Le bébé gazaoui pourrait ne pas avoir été tué par le gaz lacrymogène – Hamas
Rechercher

Le bébé gazaoui pourrait ne pas avoir été tué par le gaz lacrymogène – Hamas

Les responsables de la Santé à Gaza ont jeté un doute sur les informations faisant état du décès d’un bébé de 9 mois suite à l’inhalation de gaz lacrymogène que des soldats israéliens auraient dispersé lors des émeutes à la frontière entre Gaza et Israël.

Un médecin a indiqué que le bébé, Layla Ghaben, présentait déjà un problème de santé et qu’il ne pensait pas que son décès avait été causé par le gaz lacrymogène.

Il s’est exprimé sous couvert d’anonymat parce qu’il n’est pas autorisé à révéler des informations médicales aux médias.

La famille de Layla a affirmé mardi que le bébé s’est retrouvé dans la zone d’émeutes suite à un malentendu. Le ministre de la Santé à Gaza l’a inclus dans le bilan des Palestiniens tués lundi.

Al Mezan, un groupe de défense des droits de l’homme à Gaza, a indiqué qu’il enquêterait sur la mort de l’enfant.

C’est vous qui le dites...