Un Juif australien, survivant de la Shoah et philanthrope, fait chevalier britannique
Rechercher

Un Juif australien, survivant de la Shoah et philanthrope, fait chevalier britannique

Le survivant de la Shoah Frank Lowy a déclaré qu’entendre les carillons du Big Ben à la radio dans une Europe de l'Est déchirée par la guerre lui a donné de l'espoir

L'homme d'affaires australien Frank Lowy à la Marche des Vivants en 2013 (cR2DIT / CC BY-SA Dominique Rui-Lin Teoh, Wikimedia Commons)
L'homme d'affaires australien Frank Lowy à la Marche des Vivants en 2013 (cR2DIT / CC BY-SA Dominique Rui-Lin Teoh, Wikimedia Commons)

SYDNEY – Frank Lowy, un survivant de l’Holocauste qui a combattu dans la guerre d’Indépendance d’Israël et qui est devenu un magnat des centres commerciaux milliardaires en Australie, a reçu le titre de chevalier au Royaume-Uni dans le cadre des honneurs fait à la Reine pour son anniversaire.

La remise de titre de chevalier à Lowy a été annoncée vendredi soir dernier. Il est le président de Westfield Corp., une société de centres commerciaux mondiaux qu’il a co-fondée en 1960. Il est également un philanthrope.

Originaire de Slovaquie, Lowy s’est installé en Australie en 1952 après avoir échappé aux nazis à Budapest et a participé à la guerre d’indépendance d’Israël en 1948.

« Frank Lowy a été recommandé pour sa contribution à l’économie britannique grâce à la société qu’il a fondée, Westfield, et ses investissements majeurs au Royaume-Uni », indique sa déclaration de remise du titre de chevalier.

Lowy a déclaré que la genèse de son égard pour le Royaume-Uni vient de l’époque où il écoutait la BBC World Service quand il n’était encore qu’un jeune garçon en Europe de l’Est déchirée par la guerre. Il a expliqué que quand il était enfant, il se plaçait à côté d’une radio dans un bunker, écoutait les carillons de Big Ben à Londres qui annonçaient les dernières nouvelles de la guerre.

« Cela nous donnait toujours de l’espoir que l’aide était en chemin et que la guerre se terminerait en notre faveur », a-t-il déclaré.

Anton Block, président de The Executive Council of Australian Jewry, a félicité Lowy pour sa reconnaissance.

« C’est un honneur singulier et qui correspond à l’immense contribution que M. Lowy a faite en tant qu’innovateur, créateur et philanthrope », a déclaré Block.

« Ses réalisations ont transformé les industries et les économies et son soutien aux causes scientifiques, culturelles et humanitaires nous a tous enrichis ».

Le rabbin Levi Wolff de la synagogue centrale à Sydney a déclaré que Lowy « a toujours eu une large vision philanthropique qui couvre les océans et diverses causes. Il est normal qu’il reçoive cet honneur hautement mérité. »

Deux autres philanthropes juifs – Len Blavatnik, un milliardaire juif listé comme le deuxième homme le plus riche de Grande-Bretagne, et l’homme d’affaires britannique Trevor Pears, qui, avec ses deux frères, ont créé la Fondation Pears, ont également reçu le titre de chevaliers pour leurs efforts.

Blavatnik est le propriétaire de Warner Music, et sa société de conglomérats, Access Industries, s’intéresse aux ressources naturelles et aux produits chimiques, aux médias et aux télécommunications, selon le Jewish Chronicle.

La fondation de la famille Blavatnik soutient les institutions culturelles et philanthropiques, et finance également une banque et un entrepôt de nourriture de Colel Habad à Kiryat Malachi en Israël, qui envoie tous les mois de la nourriture à 5 000 familles pauvres dans 25 villes israéliennes.

La Pears Foundation est un organisme de bienfaisance indépendant « enraciné dans les valeurs juives ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...