Rechercher

USA: De jeunes élèves obligés de reconstituer la Shoah « car les Juifs ont gâché Noël »

Des CE2 ont dû simuler le creusement de fosses communes et tirer sur des victimes; un élève juif a joué le rôle d'Hitler et a dû faire semblant de se suicider

L'école élémentaire Watkins à Washington DC, où des enfants de CE2 ont dû reconstituer des scènes de la Shoah en décembre 2021 (Crédit : Screencapture/Google Maps).
L'école élémentaire Watkins à Washington DC, où des enfants de CE2 ont dû reconstituer des scènes de la Shoah en décembre 2021 (Crédit : Screencapture/Google Maps).

Une enseignante d’une école de Washington DC a été suspendue après avoir contraint des enfants de CE2 de reconstituer des moments de la Shoah, notamment en leur faisant faire semblant de creuser des fosses communes et de tirer sur des victimes, et en leur disant que les Allemands étaient en colère « parce que les Juifs ont gâché Noël », ont déclaré des parents et des responsables dimanche.

L’incident s’est produit vendredi à l’école élémentaire Watkins de la capitale américaine, a rapporté dimanche le Washington Post, citant un courriel du directeur de l’école, M. Scott Berkowitz.

Les enfants étaient dans la bibliothèque de l’établissement et travaillaient sur un projet autonome, lorsque l’enseignante, qui n’a pas été identifiée, leur a fait reconstituer des scènes de la Shoah.

« Il y avait beaucoup de sanglots, de pleurs et de détresse et puis momentanément, nous avons reçu un e-mail pour dire que les enfants avaient reconstitué la Shoah », a déclaré un parent à la chaîne de télévision Fox5DC. « Cela incluait les trains, la mort dans les chambres à gaz, le fait de jouer Hitler et les fosses communes ».

Certains enfants ont reçu des rôles spécifiques, notamment un enfant juif qui a dû incarner le leader nazi Adolf Hitler en faisant semblant de se suicider à la fin de l’exercice, comme Hitler l’a fait, a déclaré le parent de l’enfant au Post.

D’autres ont reçu l’ordre de creuser les fosses communes de leurs camarades de classe et de simuler des tirs sur les victimes.

L’institutrice aurait fait des commentaires antisémites pendant la reconstitution. Un parent a déclaré que lorsque les enfants ont demandé pourquoi les Allemands faisaient cela, elle a répondu que c’était « parce que les Juifs avaient gâché Noël ».

Un groupe d’enfants portant des vêtements de camp de concentration derrière une clôture de barbelés dans le camp de la mort d’Auschwitz, photographié juste après la libération par l’armée soviétique, en janvier 1945. (Crédit : AP Photo/ File)

On a dit à un autre élève de faire semblant d’être dans un train à destination d’un camp de la mort et d’agir comme s’il était en train de mourir dans une chambre à gaz, ont déclaré les parents de l’enfant au Post, en refusant de s’identifier ou d’identifier l’enfant. Dans une autre scène, on lui a demandé de simuler des tirs sur ses camarades de classe.

« Je tiens à reconnaître la gravité de cette mauvaise décision pédagogique, car on ne devrait jamais demander aux élèves de jouer ou de représenter une atrocité, en particulier un génocide, une guerre ou un meurtre », a déclaré M. Berkowitz dans son courriel.

La professeure aurait dit aux enfants de ne parler à personne de l’activité, mais ils en ont parlé à leur professeur principal.

« Je pense que c’est traumatisant, c’est une altération terrible d’un traumatisme historique, qui n’était pas approprié, pour des enfants de huit et neuf ans, d’apprendre de cette façon et je suis indignée », a déclaré la mère à Fox5DC.

Une plainte a ensuite été déposée auprès du Central Equity Response Team des écoles publiques de DC.

« Ce n’était pas un plan de cours approuvé, et nous nous excusons sincèrement auprès de nos élèves et des familles qui ont subi cet incident », a déclaré un porte-parole de DCPS, selon le Post.

La classe entière a rencontré l’équipe d’intervention en santé mentale de l’école après l’incident, selon le courriel de Berkowitz.

L’enseignante a été mise en congé, dans l’attente d’une enquête.

La section de Washington de l’Anti-Defamation League (ADL) a condamné l’incident et a déclaré qu’elle offrirait « des ressources et un soutien pour aider à promouvoir la guérison et l’éducation ».

« Nous sommes horrifiés que des élèves de CE2 aient reçu l’instruction de reconstituer des scènes de la Shoah. Les activités de simulation banalisent l’expérience des victimes et renforcent souvent les stéréotypes », a déclaré l’ADL.

Plusieurs incidents antisémites ont eu lieu dans la région de Washington au cours des derniers mois.

Le mois dernier, des vandales ont fait irruption dans une maison de fraternité de l’université George Washington à Washington, DC, et ont profané un rouleau de la Torah, le déchirant et le recouvrant de détergent.

Au lycée Woodrow Wilson dans le nord-ouest de Washington, des croix gammées et le mot « N » ont été gribouillés sur les murs au début du mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...