Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Sécurité en Israël et en Cisjordanie : manifestation devant le domicile de Smotrich

Les manifestants du groupe "Frères d'armes" affirment que le chef du parti HaTzionout HaDatit soutient les résidents d'implantations violents et a oublié les "commandements"

Des personnes manifestant devant le domicile du ministre des Finances Bezalel Smotrich, dans l'implantation juive de Kedumim, en Cisjordanie, le 24 août 2023. (Crédit : Hillel Maeir/Flash90)
Des personnes manifestant devant le domicile du ministre des Finances Bezalel Smotrich, dans l'implantation juive de Kedumim, en Cisjordanie, le 24 août 2023. (Crédit : Hillel Maeir/Flash90)

Des centaines de manifestants de Frères d’armes, un groupe de réservistes opposés à la refonte judiciaire du gouvernement, ont manifesté jeudi devant le domicile du ministre des Finances, Bezalel Smotrich (HaTzionout HaDatit), dans l’implantation de Kedumim, en Cisjordanie.

« Nous sommes venus protester contre le fait que la sécurité en Israël et en Cisjordanie est à un niveau sans précédent, et pour rappeler au ministre – défaillant – les commandements qu’il a abandonnés en faveur de ses efforts pour promouvoir un programme kahaniste et raciste de suprématie juive », a déclaré un communiqué du groupe, en référence au feu rabbin Meir Kahane.

En référence aux Dix Commandements, les manifestants ont apporté des plaques sur lesquelles on pouvait lire « Tu ne voleras pas » et « Tu ne convoiteras pas », ainsi que « Tu respecteras les LGBT » et « Tu ne seras pas raciste ».

« Smotrich a déraciné [le ministre de la Défense Yoav] Gallant du ministère de la Défense et occupe un rôle qui est trop grand pour lui », poursuit la déclaration, faisant référence au rôle supplémentaire du ministre des Finances en tant que ministre délégué du ministère de la Défense chargé des questions d’expansion de la présence juive.

« Il fait avancer son ‘plan décisif’ visant à créer un État uniquement pour les Juifs, il soutient les milices de Huwara et abandonne les soldats de Tsahal à La Haye », ajoute le communiqué, faisant allusion à la solution proposée par Smotrich pour le conflit israélo-palestinien et à la violence des résidents d’implantations, notamment lors d’un saccage en février dans la ville palestinienne de Huwara.

L’argument de l’abandon des soldats fait référence à l’affirmation de l’opposition selon laquelle l’affaiblissement des tribunaux israéliens conduira à une plus grande implication de la Cour pénale internationale (CPI), qui reste largement en dehors du conflit israélo-palestinien en raison de la solidité du système judiciaire israélien.

Les manifestations devant les domiciles des membres du gouvernement sont monnaie courante depuis le début du mouvement contre la refonte, mais c’est la première fois que des manifestants se rendent au domicile du chef du parti HaTzionout HaDatit, qui se trouve bien au-delà de la Ligne verte.

À la suite d’une série d’attaques terroristes récentes, Smotrich serait en train de faire passer un plan visant à étendre les implantations de Cisjordanie et à légaliser des dizaines d’avant-postes illégaux.

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s’exprimant lors d’une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le plan est censé dresser la carte de tous les avant-postes illégaux d’Israël au-delà de la Ligne verte, dans le but de tous les légaliser à terme. Pour légaliser les avant-postes construits sur des terres palestiniennes privées, Smotrich vise soit à les transférer sur des terres publiques, soit à appliquer des mécanismes juridiques alternatifs qui leur permettraient de rester en place, selon le communiqué.

Lundi, Batsheva Nigri, 42 ans, a été tuée lorsque le véhicule dans lequel elle se trouvait avec sa fille de 12 ans a essuyé les tirs d’une voiture qui passait sur la Route 60, près de la jonction de Beit Hagaï, au sud de Hébron. Le conducteur a été grièvement blessé, tandis que la fille de Nigri s’en est sortie indemne.

L’armée a déclaré avoir arrêté les suspects à Hébron tôt mardi matin.

Cette attaque survient deux jours après qu’un terroriste palestinien a tué deux Israéliens, un père et son fils, alors qu’ils faisaient des courses dans la ville de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie. Shay Silas Nigreker, 60 ans, et son fils Aviad Nir, 28 ans, ont été ont été tués par balles dans une station de lavage samedi après-midi, avant de prendre la fuite.

Depuis un an et demi, la violence s’est intensifiée en Cisjordanie, avec une augmentation des tirs palestiniens contre des civils et des soldats israéliens, des arrestations quasi-quotidiennes par l’armée et une recrudescence des actes de vengeance commis par des résidents d’implantations juifs extrémistes contre des Palestiniens.

Smotrich s’est attiré des critiques, y compris de la part d’autres ministres, pour avoir refusé de débloquer 200 millions de shekels pour le développement économique des villes et villages arabes, ce qui lui a valu des accusations de racisme de la part des législateurs de l’opposition.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.