Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Un terroriste impliqué dans le meurtre d’un Israélien en 2023 abattu à Jénine

L'armée affirme que des terroristes du Jihad islamique palestinien ont planifié des attaques imminentes ; des jets et des hélicoptères ont ciblé un bâtiment utilisé comme "salle de guerre opérationnelle"

Des Palestiniens inspectant les dégâts causés par une frappe aérienne israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 18 mai 2024. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)
Des Palestiniens inspectant les dégâts causés par une frappe aérienne israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 18 mai 2024. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)

Une frappe aérienne israélienne dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, a visé vendredi soir une salle de commandement appartenant à un réseau terroriste local et a tué un terroriste à l’origine du meurtre d’un Israélien en mai 2023, selon un communiqué de l’armée et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet daté de samedi.

Depuis le 7 octobre, l’armée israélienne a effectué des dizaines de frappes de drones en Cisjordanie, principalement dans le cadre d’affrontements, mais l’attaque de vendredi, menée par un avion de chasse, est un événement rare dans ce territoire.

L’homme tué est Islam Khamayseh, qui, selon Tsahal, était recherché pour son implication dans une série d’attaques terroristes, notamment une fusillade près de l’implantation de Hermesh au cours de laquelle Meïr Tamari a été tué, et une autre attaque dans la région en juin 2023 qui a blessé quatre soldats et un civil.

Des avions de chasse et des hélicoptères d’attaque ont pris pour cible un bâtiment utilisé comme « salle de guerre opérationnelle » par le réseau terroriste de Jénine, indique le communiqué, ajoutant que plusieurs terroristes armés étaient rassemblés dans la salle de commandement lorsqu’elle a été frappée, y compris ceux impliqués dans plusieurs fusillades dans la région de Jénine.

Photo non datée de Meir Tamari, tué lors d’une fusillade en Cisjordanie le 30 mai 2023. (Crédit : Autorisation)

Les membres du réseau prévoyaient d’autres attaques dans un avenir proche, indique le communiqué, qui publie également des images de la frappe aérienne.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) a déclaré que huit autres personnes blessées lors de la frappe étaient dans un état stable et recevaient des soins dans des hôpitaux.

Khamayseh, commandant du bataillon de Jénine des Brigades al-Qods, branche armée du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, avait fait l’objet d’un éloge funèbre dans des messages publiés sur les réseaux sociaux.

Des vidéos postées tard vendredi et tôt samedi ont montré des foules d’hommes palestiniens, certains armés, marchant dans les rues de Jénine dans le cadre d’une marche funéraire pour Khamayseh.

L’armée a déclaré que le site visé était « une infrastructure terroriste dangereuse » et que la frappe aérienne « a été effectuée pour éliminer une menace imminente posée par les terroristes qui étaient impliqués dans l’avancement des attaques terroristes dans la région de Jénine et en territoire israélien ».

Tsahal a intensifié ses raids quasi-quotidiens dans toute la Cisjordanie à la suite de l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, dans le cadre d’opérations visant à démanteler les groupes terroristes palestiniens.

Depuis le 7 octobre, les troupes ont arrêté quelque 4 000 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 700 affiliés au Hamas. Selon le ministère de la santé de l’AP, plus de 490 Palestiniens de Cisjordanie auraient été tués au cours de cette période.

D’après les estimations militaires, la grande majorité des personnes tuées depuis le 7 octobre ont été abattues lors d’affrontements au cours de raids d’arrestation, et nombre d’entre elles, selon les données consultées par le Times of Israel, étaient armées d’une arme à feu ou d’un engin explosif.

Un avion de chasse de l’armée israélienne frappant la ville de Jenin, dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mai 2024. (Crédit : Capture d’écran/X)

L’armée a connaissance d’au moins trois cas de Palestiniens non impliqués tués par des troupes au cours des derniers mois, et d’une poignée de cas de résidents d’implantations tuant des Palestiniens, qui font toujours l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.