Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Netanyahu en faveur du renvoi des réservistes qui protestent, réitère son appel à l’unité

Le chef de l'armée de l'Air, Tomer Bar, a demandé l'exclusion des réservistes qui refuseraient de s'entraîner en signe de protestation contre la réforme du système judiciaire

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, lors d'une cérémonie militaire le 3 avril 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, lors d'une cérémonie militaire le 3 avril 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a soutenu lundi le chef de l’armée de l’Air israélienne, Tomer Bar, qui aurait déclaré la veille que les réservistes qui refusent de se présenter à leur service pour protester contre la réforme judiciaire du gouvernement seraient expulsés de l’armée.

« Le commentaire du chef de l’armée de l’Air était important, clair et valable non seulement pour l’armée de l’Air, mais aussi pour l’ensemble de Tsahal », a déclaré Netanyahu lors d’un événement organisé sur la base aérienne de Tel Nof, dans le centre d’Israël.

« L’État d’Israël ne peut exister sans sa force de protection, et Tsahal ne peut exister sans une hiérarchie claire et solide comme l’acier. Nous l’avons, nous resterons unis et nous gagnerons », a déclaré Netanyahu lors de cet événement, qui avait été programmé avant les commentaires rapportés de Bar.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a insisté sur la discipline militaire lors d’un discours prononcé à cette occasion.

« Lorsqu’il s’agit d’approuver des missions, lorsque des vies sont en danger, il n’y a pas d’hésitation possible – ce qui nous guide, c’est la manière dont nous menons à bien la mission et protégeons les citoyens israéliens », a déclaré Gallant. « Cela vaut pour le soldat sur le terrain ou le pilote lors d’une opération, jusqu’au chef d’état-major de l’armée israélienne, au ministre de la Défense et au Premier ministre. »

Netanyahu a déjà déclaré que les refus militaires menaçaient « le fondement de notre existence » et mettaient Israël en « terrible danger ».

Netanyahu et Gallant ont participé à l’événement organisé par l’armée de l’Air, ainsi qu’à un autre événement organisé lundi, pour la première fois depuis que Netanyahu a annoncé qu’il avait décidé de licencier Gallant la semaine dernière. Malgré cette annonce, Netanyahu n’a jamais soumis de lettre de licenciement officielle, et son bureau a annoncé lundi que la décision avait été officiellement reportée.

Netanyahu a annoncé le renvoi de Gallant après que ce dernier a publiquement averti que les projets du gouvernement visant à réformer le système judiciaire menaçaient la sécurité d’Israël et qu’il a appelé à un arrêt du processus législatif pour permettre des négociations de compromis.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d’un événement organisé avant Pessah, sur une base aérienne, le 3 avril 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Selon un article publié dimanche, le Barreau de l’armée de l’Air israélienne a l’intention de commencer à exclure les pilotes réservistes qui refuseront de se présenter pour protester contre les projets de remaniement du système judiciaire du gouvernement.

Ce changement d’attitude indique une approche plus ferme face aux menaces des plus éminents des réservistes qui déclarent qu’ils ne se présenteront plus au service ou à l’entraînement tant que la coalition radicale de Netanyahu poursuivra la mise en œuvre de la législation litigieuse.

Selon un reportage de la Douzième chaîne, Bar s’est récemment entretenu avec les commandants de l’armée de l’Air pour les informer de cette nouvelle approche et a déclaré que toute nouvelle menace de la part des pilotes de réserves de ne pas se présenter à leur poste serait sanctionnée et qu’ils pourraient être retirés des activités opérationnelles. Haaretz a rapporté que Bar a déclaré qu’il ne serait pas possible de participer à des activités opérationnelles si les pilotes manquaient l’entraînement, citant une source ayant connaissance de la conversation.

Les pilotes réservistes s’entraînent fréquemment. Manquer des entraînements aurait un impact sur leurs compétences.

Le général de division Tomer Bar, chef de l’armée de l’Air israélienne, lors d’une cérémonie le 4 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Un porte-parole de Tsahal a répondu à Haaretz que l’armée « n’abordera pas ce qui se dit à huis clos », mais que ces dernières semaines, « tous les commandants de Tsahal se sont entretenus avec leurs subordonnés, en service actif et de réserve, dans le but de renforcer la cohésion de Tsahal et de maintenir leur compétence ».

Le mois dernier, 37 des 40 réservistes du 69e escadron de l’armée de l’Air israélienne ont déclaré qu’ils ne prendront pas part à un exercice prévu, suscitant une consternation générale et rejoignant une liste croissante d’unités de l’armée, notamment certaines unités d’élites, dont les membres ont menacé de ne pas se présenter en guise de protestation au plan du gouvernement visant à restreindre radicalement le pouvoir du système judiciaire israélien.

Le mois dernier, un groupe d’officiers de l’armée de l’Air israélienne a également averti le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, que la majorité de leurs confrères pilotes de la réserve active cesseraient de se présenter à leurs postes si le gouvernement adoptait ses propositions législatives. Cette mise en garde semble être la plus profonde exprimée par les membres des forces de sécurité, alors que l’opposition au projet de réforme judiciaire du gouvernement s’étend de plus en plus dans les rangs de l’armée.

Les dirigeants de Tsahal, du gouvernement et de l’opposition ont décrié les protestations des soldats, affirmant que l’armée devrait être séparée de la politique et avertissant qu’une insubordination massive nuirait à la sécurité nationale.

Des manifestants protestant contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à réformer le système judiciaire, à Tel Aviv, le 28 mars 2023. (Crédit : Oded Balilty/AP Photo)

Le processus législatif de la réforme du système judiciaire a été temporairement suspendu la semaine dernière, après que des manifestations de masse ont spontanément éclaté à la suite de l’annonce par Netanyahu de la révocation de Gallant. Mais l’opposition se méfie fortement, car certains membres de la coalition ont promis de reprendre le travail là où ils l’avaient laissé après les congés de Pessah à la Knesset, en commençant par un projet de loi qui politisera les nominations judiciaires.

Des négociations de compromis ont lieu sous les auspices du président Isaac Herzog. Les manifestants anti-réforme, qui sont descendus dans les rues en masse pour la 13e semaine consécutive pour protester contre le gouvernement, ont exigé que la coalition abandonne littéralement ses projets de loi, au lieu de se contenter de les interrompre.

Les avertissements concernant l’état de préparation militaire d’Israël surviennent alors que les tensions s’intensifient à la frontière nord, suite à une série de frappes aériennes attribuées à Israël en Syrie, à une attaque terroriste dans le nord d’Israël le mois dernier, qui aurait été perpétrée par un intrus en provenance du Liban, et à une incursion d’un drone cette semaine, que les autorités pensent être iranien.

La Cisjordanie a également été le théâtre de violences régulières au cours de l’année écoulée, l’armée israélienne menant des opérations antiterroristes quasi-quotidiennes suite à plusieurs attentats terroristes palestiniens particulièrement meurtriers.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.