Des Palestiniens et des Libanais continuent de saboter la barrière avec Israël
Rechercher

Des Palestiniens et des Libanais continuent de saboter la barrière avec Israël

Des dizaines de Palestiniens et de Libanais qui protestaient le long de la frontière avec Israël ont jeté des pierres et escaladé le mur de ciment qui serpente autour de la frontière. Les soldats ont répondu en tirant du gaz lacrymogène et des fumigènes.

L’agence nationale de presse (ANI) libanaise indique que cinq personnes ont été blessées et que d’autres ont souffert d’inhalation de fumée. Un certain nombre d’émeutiers du village frontalier libanais d’Adaisseh ont escaladé le mur pour planter des drapeaux libanais et les drapeaux jaunes du groupe terroriste du Hezbollah.

C’est le cinquième jour consécutif de manifestations le long de la frontière avec le Liban.

Des centaines de manifestants ont également défilé dans la capitale libanaise aujourd’hui pour soutenir Gaza. La marche est allée du camp de réfugiés de Mar Elias à Beyrouth jusqu’au centre-ville.

Hier, des roquettes tirées du Liban sont retombées dans le territoire libanais.

Le groupe terroriste du Hezbollah a creusé un réseau de tunnels sur des centaines de kilomètres de long, de Beyrouth jusqu’au sud du Liban, a fait savoir la chaîne Kan.

La semaine dernière, l’armée israélienne a tiré et tué un émeutier le long de la frontière. Le Hezbollah a par la suite identifié la personne tuée comme l’un de ses combattants.

Des personnes en deuil portent le cercueil de Mohamad Kassem Tahan, membre du mouvement Hezbollah soutenu par l’Iran, tué un jour plus tôt à la frontière avec le Liban, lors de ses funérailles dans le sud du Liban village d’Adloun, le 15 mai 2021. – Des centaines de personnes brandissant des drapeaux palestiniens et les couleurs jaunes du Hezbollah se sont rassemblées pour les funérailles. (Crédit : Anwar AMRO / AFP)
C’est vous qui le dites...