Rechercher

Séisme à Chypre, ressenti en Israël – pour la deuxième fois en un mois

Le commandement du Front intérieur déclare qu'aucune alerte n'a été émise pour le tremblement de terre de magnitude 5,3 car il n'a pas mis les Israéliens en danger

Photo d'illustration : Un chercheur montre les capteurs d'un sismographe lors d'un séisme à Mexico, le 23 juillet 2013. (Crédit :  AP Photo/Marco Ugarte)
Photo d'illustration : Un chercheur montre les capteurs d'un sismographe lors d'un séisme à Mexico, le 23 juillet 2013. (Crédit : AP Photo/Marco Ugarte)

Un tremblement de terre au large de la côte ouest de Chypre a été ressenti mercredi soir en Israël, pour la deuxième fois en un mois.

Le United States Geological Survey a déclaré que le tremblement de terre avait une magnitude de 5,3.

Selon le commandement du Front intérieur, l’épicentre se trouvait à 388 kilomètres au nord-ouest de la ville de Nahariya, dans le nord du pays.

Le commandement du Front intérieur a déclaré qu’aucune alerte n’avait été émise, « car il ne s’agit pas d’un tremblement de terre qui met en danger les résidents d’Israël. »

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé en Israël ni à Chypre.

Le département d’étude géologique de Chypre a déclaré que le tremblement de terre de mercredi a été évalué comme étant une réplique de la grande secousse de magnitude 6,5 qui s’est produite dans la même zone au large de l’île de la Méditerranée orientale le 11 janvier dernier. Ce tremblement de terre avait également été ressenti en Israël, ainsi qu’en Turquie et au Liban.

Plus de deux semaines plus tard, deux tremblements de terre mineurs, à quelques heures d’intervalle, avaient alors secoué le nord d’Israël.

Israël se trouve le long d’une ligne de faille active : le rift syro-africain, une déchirure de la croûte terrestre qui s’étend le long de la frontière séparant Israël et la Jordanie.

Le dernier tremblement de terre majeur à frapper la région remonte à 1927 – une secousse de magnitude 6,2 qui avait tué 500 personnes et blessé 700 autres. Les sismologues estiment que de tels tremblements de terre se produisent dans cette région environ tous les 100 ans.

En 2018, le médiateur de l’État avait averti qu’Israël était terriblement mal préparé à un séisme majeur.

Un reportage télévisé de la semaine dernière a prédit qu’environ un million de maisons risquaient de s’effondrer en cas de séisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...