Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Tsahal révèle un tunnel utilisé par des chefs du Hamas, puis pour détenir des otages

12 otages ont été détenus dans le tunnel à différents moments ; Tsahal a éliminé des dizaines de terroristes dans le sud de Gaza ; le bilan des opérations terrestres atteint 227

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une cellule de détention à l'intérieur d'un important tunnel du Hamas découvert par les troupes israéliennes, à Khan Younès, au sud de la bande de Gaza, sur une photo publiée le 7 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Une cellule de détention à l'intérieur d'un important tunnel du Hamas découvert par les troupes israéliennes, à Khan Younès, au sud de la bande de Gaza, sur une photo publiée le 7 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a révélé mercredi une zone de cellules grillagées dans important tunnel du Hamas à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, qui, selon elle, aurait été utilisée par le groupe terroriste pour y détenir des otages.

Au total, 12 otages ont été détenus dans le tunnel à différents moments, et trois d’entre eux sont déjà rentrés en Israël, a précisé Tsahal.

En plus de la cellule utilisée pour détenir les otages, les troupes ont trouvé une salle de bain et un espace de repos pour les terroristes qui gardaient les otages.

Tsahal a affirmé que de hauts responsables du Hamas avaient résidé dans le tunnel avant qu’il ne soit réaffecté à la détention d’otages, et que les troupes ont récupéré divers objets et armes dans le passage souterrain.

Selon Tsahal, le tunnel a été construit « au cœur d’une zone civile de Khan Younès » et sa construction aurait coûté des millions de shekels.

Les troupes de l’unité d’élite du Corps du génie militaire Yahalom et d’autres forces spéciales de la 98e division ont perquisitionné le réseau souterrain « stratégique », qui, selon Tsahal, s’étendait sur environ un kilomètre de long.

« Les troupes ont combattu les terroristes dans le tunnel, ont franchi les portes anti-explosion [blindées] et ont neutralisé des engins explosifs », a précisé Tsahal, ajoutant que le tunnel fait partie d’un « labyrinthe souterrain ramifié » qui est également relié à un autre tunnel où des otages étaient détenus et qui a été dévoilé par l’armée il y a plusieurs semaines.

Ces révélations surviennent quelques heures après la proposition par le Hamas d’un plan de cessez-le-feu prévoyant une trêve de quatre mois et demi au cours de laquelle les otages seraient libérés en trois étapes, et qui conduirait à la fin de la guerre. Il s’agit de la contre-proposition du groupe terroriste à l’ébauche envoyée la semaine dernière par les médiateurs qatariens et égyptiens, avec le soutien des États-Unis et d’Israël. Le plan du Hamas prévoit également des mesures pour remédier à la crise humanitaire qui ne cesse de s’aggraver dans l’enclave.

132 des 253 otages enlevés par le Hamas le 7 octobre dernier seraient toujours à Gaza, mais pas tous en vie. 105 civils avaient été libérés des geôles du Hamas lors d’une trêve d’une semaine fin novembre dernier. Quatre otages ont été libérées avant cela, et une a été secourue par les troupes.

Les corps de huit otages ont également été retrouvés et trois otages ont été tués par erreur par l’armée. Le Hamas détient également deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui seraient tous deux en vie après être entrés dans la bande de leur propre chef en 2014 et 2015, respectivement, ainsi que les corps des soldats de Tsahal tombés au combat, Oron Shaul et Hadar Goldin, depuis 2014.

Une photo publiée par Tsahal le 7 février 2024 montre une cuisine à l’intérieur d’un important tunnel du Hamas capturé par les troupes israéliennes à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza (Crédit : Tsahal)

L’armée israélienne a confirmé lundi qu’au moins 31 des 136 otages détenus à Gaza seraient morts, y compris Shaul et Goldin. Selon le New York Times, au moins 20 autres otages pourraient également avoir été tués, mais Tsahal n’a pas confirmé cette information.

Israël a lancé sa campagne de représailles contre le Hamas après l’assaut du groupe terroriste palestinien contre le sud d’Israël le 7 octobre, au cours duquel ce dernier a commis des actes d’une atrocité inouïe, et notamment des sévices sexuels à grande échelle, tué près de 1 200 personnes en Israël, dont la plupart étaient des civils, et en a enlevé 253.

Mercredi, il a été annoncé que le sergent-chef (Rés.) Hanan Drori, 26 ans, avait succombé à une infection fongique après avoir été grièvement blessé à Gaza, ce qui porte à 227 le nombre de soldats tués dans le cadre de l’offensive terrestre contre le Hamas.

Hanan Drori, 26 ans, de l’implantation de Psagot, grièvement blessé à Gaza et décédé des suites d’une infection, le 7 février 2024. (Crédit : Twitter)

Plus de 27 400 Palestiniens ont été tués à Gaza, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas. Ces chiffres ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante, et incluraient les décès causés par les tirs de roquettes ratés des groupes terroristes de Gaza. En outre, ils ne distinguent pas entre civils et combattants. Israël a affirmé avoir tué 10 000 terroristes du Hamas à Gaza, ainsi que 1 000 terroristes en Israël le 7 octobre.

Tsahal a déclaré mercredi que les troupes terrestres continuent de bombarder les sites du Hamas dans la bande de Gaza, tandis que l’armée de l’air et la marine israéliennes frappent des cibles appartenant au groupe terroriste.

Tsahal a déclaré que la brigade des parachutistes a combattu et tué des dizaines de membres du Hamas au cours de la journée de mardi. Les soldats ont également découvert et saisi des armes utilisées par le Hamas, notamment des fusils d’assaut et des explosifs.

Des soldats de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée à la publication le 7 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Toujours dans l’ouest de Khan Younès, Tsahal a indiqué que les troupes du commando Maglan ont tué plusieurs tireurs du Hamas lors de combats rapprochés, y compris trois terroristes qui ont tiré des missiles antichars, et que les unités du commando Egoz ont effectué des raids sur plusieurs sites du Hamas. Ils ont tué des terroristes dans le processus et découvert des entrées de tunnel.

Dans un autre secteur de Khan Younès, l’armée a indiqué que la 646e brigade de parachutistes de réserve a repéré un membre du Hamas près d’elle et a demandé une frappe aérienne. Peu de temps après, trois autres terroristes ont été repérés, et ont également été tués par des frappes, selon Tsahal.

La brigade Givati, également à Khan Younès, a tué plusieurs membre du Hamas et a localisé des armes et des documents appartenant au groupe terroriste, ajoute Tsahal.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.