Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Le ministre de la Communication propose des sanctions contre Haaretz pour « fausse propagande »

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Le ministre des Communications Shlomo Karhi dans le bureau du Premier ministre, le 10 septembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Le ministre des Communications Shlomo Karhi dans le bureau du Premier ministre, le 10 septembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Le ministre des Communications, Shlomo Karhi, a proposé une résolution gouvernementale visant à mettre un terme à toute publicité officielle, abonnement ou autre lien commercial avec le quotidien Haaretz, en raison de ce qu’il a décrit comme une « propagande défaitiste et fausse » venant de la publication de gauche contre l’État d’Israël en temps de guerre.

Dans une lettre adressée au secrétaire du Cabinet Yossi Fuchs, Karhi a dénoncé Haaretz pour ses positions éditoriales sur la guerre et a proposé que l’État ne conclue aucun nouvel accord commercial avec le journal, qu’il mette fin à toute publicité, même si elle a été payée, et qu’il bloque tout paiement.

« Depuis le début de la guerre, mon bureau a reçu de nombreuses plaintes selon lesquelles le journal Haaretz aurait adopté une ligne néfaste qui sape les objectifs de la guerre et affaiblit l’effort militaire et la résilience sociétale », a écrit Karhi.

Il a affirmé que certains articles de Haaretz pourraient même avoir « franchi le seuil criminel » et se dit convaincu que cela sera « examiné par les autorités compétentes ».

Karhi a été le fer de lance de l’adoption de réglementations gouvernementales d’urgence autorisant son ministère à suspendre les chaines d’informations étrangères jugées préjudiciables à la sécurité nationale et incitant à la violence, bien qu’il ait été rapporté que son projet initial de réglementation incluait également les médias nationaux.

En conséquence, le ministère des Communications a fermé la chaîne d’information libanaise al Mayadeen associée au Hezbollah, mais n’a pas encore fermé la chaîne qatarie Al Jazeera, la cible initiale des réglementations de Karhi, afin de ne pas contrarier le gouvernement qatari dans son activité de médiateur dans les négociations sur les otages avec le Hamas.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.