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)
Ismail Haniyeh à Gaza (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)

Le chef du bureau politique du groupe terroriste palestinien du Hamas Ismail Haniyeh s’est adressé à plusieurs dirigeants arabes pour contrecarrer une résolution soumise par les Etats-Unis à l’Assemblée générale des Nations unies, qui si elle est adoptée, condamnerait le Hamas pour ses tirs de roquettes contre Israël et demanderait la fin des violences.

Cette résolution a récemment obtenu le soutien de l’Union européenne.

L’Assemblée générale des Nations unies devrait voter jeudi sur ce texte, selon la mission américaine.

« Haniyeh a contacté plusieurs dirigeants et chefs de la diplomaties de la région et ailleurs pour faire avorter les efforts américains d’adopter une résolution condamnant la résistance palestinienne et le Hamas », a déclaré le groupe terroriste dans un communiqué publié sur son site dimanche.

Le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit assiste à la réunion des ministres des Affaires étrangères arabes au Caire pour discuter de l’agitation à Jérusalem le 27 juillet 2017. (Crédit : AFP / KHALED DESOUKI)

Haniyeh a appelé le secrétaire général de la Ligue arabe Aboul Gheit, le ministre des Affaires étrangères qatari Mohammed bin Abdulrahman al-Thani et des responsables du renseignement égyptien, indique le communiqué.

Il a également envoyé un courrier au secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres et à d’autres dirigeants régionaux et internationaux, a fait savoir le Hamas.

Dans ses lettres, Haniyeh a défendu le « droit » du peuple palestinien à « résister à l’occupation par tous les moyens possibles, y compris par la résistance armée », précise le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...