Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Les amis d’Elan Ganeles lui rendent hommage : « Il avait le cœur sur la main »

Ceux qui connaissaient la victime israélo-américaine, âgée de 26 ans, se souviennent d'un jeune homme qui accordait la priorité aux autres et qui les poussait à devenir meilleur

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Elan Ganeles, au centre et Akiva Garfield, à gauche. (Autorisation)
Elan Ganeles, au centre et Akiva Garfield, à gauche. (Autorisation)

Quelques heures après ses funérailles, les amis d’Elan Ganeles ont décrit le défunt comme une personnalité qui était singulièrement altruiste et dévouée à ceux qui l’entouraient.

« Je pense que la chose la plus importante pour lui étaient ses amis », a déclaré Akiva Rockland, qui a grandi avec Ganeles à West Hartford, dans le Connecticut. « Il se consacrait entièrement à eux, et il leur était dévoué – d’une manière que je n’avais jamais vue auparavant. »

Ganeles a été tué par un terroriste palestinien dans la vallée du Jourdain, lundi dernier, alors qu’il se rendait en voiture au mariage de Maayan, la sœur aînée d’Akiva.

« Il se concentrait sur la nécessité de faire en sorte que ses amis se sentent bien, il voulait toujours les tirer vers le haut », a poursuivi Rockland, s’adressant au Times of Israel par téléphone après avoir fait l’éloge de son ami de toujours au cimetière de Raanana mercredi.

Il se souvient que Ganeles se rendait à Chicago, Philadelphie, dans le Michigan et même en Afrique pour rendre visite à ses amis.

Et, bien sûr, il s’était rendu en Israël pour assister au mariage de Maayan, qui a eu lieu juste aux abords de Jérusalem.

Des personnes assistant aux funérailles d’Elan Ganeles, tué dans une fusillade terroriste en Cisjordanie, à Raanana, le 1er mars 2023. (Crédit : Flash90)

Akiva et Elan étaient allés au lycée ensemble, ils avaient déménagé en Israël pour fréquenter les yeshivot, et ils étaient tous les deux restés pour s’engager comme « soldats seuls » au sein de Tsahal.

Après leur service militaire, Ganeles était allé à Columbia, et Rockland à l’université de New York. Ils avaient emménagé ensemble dans un appartement de l’Upper West Side il y a six mois.

« Je ne pense pas avoir pris une seule décision importante dans ma vie au cours des cinq ou six dernières années sans le consulter », a expliqué Rockland.

Elan Ganeles, deuxième à partir de la gauche, au mariage d’Akiva Garfield.(Autorisation)

Akiva Garfield était le colocataire de Ganeles à la yeshiva.

« Nous séchions les cours tous les jours pour faire des excursions », a déclaré Garfield en riant. « Je ne sais pas si on l’a dit, mais c’était le meilleur en planification. Si vous aviez une heure et demie pour aller voir quelque chose, il planifiait ce que vous alliez voir avec la manière la plus efficace de le faire, et lui et moi faisions cela tous les jours. »

Garfield a dit que Ganeles avait une personnalité « omniprésente ».

« Il avait tellement de choses en cours à la fois… Et pourtant, quand vous étiez avec lui, il vous faisait sentir que vous étiez le centre de son monde. Et si vous lui parliez, il ne se contentait pas de hocher la tête et de dire oui. Il vous posait des questions profondes, que personne d’autre n’aurait jamais posées. »

Ganeles était un ami si dévoué qu’il était « incapable d’accorder la priorité à sa propre santé ou à ses finances », selon Garfield.

« Si vous vouliez lui parler jusqu’à 6h du matin sur FaceTime parce que vous aviez besoin de vous sentir soutenu par quelqu’un, il était là pour vous. Il n’aurait jamais raccroché », a-t-il dit. « Jamais il ne laissait quelque chose d’aussi bête que le sommeil se mettre en travers du chemin de ses amis. »

Elan Ganeles, à gauche, et Akiva Garfield. (Autorisation)

Garfield avait vu Ganeles pour la dernière fois fin février, avant qu’il ne s’envole pour la Californie, puis pour Israël. Garfield et sa femme étaient rentrés à leur appartement tard, un dimanche soir, et ils avaient trouvé Ganeles qui les attendait pour les embrasser et pour leur dire au revoir en personne avant de partir.

Ses amis ont déclaré que Ganeles envisageait de retourner en Israël et qu’il leur parlait de déménager ensemble.

Garfield a affirmé qu’il prévoyait d’organiser un événement chaque année à l’occasion de l’anniversaire de la mort de Ganeles – pour ceux qui l’ont connu et aimé.

« Il nous connaissait tous si bien et il a joué un rôle si important dans nos vies », a déclaré Rockland. « Il nous a tous touchés, changés, amenés à reconsidérer certaines choses. Et une grande partie de mon développement personnel – je suis sûr que d’autres diraient la même chose – une grande partie de mon évolution a été provoquée, déclenchée, causée par lui. »

« Il avait le cœur sur la main, plus que n’importe qui d’autre que je ne connaisse », a conclu Garfield. « S’il vous aimait, il vous le disait, et il vous le disait tout le temps. Si vous lui manquiez, il vous le disait aussi. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.