Une explosion mystérieuse fait deux morts et cinq blessés dans la bande de Gaza
Rechercher

Une explosion mystérieuse fait deux morts et cinq blessés dans la bande de Gaza

La cause de l'explosion n'est pas encore connue ; des appels à la vengeance ont été lancés pendant l'enterrement du fils d'un commandant du Hamas, tué vendredi à Gaza

Un ballon transportant des combustibles envoyé vers Israël par des Palestiniens, à l'est de Gaza City, le 29 juin 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
Un ballon transportant des combustibles envoyé vers Israël par des Palestiniens, à l'est de Gaza City, le 29 juin 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Au moins deux Palestiniens ont été tués et cinq blessés samedi dans la soirée lors d’une explosion survenue dans un appartement dans le quartier de Shejaiya, à Gaza City, selon le ministère de la Santé du Hamas.

La cause de l’explosion n’est pas encore connue mais elle pourrait résulter d’une mauvaise manipulation d’explosifs.

La chaîne Hadashot a fait savoir que la famille qui réside dans l’habitation où a eu lieu l’explosion est affiliée au Fatah, le groupe rival palestinien du Hamas, qui avait été renversé par le groupe terroriste qui dirige dorénavant la bande de Gaza lors d’un coup d’Etat violent en 2007.

Haaretz a pour sa part fait savoir que des pétards et autres explosifs se trouvaient dans l’appartement, citant une source palestinienne qui aurait déclaré que ce laboratoire présumé appartenait à l’aile militaire du Hamas.

Le journal a également annoncé que les deux Gazaouis morts étaient deux jeunes de 17 ans, Mouayed Hals et Dia al-Arar.

Dans la matinée de samedi, les pompiers israéliens ont combattu cinq incendies allumés par des dispositifs aériens envoyés vers les communautés israéliennes depuis la bande de Gaza.

Les leaders israéliens sont divisés sur la réponse à apporter aux responsables de ces attaques incendiaires, certains réclamant que les soldats puissent tirer à vue sur les lanceurs de cerfs-volants et de ballons et d’autres affirmant qu’une telle initiative serait trop poussée

Depuis le 30 mars, les Palestiniens, dans la bande de Gaza, ont lancé un nombre incalculable de cerfs-volants, de ballons et de préservatifs en latex gonflés transportant des combustibles, et occasionnellement des explosifs, sur le territoire israélien, allumant des incendies presque quotidiens qui ont brûlé des milliers d’hectares de terres agricoles, de parcs et de forêts.

Un ballon transportant des combustibles envoyé vers Israël par des Palestiniens, à l’est de Gaza City, le 29 juin 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Les incendies de samedi surviennent vingt-quatre heures après une annonce faite par le ministère de la Santé dirigé par le Hamas de la mort de deux émeutiers palestiniens lors de manifestations violentes le long de la frontière de la bande de Gaza.

Un adolescent de 13 ans a reçu une balle dans la tête et un jeune homme de 24 ans est mort de ses blessures à la jambe et à l’abdomen suite à des tirs israéliens, a fait savoir le ministère.

Selon certaines informations, le jeune garçon a été pris pour cible alors qu’il tentait d’endommager la clôture frontalière. Un membre des l’équipe de secours a fait savoir que l’adolescent jetait des pierres « très près de la frontière » avant les tirs des militaires.

Des articles consacrés samedi à ses funérailles ont identifié l’adolescent : il s’agirait de Yasser Abu al-Naja, fils d’un haut « commandant » de l’aile militaire du groupe terroriste du Hamas. Selon l’AFP, il aurait été âgé de 11 ans. Des milliers de Gazaouis ont assisté à son inhumation, appelant à la « vengeance ».

Environ 5 000 Palestiniens ont manifesté à cinq endroits différents le long de la frontière. Les émeutiers ont fait brûler des pneus et ils ont attaqué les forces israéliennes à l’aide de pierres et de cocktails Molotov. Une bombe a également été projetée en direction des soldats.

Quinze incendies ont éclaté en Israël en raison de ballons et de cerfs-volants incendiaires lancés depuis la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...