Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Tsahal rejette l’allégation infondée « d’enterrements collectifs » à l’hôpital de Khan Younès

L'armée israélienne a expliqué que les corps exhumés, l'ont été "dans le cadre d'un effort visant à localiser des otages"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des secouristes palestiniens recherchant des corps enterrés dans l'enceinte de l'hôpital Nasser, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 avril 2024. (Crédit : AFP)
Des secouristes palestiniens recherchant des corps enterrés dans l'enceinte de l'hôpital Nasser, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 avril 2024. (Crédit : AFP)

L’armée israélienne a catégoriquement rejeté mardi les allégations de responsables du groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza selon lesquelles les soldats israéliens auraient été impliqués dans des enterrements collectifs et des exécutions de Palestiniens dans un hôpital situé à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

« L’affirmation selon laquelle Tsahal aurait enterré des corps palestiniens est totalement dénuée de fondement », a répondu l’armée à une question sur ce sujet.

Des responsables du Hamas à Gaza ont affirmé avoir « découvert » une fosse commune contenant plus de 200 corps à l’hôpital Nasser de Khan Younès, affirmant à tort que ces Palestiniens avaient été tués puis enterrés par des soldats israéliens.

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH) a affirmé que certains des corps avaient été « trouvés les mains liées et dépouillés de leurs vêtements ».

Dans sa réponse, Tsahal a indiqué que lors de son opération dans la zone de l’hôpital Nasser au cours des derniers mois, les soldats ont examiné des corps qui avaient été enterrés par des Palestiniens sur le terrain du centre hospitalier, « dans le cadre d’un effort visant à localiser des otages ».

L’armée affirme avoir opéré de manière ciblée, uniquement là où elle disposait de renseignements indiquant que des otages israéliens avaient pu être enterrés.

« Les fouilles ont été menées de manière ordonnée, tout en préservant la dignité des défunts et en faisant preuve de respect », a souligné l’armée, ajoutant que les corps ont été « remis à leur place de manière ordonnée et appropriée ».

Des emballages de médicaments sur une vidéo de l’armée israélienne filmée à l’intérieur d’un tunnel sous Khan Younès où douze otages étaient retenus, diffusée le 7 février 2024. (Crédit : Capture d’écran/Armée israélienne)

Fin février, Tsahal a mené un raid contre le Hamas dans la zone de l’hôpital Nasser. L’armée a déclaré avoir interpellé quelque 200 terroristes qui s’étaient retranchés dans le centre hospitalier.

Au cours de l’opération, les soldats avaient également trouvé des médicaments portant les noms des otages inutilisés, ainsi que des caches d’armes.

« L’opération a été menée de manière ciblée et sans endommager l’hôpital, les patients et le personnel soignant », avait déclaré l’armée.

Aucun corps d’otage n’a été retrouvé dans la zone.

Des images ont montré des Palestiniens enterrant leurs morts dans l’enceinte de l’hôpital avant que les soldats israéliens n’opèrent dans la zone.

Des experts ont géolocalisé le lieu du charnier à l’endroit même où les responsables du groupe terroriste palestinien du Hamas ont affirmé avoir découvert une nouvelle fosse commune.

En règle générale, Tsahal ne s’occupe pas des corps des Palestiniens tués dans la bande de Gaza.

Rien n’indique que le lieu d’inhumation que l’armée dit avoir examiné en février soit différent de l’endroit où le Hamas a affirmé avoir découvert une nouvelle fosse commune.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.