Rechercher

Le personnel de Biden atterrit en Israël pour préparer la visite du président

Les services de sécurité craindraient une escalade en Cisjordanie pendant le séjour du président en Israël en raison de l'absence d'une initiative de paix américaine majeure

Le président américain Joe Biden s'adressant à la nation après la décision de la Cour suprême des États-Unis d'annuler le jugement Roe v. Wade, à la Maison Blanche à Washington, DC, le 24 juin 2022. (Crédit: Mandel Ngan/AFP)
Le président américain Joe Biden s'adressant à la nation après la décision de la Cour suprême des États-Unis d'annuler le jugement Roe v. Wade, à la Maison Blanche à Washington, DC, le 24 juin 2022. (Crédit: Mandel Ngan/AFP)

Le personnel de l’administration Biden a atterri à l’aéroport Ben Gurion alors que les préparatifs s’intensifient pour la visite officielle du président américain en Israël et en Cisjordanie la semaine prochaine.

Selon des informations non confirmées de la Douzième chaîne, de nombreux avions-cargos américains ont atterri ces derniers jours, transportant, entre autres, la limousine blindée du président américain, Joe Biden, « The Beast », et une flotte de 10 limousines blindées qui seront utilisées pour transporter l’entourage de Biden.

Deux hélicoptères présidentiels et six hélicoptères Black Hawk de l’armée américaine sont également arrivés.

La délégation de sécurité du président et d’autres membres du personnel sont également arrivés.

Moins d’une semaine avant la visite de Biden, les services de sécurité israéliens s’inquiètent de l’éventualité d’une escalade en Cisjordanie pendant le voyage du président, a rapporté jeudi la Douzième chaîne, sans citer de sources.

Selon les informations, le fait que Biden ne devrait pas annoncer d’initiative de paix majeure au cours de sa visite pourrait susciter des troubles de la part des Palestiniens. Des responsables de la sécurité auraient demandé à l’Autorité palestinienne d’étendre ses opérations à Jénine, considérée comme un foyer d’activités terroristes.

Avions-cargos américains à l’aéroport Ben Gurion avant la visite du président Joe Biden, le 7 juillet 2022. (Crédit : Capture d’écran de la Douzième chaîne)

Pour Israël, la principale raison du voyage de Biden est de promouvoir « l’intégration régionale » entre Israël et ses voisins arabes, a déclaré mercredi un responsable israélien.

Passant en revue le programme du voyage, le responsable israélien a déclaré que Biden participera à une cérémonie de bienvenue à son atterrissage à l’aéroport Ben Gurion mercredi après-midi. Il tiendra des réunions bilatérales avec des dirigeants israéliens et rencontrera le président de l’opposition Benjamin Netanyahu, en plus de visiter une batterie du Dôme de fer, le Mémorial de Yad Vashem et d’avoir une réunion en visioconférence avec Lapid, le Premier ministre indien Narendra Modi et le président des Émirats arabes unis Mohammed ben Zayed.

Le logo officiel qui sera utilisé sur toutes les communications officielles entourant la visite officielle du président américain Joe Biden en Israël en 2022. (Crédit : Autorisation du bureau du Premier ministre)

Dans une première pour un président américain, Biden devrait ensuite visiter l’un des établissements du réseau hospitalier de Jérusalem-Est avant de se rendre à Ramallah vendredi pour une rencontre avec le dirigeant de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, suivie d’un vol direct vers Djeddah pour participer au sommet du CCG+3.

Au cours de cette visite, Biden recevra la médaille d’honneur présidentielle israélienne des mains du président Herzog.

Cette distinction est décernée en reconnaissance de la « véritable amitié de Biden pour l’État d’Israël, le peuple d’Israël et le peuple juif ; de son engagement sans compromis depuis des décennies en faveur de la sécurité d’Israël ; de ses contributions à l’approfondissement, au renforcement et à l’amélioration de l’alliance forte et inébranlable entre Israël et les États-Unis d’Amérique ; et de sa lutte contre la haine anti-israélienne et antisémite dans le monde », a déclaré le bureau du président.

En prévision de la visite de Biden, le bureau du Premier ministre a dévoilé jeudi un logo spécial destiné à accompagner les communications officielles entourant le voyage.

« Le symbole reflète la coopération sécuritaire et civile entre les États-Unis et Israël et l’alliance entre les deux pays », a déclaré le communiqué du bureau du président.

Richard Nixon a été le premier président américain à se rendre en Israël en 1974, tandis que la visite la plus récente a eu lieu en 2017 avec Donald Trump.

Jacob Magid et Lazar Berman ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...