Israël en guerre - Jour 283

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

May Naim, 24 ans : Elle aimait faire la fête et cuisiner avec son célèbre grand-père

La petite-fille de la star du football Shlomo Scharf a été assassinée lors de la rave Supernova, le 7 octobre dernier

May Naim (Autorisation)
May Naim (Autorisation)

May Naim, 24 ans, originaire du moshav central de Gan Haim, a été assassinée par des terroristes du Hamas lors de la rave Supernova, le 7 octobre dernier.

Elle laisse derrière elle ses parents, Anat et Ofer, ses frères et sœurs Shelly, Tal et Ran, ainsi que les membres de sa famille élargie.

Selon les médias, Naim a fui les lieux de la fête en direction du kibboutz voisin Beeri. Son corps a été retrouvé à l’intérieur d’un abri, serré contre celui de Lotan Abir, son ami d’enfance, avec lequel elle avait grandi dans ce moshav.

Elle était la petite-fille de Shlomo Scharf, célèbre commentateur de football israélien et ancien entraîneur et joueur.

« Je n’aurais jamais imaginé enterrer une de mes petites-filles », a déclaré Scharf à la télévision publique Kan après les obsèques. « C’était une fille qui répandait la lumière autour d’elle… le vendredi, elle m’aidait toujours à cuisiner. Elle était mon bras droit. Quand elle me prenait dans ses bras, j’avais l’impression que son cœur tout entier entrait en moi. »

La chanteuse Odeya a sorti un single un mois après sa mort intitulé « White Angel », dédié à Naim. La chanson lui rend hommage en disant qu’elle aimait voyager, danser et cuisiner avec son grand-père : « Nous ne t’avons pas entendu rire depuis un moment / Nous ne t’avons pas vu pleurer depuis un moment / Parce que tu ne pleureras plus / Alors danse. »

Sa mère, Anat, a déclaré au magazine La’Isha que « May avait un très grand sourire. Tout le monde l’aimait », rappelant qu’elle avait fait son service dans l’unité de renseignement de l’unité d’élite Duvdevan. « Elle travaillait nuit et jour pour fournir aux combattants les meilleurs renseignements possibles : elle a contribué à des centaines d’opérations… Mais quand elle a eu besoin d’aide, quand des terroristes l’ont attaquée, personne n’est venu la sauver. »

Un mois après sa mort, sa sœur, Shelly, a écrit sur Instagram que les 30 derniers jours « lui avaient paru une éternité ».

« Je me sens comme un bébé qui apprend à marcher, pas à pas, prudemment, pour ne pas tomber », a-t-elle écrit. « C’est la nouvelle réalité, apprendre à vivre avec cette douleur insupportable, pour mon corps et mon âme. Tu me manques tellement, je continue à chercher des signes : j’attends que tu viennes me voir en rêve pour m’embrasser et me faire le câlin le plus fort du monde pour que je puisse te sentir ne serait-ce qu’une seconde. S’il te plaît, viens ! »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.