Après avoir lancé l’opération Bordure protectrice, l’armée a riposté aux tirs de roquettes touchant le sol israélien, à commencer par les villes du sud situées à 40 kilomètres de l’enclave palestinienne, telles qu Sderot, Ashdod, Ashkélon, Beer Sheva.

Des villes israéliennes plus éloignées ont été touchées pour la première fois depuis 2012, comme Tel Aviv, Jérusalem.

Rishon Letzion et Hadera ont aussi été victimes des roquettes.

Les municipalités se sont organisées et ont ouvert les abris aux habitants. Les chiffres sur le nombre de roquettes lancées varient entre 100 et 150 depuis les premières heures ce matin.

Pour l’heure, l’opération Bordure protectrice se poursuit et l’objectif vise à faire stopper les tirs de roquettes sur le sol israélien.

Merci d’avoir suivi le direct avec l’équipe du Times of Israel.

Fin du direct

Le Dôme de fer intercepte une roquette

Le système anti-missile Dôme de fer a détruit en plein vol une roquette visant Ashdod et tirée depuis la bande de Gaza.

Des sirènes ont retenti dans les villes israéliennes d’Ashdod, Gan Yavne and Beer Sheva.

Husam Badran : « n’attendez pas le drapeau blanc »

Le porte-parole du Hamas Husam Badran a dit que le Hamas ne cherche pas une guerre, mais ne se contentera pas de « hisser le drapeau blanc » face à une offensive majeure lancée dans la nuit de lundi à mardi.

Dans une interview donnée à la BBC, le porte-parole accuse aussi Israël d’avoir violer la trêve à plusieurs reprises depuis ces deux dernières semaines.

C’est pourquoi selon lui le Hamas n’a pas d’autres choix que celui de donner une leçon à Israël, comme cela a déjà été le cas dans le passé, selon Israel Radio.

Le Jihad islamique revendique des tirs de roquettes

Le groupe terroriste aussi situé dans la bande de Gaza a revendiqué dans la nuit de lundi à mardi des tirs de roquettes contre Israël.

D’autre part, Ynet a signalé qu’une roquette a été tirée près des maisons de la ville de Hof Ashkelon, causant un feu de broussailles.

Deux autres roquettes ont été tirées dans des zones ouvertes situées entre Ashkelon et Ashdod.

Yaalon : l’opération à Gaza prendra du temps

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon, en consultation avec le chef du commandement de la Défense passive, le major-général Eyal Eisenberg, et le directeur général du ministère de la Défense, Dan Harel, déclare que la situation a un caractère particulier en matière de sécurité.

Le chef du commandement de la Défense passive a le pouvoir de donner des ordres de sauvetage aux civils vivant à 40 kilomètres de la bande de Gaza.

La déclaration assure également que les employés qui vivent dans la zone déclarée ne seront pas renvoyés de leur emploi ou pénalisés pour leur absence au travail.

« Nous nous préparons pour une campagne contre le Hamas, qui ne finira pas en quelques jours », a affirmé Yaalon lors d’une évaluation de la situation sécuritaire mardi.

« Le Hamas pousse l’affrontement actuel à un endroit où il est en mesure d’exiger un prix de notre défense passive. Il y a un besoin pour la persévérance. Un comportement approprié des civils peut jouer un rôle déterminant dans notre capacité à éviter les victimes civiles. »

Yaalon a dit que l’armée a frappé des dizaines de cibles du Hamas au cours des dernières heures et que l’armée israélienne poursuit son offensive « de sorte que le Hamas paye un prix très lourd. »

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon lors d'une cérémonie à la mémoire des soldats défunts de l’armée israélienne, au cimetière militaire du Mont Herzl à Jérusalem, le 9 mars 2014 (Crédit : Flash90)

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon lors d’une cérémonie à la mémoire des soldats défunts de l’armée israélienne, au cimetière militaire du Mont Herzl à Jérusalem, le 9 mars 2014 (Crédit : Flash90)

Il rappelle qu’Israël ne tolérera pas les tirs de roquettes sur les civils et sur les villes et dit qu’Israël est prêt à élargir la campagne, « en utilisant tous les moyens mis à notre disposition pour frapper le Hamas. »

Mitch Ginsburg

Yitzhak Aharonovitch : « l’armée a les mains libres »

L’armée a le pouvoir de faire ce qui est nécessaire pour restaurer le calme dans la région du sud, a déclaré le ministre de la Sécurité publique, Yitzhak Aharonovitch.

« L’armée a les mains libres pour agir. Le leadership politique a dans les faits autorisé tout ce que l’armé avait demandé, » a-t-il ajouté, selon Ynet.

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch (Crédit : Flash 90)

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch (Crédit : Flash 90)

6 roquettes depuis une heure, 5 interceptées

L’unité de porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que 6 roquettes avaient été tirées sur Israël dans l’heure qui vient de s’écouler.

Cinq d’entre elles ont été détruites en plein vol alors qu’elles visaient les villes côtières d’Ashkelon et d’Ashdod.

– Mitch Ginsburg

Netanyahu : « le Hamas a choisi cette escalade et en paiera le lourd prix »

Netanyahu a confié que les « gants sont retirés » lors d’une réunion avec les responsables de l’establishment de la sécurité à Tel Aviv.

Pendant ce temps,à la Conférence d’Israël sur la Paix, le président Shimon Peres a dit qu’alors que le Hamas est le principal ennemi d’Israël , il n’y a jamais eu d’aussi grand partenaire pour la paix du côté de l’Autorité palestiniennes qu’en la personne de Mahmoud Abbas, mettant en avant sa condamnation de l’assassinat des trois adolescents israéliens, telle une preuve qu’il mettra sa vie en jeu pour la paix.

Yaakov Amidror : « faire stopper les tirs de roquettes »

Yaakov Amidror, ancien conseiller à la sécurité nationale auprès du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a déclaré dans une conférence téléphonique avec des journalistes qu’il n’y a qu’un seul objectif à l’opération en cours : faire stopper les tirs de roquettes visant les villes israéliennes et ses citoyens.

Il dit qu’Israël pourrait conquérir Gaza « et le nettoyer de tous les équipements et des terroristes du Hamas », mais qu’une telle opération prendrait des mois et ne semble pas aujourd’hui faire partie des objectifs immédiats de l’actuel gouvernement.

Si la situation sécuritaire continue de se détériorer, « nous n’aurons pas d’autre choix que la grande exploitation, que nous ne voulons pas.  »

Pour le Hamas chaque rue, chaque civil et chaque bâtiment sont une cible, affirme Amidror.

Selon lui, l’organisation, comptant plusieurs milliers de roquettes dans son arsenal, d’une portée allant jusqu’à 40 km et des centaines pouvant aller jusqu’à 80 kilomètres, pourrait continuer à tirer des roquettes « pour toujours. »

Yaakov Amidror (photo credit: Michal Fattal/Flash90)

Yaakov Amidror (photo credit: Michal Fattal/Flash90)

L’UE exprime sa « solidarité sans réserve » aux Israéliens

L’ambassadeur de l’Union européenne en Israël, Lars Faaborg-Andersen, a dit que l’UE souhaite « exprimer sa solidarité sans réserve avec les citoyens d’Israël. »

Lars Faaborg-Andersen, l'émissaire de l'Union européenne en Israël (Crédit : Yossi Zwecker)

Lars Faaborg-Andersen, l’émissaire de l’Union européenne en Israël (Crédit : Yossi Zwecker)

S’exprimant lors d’une conférence sur les pourparlers de paix organisée par le quotidien Haaretz, l’ambassadeur affirme que « les tirs aveugles de roquettes contre des civils ne peuvent jamais être une réponse légitime, quels que soient vos griefs. »

– Raphaël Ahren

Israël avait prévenu Gaza de son offensive

Selon le quotidien arabe Al-Hayat, Israël a averti le Hamas et le Jihad islamique en Egypte lundi que si les tirs de roquettes persistaient, l’armée israélienne réagirait fortement.

« Israël va frapper Gaza avec une main lourde si les deux mouvements n’acceptent pas une trêve, » a déclaré un haut responsable égyptien, représentant les deux organisations, selon un responsable palestinien.

Le Jihad islamique a revendiqué pour la première fois ce matin le tir d’au moins 60 roquettes sur Israël dans les deux derniers jours.

Réaction du ministre de l’Education israélien

« Il faut frapper le Hamas car notre pouvoir de dissuasion a diminué. Personne n’est enthousiaste à l’idée d’une confrontation militaire mais plus on hésite plus il faudra agir avec force », a renchéri le ministre de l’Intérieur Gideon Saar.

« On ne pourra rétablir le calme que lorsqu’on aura prouvé au Hamas qu’il a tout intérêt à cesser ses attaques contre Israël, mais pour cela il faut lui asséner un coup suffisamment dur », a-t-il ajouté.

Arrestation de 2 adolescents liés au « Prix à payer »

La police a arrêté deux adolescents juifs de Haïfa en relation avec les attaques de vandalisme du « Prix à payer », du mois dernier.

Les jeunes auraient peint à la bombe des slogans anti-arabes et autres graffitis sur les murs d’une école arabe dénigrant la députée arabe israélienne Hanin Zoabi, qui a fait des commentaires incendiaires sur l’enlèvement des trois adolescents israéliens le mois dernier.

Hanin Zoabi (photo credit: Flash90)

La députée arabe à la Knesset (du parti Balad) Hanin Zoabi (Crédit : Flash90)

La police a révélé l’identité d’un des suspects arrêtés âgé de 18 ans, Yaakov Yair Vaknin, mais s’est abstenue de donner l’autre identité en raison de son âge.

La police cherche comment les maintenir en détention.

Netanyahu : une grande incursion terrestre reste possible

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné à l’armée « d’aller jusqu’au bout, » a indiqué Israel Radio.

« Même une grande incursion terrestre est possible, » a déclaré Netanyahu après une réunion sur des questions de sécurité qui s’est déroulée à Tel Aviv.

Il ajoute que le Hamas a choisi cette escalade et qu’il en paiera le prix lourd. « Ce sera une longue et forte opération qui créera de la dissuasion. »

Benjamin Netanyahu (Crédit : Flash 90)

Benjamin Netanyahu (Crédit : Flash 90)

Pendant ce temps, dans la bande de Gaza, le Hamas a tiré un missile Sam-7 sur les forces aériennes israéliennes qui volaient au-dessus de Khan Younes, mais a raté sa cible.

L’aviation israélienne a frappé de façon régulière des cibles à Gaza.

Il y a eu un rapport signalant des blessés lors d’une frappe à Shojaya, à l’est de Gaza.

– Raphael Ahren

L’ancien Premier ministre Barak soutient l’offensive militaire

« Nous devons répondre avec force, avec détermination et avec raison », a dit l’ancien Premier ministre Ehud Barak. « Israël ne peut pas se permettre d’avoir des millions de civils menacés par des roquettes. »

S’exprimant lors de la conférence israélienne sur la paix, Barak – qui a servi comme ministre de la Défense pendant l’opération Pilier de la Défense de 2012 – refuse de faire des recommandations concrètes sur la façon de traiter avec la salve de roquettes, mais a déclaré que le leadership militaire d’Israël est composé de professionnels qui comprennent mieux que le gouvernement ​ces questions.

Ehud Barak (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Ehud Barak (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Plus de trains dans le sud d’Israël jusqu’à nouvel ordre

La compagnie des trains israélienne a reçu l’ordre du commandement de la Défense passive de stopper les trains passant entre Sderot et Ashkelon dans les deux sens.

Les trains fonctionneront seulement au nord d’Ashkelon jusqu’à nouvel ordre.

Trois roquettes atterissent dans la région d’Eshkol

Trois roquettes sont tombées dans les champs de la région d’Eshkol à l’est de la bande de Gaza, sans faire de blessés.

Les unités paramédicales ont affirmé que deux personnes avaient été légèrement blessés par des roquettes qui ont frappé Ashdod et la région environnante.

Une a été traitée pour des blessures aux jambes par des éclats, tandis que l’autre a subi une contusion après une chute lors de la ruée vers les abris. Sept autres personnes ont été traitées pour choc.

Trois Palestiniens ont été blessés dans un raid del’armée israélienne tôt sur ​​Beit Lahiya dans le nord de la bande, a fait savoir une source palestinienne à Ynet.

Des hauts fonctionnaires font savoir qu’Israël évalue la possibilité de l’invasion

Des hauts fonctionnaires de Jérusalem disent au Times of Israel que le Hamas a choisi l’escalade avec Israël et que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a donc chargé l’armée de lancer une « campagne méthodique, continuelle et énergique» contre le groupe terroriste dans la bande de Gaza .

« Les Forces de défense israéliennes doivent être prêtes à aller jusqu’au bout », disent les sources, ajoutant que même une opération terrestre est sur la table.

Il est probable que l’armée israélienne va appeler des réservistes supplémentaires pour se préparer à une éventuelle invasion de la bande, disent les sources.

Le but de l’opération Défense protectrice est de « faire payer le prix fort au Hamas, frapper dur, et de mener attaque importante qui joue un rôle de dissuasion», disent les sources.

En plus de l’aspect militaire de l’opération, le Premier ministre est également actif dans l’arène diplomatique, prévoyant d’appeler plusieurs dirigeants internationaux pour leur expliquer pourquoi Israël a été forcé d’agir, ajoutent-ils.

Les Palestiniens font état d’un mort à Gaza

Une frappe aérienne israélienne sur la bande de Gaza a tué un Palestinien mardi première victime déclarée de l’opération de Défense protectrice, a rapporté un porte-parole des services d’urgence .

« Un homme nommé Achraf Yassin a été tué dans un raid aérien israélien à l’ouest du camp de réfugiés de Nusseirat dans le centre de la bande de Gaza», dit le porte-parole Ashraf al-Qudra AFP.

Des témoins affirment que l’homme était un militant des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste Hamas.

Ynet rapporte que travaillant avec le Shin Bet, l’armée israélienne a frappé la maison du terroriste du Hamas Mohammed Abdel Rahman Goda. La maison faisait partie de l’infrastructure de l’organisation.

Patrick Maisonnave se rend à Ashdod

l’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, se rendra à Ashdod à la rencontre de la communauté française afin de leur faire part du soutien et de la solidarité de la France dans ces moments difficiles.

Les habitants du sud d’Israël, où résident de nombreux Français, font en effet face depuis de nombreux jours à des tirs de roquettes extrêmement fréquents.

L'ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 10 octobre 2013 (Crédit : Isaac Harari/Flash90)

L’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 10 octobre 2013 (Crédit : Isaac Harari/Flash90)

Livni : une incursion terrestre dépend du Hamas

Que ce soit ou non Israël qui va lancer une opération terrestre à Gaza, cela dépend du Hamas, a dit la ministre de la Justice, Tzipi Livni.

« Il est de notre devoir d’assurer la sécurité de nos citoyens. La question est quelle est la bonne façon de le faire. Cela dépend beaucoup de la mesure dans laquelle le Hamas ne permettra pas aux citoyens d’Israël de vivre en paix », a déclaré à la conférence de paix organisée par le quotidien Haaretz.

Livni refuse de dire si le cabinet de sécurité, dont elle est membre, favorise actuellement une opération terrestre, en disant simplement que ce n’est pas « le premier choix» du gouvernement, mais qu’il sera envisagé en cas de besoin ».

Les factions de la bande de Gaza exigent la levée du siège par Israël

« Les factions palestiniennes n’accepteront pas une trêve et n’arrêteront pas [leurs attaques] tant qu’Israël n’acceptera pas leurs termes – arrêter l’agression et lever le siège sur la bande de Gaza » explique le correspondant des affaires palestiniennes qui cite le responsable du Hamas Ismail Al-Ashqar, membre de la commission des libertés qui a été établie lors de l’accord Fatah-Hamas.

Le député socialiste demande aux leaders « d’arrêter le cycle de la violence »

Le député Dov Khenin du parti socialiste Hadash demande aux leaders israéliens de trouver une solution diplomatique aux tirs incessants de roquettes de la bande de Gaza sur le sud d’Israël.

Citant une lettre qu’il a reçue d’un habitant du sud, Khenin écrit sur sa page Facebook, « Plus d’attaques sur la bande de Gaza ne vont pas régler le problème. A chaque attaque, les chances d’avoir une vie qui vaut la peine d’être vécue diminuent. Je vous défie vous [les leaders] d’être courageux et de trouver une voie diplomatique pour arrêter toutes ces destructions et ces morts. Faites tout votre possible pour ramener le calme dans la région ».

Dans son post, Khenin affirme « qu’il est important d’écouter ce genre de chose plutôt que de réagir, réfléchissez ».

« Le cycle de la violence n’est pas une fatalité », ajoute-t-il. « Faisons vraiment tout ce qui est en notre pouvoir pour l’arrêter ».

Au moins 5 morts lors d’un tir israélien

Selon des sources palestiniennes, au moins une personne est décédée lors d’un tir de l’armée israélienne sur un véhicule dans la bande de Gaza.

Des chiffres contradictoires sur le nombre de morts qui vont de un à cinq morts arrivent de la bande de Gaza.

Les rapports signalent que l’un des hommes abattus était un activiste de l’unité de commando navale du Hamas.

L’alerte rouge retentit à Beer Sheva

Les sirènes retentissent dans la zone de Beer Sheva et d’Ofakim, élevant le nombre total de roquettes à plus d’une centaine, selon l’armée israélienne.

L’armée n’est pas au courant des missiles SA-7 sol-air

L’armée affirme « ne pas être au courant » de rapports faisant état d’un tir de missile SA-7 sol-air qui aurait été tiré contre un hélicoptère de l’armée de l’air israélienne.

Le rapport, cependant, soulève la question de ce que le Hamas et les autres groupes terroristes possèdent dans leurs arsenaux d’armes importées et fabriquées par eux-mêmes.

Le SA-7, qui aurait été utilisé pour la première fois par les troupes égyptiennes au cours de la guerre d’usure avec Israël en 1969, est « une arme bien connue et obsolète », explique Tal Inbar de l’Institut Fischer pour les études stratégiques aériennes et spatiales.

L’aviation israélienne est équipée des systèmes de défense aériens appropriés qui les maintiennent hors de portée de la faible altitude, des missiles de fabrication soviétique, dit-il, ajoutant qu’il y a eu environ 10 tirs de missiles SA-7 lances depuis Gaza.

Zeev Elkin, pour une reprise totale de Gaza

De plus en plus de voix s’accordent pour envisager une reprise de la bande de Gaza, comme l’a suggéré le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman.

Mardi après-midi, Zeev Elkin, président de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, a annoncé son soutien à une reprise de la bande de Gaza par l’armée.

« Le groupe terroriste islamiste [basé à Gaza], avec ses milliers de roquettes pointées sur nous, n’est pas arrivé par accident. C’est arrivé à cause de nos erreurs, en nous retirant de la bande de Gaza et en laissant le Hamas organiser des élections palestiniennes [en 2006] » a déclaré Zeev Elkin à la Deuxième chaîne.

Likud MK Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

« Pour que nous puissions enlever des soldats »

Le porte-parole du Hamas Sami Abu Zuhri a répondu mardi à la possibilité d’une attaque terrestre israélienne dans la bande de Gaza. Il expliqué que cela offrirait une opportunité au Hamas d’enlever des soldats.

« Tant que l’occupation nous attaque, nous répondrons, et ils vont payer le prix de leurs crimes », a-t-il promis.

« J’espère que l’occupation va faire cette erreur et rentrer dans la bande de Gaza lors d’une opération terrestre, comme ça nous aurons l’opportunité d’enlever des soldats ».

Abu Zuhri a affirmé qu’il fallait s’attendre à une réunion des factions palestiniennes mardi pour apparemment unifier le travail des différentes organisations.

Herzog veut la poursuite des pourparlers

Les Israéliens doivent examiner les moyens de parvenir à une paix avec les Palestiniens, même pendant ces jours d’épreuves nationales, a déclaré le chef de l’opposition Isaac Herzog (travailliste), en défendant son apparition lors d’une conférence parrainée par Haaretz.

« Si j’étais à la place du Premier ministre, je voudrais porter un coup très lourd au Hamas, et puis je me rendrais à Ramallah, je rentrerais dans la Mouqata et continuerais à parler avec Abu Mazen, » dit-il, se référant au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. « Je mettrais un accord sur la table. »

« Tolérance zéro pour le terrorisme, tolérance zéro pour les missiles, » a-t-il ajouté.

Le temps de frapper le Hamas est arrivé et de restaurer la dissuasion israélienne, a dit Herzog, mais Israël devrait chercher à nouer des alliances avec les États modérés de la région pour parer à la menace des extrémistes islamistes. Comme les États-Unis ont progressivement réduit leur participation au Moyen-Orient, des pays comme la Jordanie et la Turquie, mais aussi l’Autorité palestinienne, « sont nos partenaires pour un processus historique, » dit-il.

« Il est un partenaire pour la paix. Il n’est pas facile, il est difficile, il est ennuyeux », dit Herzog, se référant à Abbas. « Mais il est notre partenaire. Nous avons besoin de le regarder dans les yeux, de lui parler et de comprendre sa détresse afin qu’il comprenne notre détresse ».

Le plus grand défi d’Israël n’est pas la « menace tactique qui existe actuellement en raison du Hamas, » mais plutôt la menace stratégique qui pèse pour Israël s’il ne parvient pas à demeurer un Etat juif et démocratique par la mise en œuvre d’une solution à deux Etats.

Le chef du parti travailliste Isaac Herzog (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef du parti travailliste Isaac Herzog (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Shelah : Blesser le Hamas pour obtenir « une longue période de calme »

Alors que la droite demande que l’on reprenne la bande de Gaza, d’autres députés exigent une stratégie plus réfléchie.

Ofer Shelah, le député le plus ancien de Yesh Atid à la Commission des affaires étrangères et de la défense (et candidat à la présidence de cette commission), demande que l’opération ‘Bordure protectrice’ ait un « but réaliste ».

« Un but réaliste », explique-t-il, « est de porter un tel coup au Hamas, à ses capacités et ses motivations, que cela nous amènera une longue période de calme ».

Il précise que « le Hamas est dans un mauvais état stratégique. Il est étouffé par l’Egypte », entouré par Israël et dirige une économie qui s’effondre.

« Nous devons leur donner une raison de comprendre que la seule manière d’éviter que leur situation sérieuse ne s’aggrave est de maintenir le calme sur leur frontière avec nous ».

2 arrestations pour tentative d’enlèvement présumée

Deux suspects ont été arrêtés mardi après-midi pour une tentative supposée d’enlèvement d’une adolescente israélienne de 15 ans près de Jérusalem le même jour.

La jeune fille qui vient d’un village juif près du quartier d’Abu Ghosh dans l’ouest de Jérusalem a signalé à la police vers 14h que deux hommes avaient essayé de la faire entrer dans leur voiture. Elle s’est enfuie et a appelé la police.

La police, qui est en alerte pour des enlèvements motivés par la vengeance suite aux récents meurtres de ces dernières semaines de trois Juifs et d’un Palestinien, a mis en place des place des points de contrôle et a fouillé les véhicules.

Les deux hommes et le véhicule correspondant à la description de la jeune ont été découverts au poste de contrôle de de Kalandiya.

Ils se dirigeaient vers Ramallah. Ils ont été emmenés pour être interrogés.

40 000 réservistes confirmés par le Cabinet de sécurité

Le cabinet a approuvé mardi après-midi une demande de l’armée pour appeler 40 000 troupes de combat de réservistes.

Le chef d’état-major de l’armée Benny Gantz a réclamé ces troupes supplémentaires tôt dans la journée.

Les forces supplémentaires sont prévues pour remplacer les bataillons sur d’autres fronts, les libérant pour une incursion terrestre possible dans la bande de Gaza dans le cadre de l’opération ‘Bordure protectrice’.

Bennett chahuté à une conférence sur la paix

Le ministre de l’Economie Naftali Bennett est hué alors qu’il expose sa vision du conflit au Moyen-Orient lors de la Conférence sur la paix Israël, qui a été organisée par le journal Haaretz.

Alors que Bennett, le président du parti Habayit Hayehudi, suggère qu’il est temps de sortir des sentiers battus et d’abandonner l’idée d’un retrait israélien de la Cisjordanie, un petit nombre de personnes dans le public criaient « apartheid », « meurtrier » et autres insultes au ministre.

Bennett les ignore au début, mais perd finalement patience.

Il énumère plusieurs guerres dans lesquelles il a servi comme soldat, ajoutant que personne dans le public a le droit de lui donner des conférences sur le désir de paix. « Personne dans cette salle veut la paix plus que moi », dit-il.

Bennett argumente cette idée en disant que les retraits des Israéliens sont un mouvement imprudent dans ce quartier difficile, alors que les extrémistes islamistes attendent pour combler le vide et effacer l’Etat juif.

« Oui, les questions de territoire importent, » dit-il. « Pourquoi n’y a-t-il pas de missiles lancés depuis la Judée et de la Samarie [Cisjordanie] ? Parce que nous contrôlons les territoires. Les territoires importent.  »

Bennett, membre du cabinet de sécurité, ne nous a pas renseigné sur les plans du gouvernement en ce qui concerne l’opération ‘Bordure protectrice’.

– Raphaël Ahren

Netanyahu s’entretient avec Rivlin, Peres et l’opposition

Le Premier ministre s’entretient avec le président Shimon Peres, le président nouvellement élu Reuven Rivlin et les chefs de toutes les factions de l’opposition à la Knesset – Isaac Herzog (travailliste), Aryeh Deri (Shas), Yaakov Litzman (Royaume Judaïsme de la Torah), Shaul Mofaz (Kadima) et Zahava Gal-On (Meretz) afin de les tenir au courant de la situation alors que l’opération ‘Bordure protectrice a été lancée.

Knesset Speaker Reuven Rivlin (photo credit: Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)

Reuven Rivlin (Crédit : Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)

Le Dôme de fer intercepte une roquette Grad sur Ashkelon

Le système de défense du Dôme de fer intercepte une roquette Grad sur la ville d’Ashkelon suite à des tirs de roquettes de Gaza.

Pendant ce temps, on a pu entendre les sirènes d’alerte rouge retentir à Ashkelon, et dans les Conseils régionaux de Sdot Néguev, Shaar Hanegev et Eshkol.

Le nombre de décès s’élève à 7

Le ministère de la Santé palestinien a indiqué que sept personnes ont été tuées lors d’une frappe aérienne israélienne sur une maison à Khan Younis.

Il y aurait eu deux filles âgées de moins de cinq ans selon l’agence d’information palestinienne Maan.

Le ministère affirme que 25 personnes ont été blessées lors de cette frappe aérienne qui visait la maison d’un membre du Hamas de la famille al-Kaware.

Depuis le début de l’opération Bordure protectrice, On compte 11 morts côté Hamas.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Ashraf al-Qidra, a indiqué à Maan que des enfants s’étaient réunis sur le toit de la maison d’al-Kaware pour servir de bouclier humain contre les attaques israéliennes.

L’armée ne souhaite pas commenter dans l’immédiat.

130 roquettes tirées depuis minuit de Gaza

Les chiffres de l’armée montrent que, depuis minuit, les terroristes de Gaza ont tiré 130 roquettes sur le sud d’Israël, tandis que l’armée de l’air israélienne a frappé 150 cibles liées au terrorisme dans la bande de Gaza.

– AFP

La Ligue arabe appelle l’ONU à se réunir d’urgence

La Ligue arabe a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à tenir une réunion d’urgence pour discuter de l’opération ‘Bordure protectrice’ contre la bande de Gaza, a déclaré le Secrétaire général Nabil al-Arabi.

Une frappe aérienne a bien éliminé un chef du Hamas

Plus de détails sur Muhammed Shaaban, tué dans un raid aérien israélien ciblant une voiture plus tôt aujourd’hui.

Shaaban, 32 ans, était un officier supérieur de la branche armée du Hamas, les Brigades Izz ad-Din al-Qassam et a également été le chef des opérations navales du groupe, ont indiqué les membres de la famille, cités par l’AFP.

Ils ont ajouté que les deux autres personnes qui ont été tuées dans une frappe étaient aussi des militants du Hamas.

L’armée israélienne a confirmé l’attaque ciblée contre Shaaban, le décrivant comme « un haut responsable du Hamas. »

Danny Danon anticipe une « escalade » dans les attaques du Hamas

« Israël est enfin en train d’agir », a déclaré le vie-ministre de la Défense Danny Danon, tout en saluant le public pour avoir fait pression sur le gouvernement pour qu’il exerce des représailles.

« Nous devons restaurer notre pouvoir de dissuasion, » dit-il.

Danny Danon (Crédit : Flash 90)

Danny Danon (Crédit : Flash 90)

Israël aurait limiter les transferts de biens à Gaza

Gisha, une ONG de gauche, indique qu’Israël a restreint le transfert des marchandises vers et depuis Gaza par le terminal de Kerem Shalom pour la troisième journée, le limitant aux médicaments, produits alimentaires, fruits, légumes et carburant tout en interdisant les vêtements, les chaussures et articles en papier.

Gisha a également signalé que l’armée israélienne a limité la pêche au large de la côte de Gaza depuis dimanche à trois miles nautiques, au lieu des six habituels.

« Il ne fait aucun doute qu’il est injuste, déraisonnable et illégal de [venger] sur une échelle gouvernementale et de causer des dommages à des millions de personnes. Le recours à des restrictions à la circulation des personnes et des biens comme un mécanisme de pression, en particulier vers une population qui est dans une situation financière difficile, pour commencer, est inconcevable et aussi illégal en vertu du droit international », lit-on dans le communiqué de Gisha.

« Israël peut et doit agir pour protéger la sécurité de ses citoyens, mais en même temps, il doit s’abstenir de nuire aux citoyens d’une manière qui n’est pas nécessaire ou au-delà de ce qui est nécessaire pour atteindre cet objectif. Les opérations qui portent atteinte à la population civile de Gaza, sans raison ou modération sont illégales en vertu du droit international », explique le directeur de Gisha Eitan Diamond.

En réponse au rapport, un porte-parole du ministère de la Défense a dit qu’Israël permet à « toute l’aide humanitaire et aux biens essentiels d’être transmis librement dans la bande de Gaza. »

Les biens non essentiels tels que les téléviseurs ne sont pas autorisés à passer dans la bande de Gaza, dit-il.

Le porte-parole du ministère de la Défense Jonathan Mosery a dit s’être entretenu avec les commandants des deux points de passage d’Erez et de Kerem Shalom et peut confirmer que, à Kerem Shalom, seul 180 camions de marchandises ont traversé mardi. Il dit que la situation au passage d’Erez est similaire.

En outre, le ministère de la Défense a dit que le passage de Kerem Shalom est fermé aux gens, à part aux journalistes, qui peuvent traverser.

Netanyahu aux maires du sud : « préparez-vous à une longue campagne »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu parle avec les chefs des conseils régionaux qui ont été touchés par les tirs de roquettes à partir de Gaza, en leur disant qu’ils devraient se préparer à une « campagne longue et déterminée contre le Hamas jusqu’au retour au calme. »

Les maires concernés sont ceux des villes de Sderot, Ashkelon, Beer Sheva, Kiryat Malachi, Hof Ashkelon, Ofakim, Yoav, Shaar Hanegev, Merhavim, Gan Yavne, Sdot Néguev et Beer Tuvia.

Le Premier ministre a également demandé à son directeur de cabinet Harel Locker de rendre visite aux communautés du sud afin d’évaluer leurs besoins et de coordonner l’aide gouvernementale.

Les politiciens affluent vers le sud

Alors que beaucoup dans le sud d’Israël sont probablement à la recherche de se diriger vers des endroits plus sûrs tandis que les roquettes pleuvent sur ​​la zone, les politiciens israéliens se ruent vers la région pour montrer leur soutien aux résidents (et peut-être marquer des points auprès des électeurs.)

Parmi ceux qui visitent les villes du Sud, il y a le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch qui a passé quelque temps dans un abri à Ashdod.

Pendant ce temps le président nouvellement élu Reuven Rivlin passe la journée à Sderot.

Rivlin a visité une école talmudique qui combine étude de la Torah et service militaire dans la ville, pour dire aux élèves que « la bravoure de Sderot vient de la force de la Torah, quand on voit des jeunes gens qui, malgré la menace de roquettes sont assis et apprennent au nom du pays, nous comprenons que nous parlons de modèles. »

Les commandements du Centre et du Nord ont appelé des milliers de réservistes

Les commandements du Centre et du Nord ont appelé des milliers de réservistes, rapporte Ynet.

Plus tôt, Israël a approuvé une demande de l’armée pour appeler 40 000 réservistes.

Le chef d’état-major Benny Gantz avait demandé ces troupes supplémentaires tôt dans la journée.

Les forces supplémentaires sont prévues pour remplacer les bataillons sur d’autres fronts, les libérant pour une incursion terrestre possible dans la bande dans le cadre de l’opération ‘Bordure protectrice’.

Benny Gantz (gauche) (Crédit : IDF Spokesperson/Flash90)

Benny Gantz (gauche) (Crédit : IDF Spokesperson/Flash90)

Frank-Walter Steinmeier met en garde contre la « spirale » de la violence

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier avertit que les tirs de roquettes sur Israël à partir de Gaza et les frappes aériennes d’Israël sur la région menacent de se transformer en une « spirale de la violence et de la contre-violence. »

Steinmeier a dit qu’Israël, a « bien sûr, » le droit de défendre ses citoyens contre les attaques à la roquette, ajoutant qu’il espère que « les deux parties se rendent compte que cette confrontation militaire qui pourrait échapper à tout contrôle, doit être évitée. »

L’opération durera « très, très longtemps »

Roni Daniel , journaliste à la Deuxième chaîne cite un officier de « très, très haut rang » affirmant que l’opération de ‘Bordure protectrice’ compte durer « très, très longtemps. »

L’officier a dit qu’une opération terrestre « est certainement à l’étude », tandis que Roni Daniel lui-même estime
« qu’une opération terrestre sera certainement nécessaire. »

Déclaration de Patrick Maisonnave depuis Ashdod

« Lorsqu’on est ici, à 30 km de Gaza, on se rend réellement compte de la tension et l’angoisse permanentes que vivent ces familles, qui se retrouvent une fois de plus, otages de la violence ».

« Je souhaitais, en venant ici, leur rappeler que nous en les oublions pas et que la France se tient à leurs
côtés ».

« Je souhaitais rappeler une fois encore notre condamnation absolue de toutes formes de terrorisme et de violence».

« J’espère enfin que les deux parties sauront trouver les voies d’un compromis afin d’éviter un nouveau déchaînement de violence dans la région, dont les populations civiles seraient à nouveau les premières à payer le prix du sang ».

La plage de Rishon Lezion évacuée

La plage de Rishon Lezion, située à huit kilomètres au sud de Tel Aviv, est évacuée.

Bien qu’aucune roquette n’ait frappé la quatrième plus grande ville en Israël, dans les affrontements récents dans la bande de Gaza.

Des roquettes M-75 et Fajr avaient attaqué la plage lors de l’opération Pilier de défense en 2012.

Une roquette Fajr avait frappé un immeuble résidentiel, blessant plusieurs personnes et causant des dommages.

Plus de 66 roquettes ont été tirées depuis le début de l’opération

Plus de 66 roquettes ont été tirées sur Israël depuis le lancement de l’opération ‘Bordure protectrice’ aux petites heures du mardi matin, selon l’Unité de porte-parole de l’armée.

Huit roquettes ont été abattues par le système anti-missile Dôme de fer selon les médias.

Les tirs ont été jusqu’à présent limités aux villes relativement proches de la bande de Gaza, telles que Ashkelon et Ashdod.

Le Hamas s’adressera à la presse

Le Hamas et d’autres factions palestiniennes à Gaza, tiendront une conférence de presse , selon un tweet posté par un journaliste de Reuters, Dan Williams.

Douze Palestiniens ont été tués dans les frappes israéliennes sur la bande de Gaza depuis le début de l’opération ‘Bordure protectrice’ la nuit dernière. Douze personnes, dont deux adolescents, ont été tuées dans une frappe sur une maison située dans la ville méridionale de Khan Yunis, quatre ont été tuées dans une frappe sur une voiture dans le quartier Daraj dans le centre de la ville de Gaza, et un dernier individu a été tué ce matin dans un raid aérien de l’ouest du camp de réfugiés de Nuseirat, dans la bande de Gaza.

Le Hamas et d’autres factions palestiniennes à Gaza devraient tenir une conférence de presse.

Le Hamas a déclaré plus tôt que « tous les Israéliens » seraient ciblés en représailles aux attaques israéliennes.

« Le massacre de Khan Yunis … des enfants. C’est un crime de guerre horrible, et tous les Israéliens sont devenus des cibles légitimes pour la résistance », a déclaré le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri, dans un communiqué, sans donner plus de précision.

Impact sur la vie quotidienne des résidents du Sud

Les actions belligérantes du Hamas empoisonnent la vie quotidienne en Israël, tandis que des mariages et des fêtes sont annulés suite à la pluie de roquettes qui tombe sur les villes du sud.

La Radio de l’armée a rapporté plus tôt que ​​Merav et Uriel, un jeune couple censé se marier à Kiryat Gat demain soir, demande de l’aide pour trouver une autre salle de mariage, plus au nord, hors de portée des tirs de roquettes du Hamas.

La Deuxième chaîne rapporte que pour un mariage à Beer Sheva qui attendait 600 personnes, 400 invités ont d’ores et déjà annulé leur participation.

3 autres victimes des frappes israéliennes sur Gaza

Trois autres Palestiniens ont été tués dans les frappes israéliennes sur la bande de Gaza, ce qui porte le nombre total de victimes gazaouites depuis le début de l’opération israélienne Bordure protectrice à 14.

Citant des médecins, Ma’an rapporte que deux Palestiniens, Ahmad Moussa Habib, 48 ans, et Ahmad Ahed Habib, ont été tués dans un raid aérien sur un véhicule tuk-tuk dans le quartier Al-Shujaiyeh de la ville de Gaza.

Un troisième Palestinien, Fakhri Saleh Ajjouri, aurait péri dans un raid aérien visant une moto dans le nord de la bande de Gaza.

Plus tôt aujourd’hui, sept personnes ont été tuées dans une attaque contre une maison à Khan Yunis, trois autres dans une frappe sur une voiture dans le quartier Daraj à Gaza-ville, et une autre ce matin dans un raid aérien à l’ouest du camp de réfugiés de Nuseirat, dans la bande de Gaza.

Deux roquettes Grad tombent près d’Ashkelon

Deux roquettes Grad ont touché des zones ouvertes près de la ville d’Ashkelon.

Plus tôt dans la journée, le système de défense anti-missile, le Dôme de fer, a intercepté une roquette au-dessus de la ville.

Selon le porte-parole de l’armée, soixante-six roquettes ont été tirées sur Israël depuis le lancement de l’opération Bordure protectrice à l’aube, mardi matin.

350 juifs Israéliens rendent visitent à la famille Khdeir

350 Juifs Israéliens ont présenté leurs condoléances à la famille de l’adolescent assassiné Mohammad Abou Khdeir à Shuafat mardi après-midi.

Le Rabin David Bigman, directeur de la yeshiva Maaleh Gilboa dans le nord d’Israël, a condamné le meurtre lors d’un discours prononcé devant la tente des endeuillés.

Il a prié pour que nous « redécouvrions le visage de Dieu grâce aux hommes qui ont été créés à son image ».

Une salve de roquette tirée sur Rehovot et Guédara

Une pluie de roquettes a été tirée sur les villes de Rehovot et Guédara. Elles sont situées vers le centre d’Israël.

Les sirènes de roquettes retentissent aussi dans le sud d’Israël, alors que le Hamas continue de tirer sur Israël.

Selon les premiers rapports, il n’y a pas de blessés à déplorer.

Le Dôme de fer intercepte une roquette visant Tel Aviv

Le système de défense anti-missile intercepte une roquette ciblant Tel Aviv après qu’une sirène d’alerte rouge retentisse dans le centre-ville.

La Deuxième chaîne a rapporté qu’au moins une roquette avait été tirée vers le secteur du Gush Dan.

Des vols annulés dans les aéroports

Des départs à partir de l’aéroport de Sde Dov de Tel Aviv sont interrompus quelques minutes avant que les sirènes n’ont retenti.

Les avions continuent d’atterrir à l’aéroport.

A l’aéroport Ben Gourion, les avions atterrissent et au départ comme à l’habitude, mais des routes aériennes civiles sont modifiées.

Plus tôt, l’aéroport d’Eilat a rouvert après avoir été fermé à la circulation ce matin.

Le commandement de la Défense passive publie une carte d’alerte précoce

Le commandement de la Défense passive de l’armée publie une carte du pays divisé par zone « d’alerte précoce ».

La carte divise le pays en région pour servir de message d’utilité publique. Les Israéliens peuvent localiser leurs villes sur la carte, qui est disponible en anglais, en arabe, en hébreux et en russe et savoir dans quelle région du commandement de Défense passive ils se trouvent.

Ces régions vont être utilisées pour émettre des alertes lors de tirs imminents de roquettes dans la région.
Par exemple, les Israéliens qui vivent à Bet Shemesh vivent dans la zone d’alerte « Bet Shemesh 188 » alors que ceux qui vivent à Rehovot vivent dans la zone d’alerte « Shfela 182 ».

La carte précise aux israéliens le temps estimé de l’alerte précoce, c’est-à-dire la durée entre le lancement de roquette de la bande de Gaza, du Liban, de la Syrie ou du Sinai et sa chute dans une ville israélienne. (Beit Sheimesh 188, par exemple, à un temps d’alerte précoce de 90 secondes. Netivot, une ville près de Gaza, qui se situe dans la zone d’alerte « Ashkelon 254 » a juste 30 secondes entre l’alerte et la chute de la roquette.)

Des terroristes ont été tués alors qu’ils tentaient de s’infiltrer dans un kibboutz

Les forces de l’armée aurait tué deux hommes armés, membre d’une cellule terroriste de Gaza, qui ont essayé de s’infiltrer dans une base militaire dans le nord du Néguev.

Selon les médias, les deux hommes auraient été tués lors d’un échange de coups de feu avec les troupes israéliennes.

La base se trouve au nord-ouest, à quelques kilomètres de la bande de Gaza.

On demande aux habitants de cette zone de rester à l’intérieur jusqu’à nouvel ordre.

Le Hamas rapporte que deux enfants ont été tués à Gaza

Selon le Hamas, deux enfants palestiniens ont été tués lors d’une frappe aérienne sur la rue Ahmed Yassin à Gaza.

Au total 16 habitants de la bande de Gaza ont été tués depuis le début de l’opération Bordure protectrice.

Abbas appel Israël à cesser ses raids immédiatement

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas exhorte Israël à mettre fin à son offensive sur la bande de Gaza et blâme Jérusalem de l’escalade dans la région.

« Le président de [l’Autorité] palestinienne Mahmoud Abbas exige qu’Israël arrête immédiatement son escalade et les raids sur Gaza », énonce un communiqué du bureau d’Abbas rapporté par Maan.

Abbas aurait également exhorté ​​la communauté internationale « à intervenir immédiatement pour mettre fin à cette dangereuse escalade qui conduira la région vers plus de destruction et d’instabilité. »

Il ajoute que les dirigeants palestiniens émettent des « appels urgents et intensifs » aux dirigeants arabes pour leur demander de faire pression sur Israël dans l’espoir de calmer la situation.

Deuxième roquette interceptée sur Ashkelon

Une roquette est interceptée au-dessus de la ville méridionale d’Ashkelon pour la deuxième fois aujourd’hui.

Pendant ce temps, les sirènes Code rouge continuent de résonner à Shaar Hanegev et Ashkelon.

Un soldat israélien aurait été légèrement blessé

Un soldat serait légèrement blessé dans une tentative par des terroristes de Gaza d’infiltrer la base de l’armée Zikim dans le nord du Néguev.

Les troupes israéliennes auraient tué deux Palestiniens armés, membres d’une cellule terroriste de Gaza. Selon les médias, les deux ont été tués dans un échange de tirs avec les troupes israéliennes.

La base est située à quelques kilomètres de la frontière nord-ouest de la bande de Gaza.

Les résidents du secteur sont invités à rester à l’intérieur jusqu’à nouvel ordre.

Pendant ce temps, les forces de police sont déployées en grand nombre dans la région pour empêcher les tentatives d’infiltration de la bande de Gaza vers Israël.

La route reliant Zikim à Ashkelon a été fermée à la circulation.

Le Jihad islamique revendique les tirs contre Tel Aviv

Les Brigades Al-Quds, la branche armée du Jihad islamique, a revendiqué des tirs de roquettes sur Tel Aviv.

La roquette était très probablement un M-75, qui est fabriquée dans la bande de Gaza en prenant modèle sur la fusée iranienne Fajr.

Le Hamas va « payer un prix très lourd »

Le porte-parole de l’armée israélienne a posté sur Twitter ce message d’avertissement au groupe terroriste du Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza.

Yuval Diskin : « Le Hamas veut l’escalade pour rester crédible »

Le Hamas est entré dans le cycle actuel des hostilités avec Israël, car il est en « grande difficulté », a dit l’ancien chef du Shin Bet, Yuval Diskin.

L’organisation terroriste est en mauvais état et cherche ainsi à provoquer Israël, a dit Diskin lors de la conférence sur la paix en Israël, quelques minutes après s’être mis à l’abri après avoir entendu une sirène d’alerte maximale signalant l’arrivée imminente d’une fusée.

« Le Hamas est à la recherche de la légitimité et de la crédibilité », a souligné Diskin.

Yoav Galant s’oppose à une incursion terrestre

Yoav Galant, l’ancien commandant du Commandement Sud de l’armée israélienne, milite fortement contre une offensive terrestre à Gaza.

Il a confié à la Deuxième chaîne que lorsqu’il a mené l’opération Plomb durci en 2008-2009, il a utilisé les forces terrestres, car Israël n’avait à l’époque pas encore d’autre moyen efficace pour arrêter les tirs de roquettes. Maintenant, il y a le Dôme de Fer, a-t-il fait remarquer.

Pour Galant, Israël « doit conserver la ressource limitée » de ses forces terrestres.

Lorsque vous faites un « zoom en arrière » et que vous regardez la région, le Hamas demeure relativement faible, a-t-il souligné, en comparaison à d’autres menaces potentielles pour Israël.

Illustrer les épreuves des habitants du sud

Le ministère des Affaires étrangères appelle les habitants du sud d’Israël à se documenter sur les dangers auxquels ils sont soumis chaque jour à cause des tirs de roquettes afin de donner « à ceux qui sont en dehors d’Israël » un aperçu de « la réalité impossible dans laquelle un pourcentage élevé de résidents d’Israël vivent. »

« Exhortez les habitants du sud à envoyer des photos et des vidéos à IsraelUnderFire@Israel.org, avec leurs noms en anglais », a réclamé le ministère des Affaires étrangères. Selon lui, il n’y a « pas de meilleur moyen » pour illustrer le sort des habitants du Sud d’Israël que « le témoignage de ceux qui font face à ces épreuves et aussi pour démontrer une détermination et le refus de succomber aux menaces – par les résidents eux-mêmes ».

Promettant de partager les contenus à un large public, le ministère des Affaires étrangères met en garde les résidents qu’ils ne doivent pas mettre leur vie en danger « pour documenter la situation. »

L’aviation israélienne attaque des cibles à Gaza

De la fumée monte sur les toits de Gaza alors que les forces israéliennes procèdent à une lourde série de raids aériens sur la bande de Gaza.

Pendant ce temps des sirènes retentissent dans les zones du sud d’Israël près de l’enclave palestinienne, alors que des terroristes de Gaza tentent de riposter.

Les rapports des médias sur le nombre de morts de Gaza varient entre 15 à 16.

Le Hamas demande à Israël d’arrêter les raids et de libérer les prisonniers

Israël doit cesser ses bombardements sur Gaza et doit procéder à la libération des prisonniers palestiniens, a déclaré un porte-parole de la branche armée du Hamas, les Brigades Izz ad-Din al-Qassam, alors que l’armée de l’air israélienne continue d’attaquer des cibles liées au terrorisme dans la bande de Gaza.

« Nous demandons à Israël de cesser le bombardement, un retour à la trêve qui a été convenu, la libération des prisonniers, et d’arrêter d’intervenir dans nos affaires internes », souligne le porte-parole officiel de la branche armée, Abou Ubeida.

Plus de 100 roquettes sont tombées sur Israël en 24 heures

Faisant le résumé des attaques sur Israël, la Deuxième Chaîne dénombre plus de 100 attaques de roquettes dont 23 interceptées par le Dôme de fer et aucune blessé sérieuse à signaler.

Elle indique que l’on a demandé aux municipalités dans la région de Tel Aviv de s’assurer que les abris soient bien ouverts.

Elle affirme qu’Israël est prêt à faire face à plus d’attaques dans cette zone jusqu’à Netanya dans le nord.

Quatre terroristes tués lors d’une tentative d’infiltration ratée

Quatre terroristes palestiniens ont été tués alors qu’il tentait de pénétrer dans la zone de Zikim, qui se situe à quelques kilomètres au nord-ouest de la bande de Gaza. Selon Israel Radio, ils sont arrivés par la mer.

Un soldat de l’armée aurait été légèrement blessé lors des échanges de coups de feu avec les Palestiniens armés qui sont des membres d’une cellule terroriste de Gaza.

Pendant ce temps, les forces de police ont été déployées en grand nombre dans toute la zone pour empêcher d’autres tentatives d’entrée en Israël par la bande de Gaza

Jérusalem se prépare aux tirs de roquettes

La municipalité de Jérusalem annonce mardi soir que tous les abris publics seront ouverts et « qu’il faut se préparer à tous les scénarios possibles. »

Une liste des abris est disponible sur le site Web de la municipalité (www.jerusalem.muni.il).

« La municipalité recommande également que les résidents ouvrent leurs abris privés », selon un communiqué de Brachie Sprung, conseiller principal de maire de Jérusalem, Nir Barkat.

« Dans le cas d’une sirène ou d’une explosion, les habitants doivent se rendre à la zone protégée la plus proche en l’espace de 90 secondes et fermer toutes les portes et les fenêtres et rester à l’intérieur pendant 10 minutes, » a précisé la déclaration.

« Tous les résidents sont invités à continuer à écouter les instructions du Commandement de la Défense passive. »

Malgré les précautions à prendre, « Pour l’instant, tous les événements municipaux auront lieu comme prévu. »

L’armée indique que les infiltrés sont arrivés à la base par la mer

En plein milieu de rapport sur la tentative d’infiltrer la base militaire de Zikim, le Lieutenant-colonel Peter Lerner a déclaré il y a 50 minutes, que la surveillance maritime israélienne avait vu le groupe de terroriste se diriger vers Israël par la mer.

Les membres du groupe terroriste étaient armés de grenade.

Il ne peut pas confirmer si le groupe nageait ou était en bateau, mais il affirme que la marine a alerté les soldats postés dans la zone, qui ont chargé les terroristes.

Quatre ont été tués affirme Lerner « et il semble que l’affaire soit résolue ».

Lerner indique qu’un soldat de l’armée a été légèrement blessé. L’armée fouille la zone à la recherche d’autres infiltrés potentiels

Environ 160 roquettes lancées depuis le matin, selon l’armée

Depuis le début de l’opération Bordure protectrice ce matin, environ 160 roquettes ont été tirées sur Israël – dont 116 ont atterri en Israël et 23 ont été interceptées, l’armée israélienne, ajoutant que l’une des roquettes a été interceptée « sur la région de Tel Aviv. »

En réponse, l’armée et le Shin ont ciblé 150 sites liés au terrorisme dans la bande de Gaza au cours de plus d’une centaine de frappes visant cinq agents responsables du Hamas, environ 10 tunnels terroristes, 98 lance-roquettes cachés, et 18 sites de fabrication d’armes et des installations de stockage.

« Cinq des installations de fabrication d’armes ciblées étaient cachées dans les mosquées. Il s’agit d’un Modus operandi du Hamas d’opérer la terreur au sein de la population civile et d’employer des civils comme boucliers humains car ils peuvent supporter des conséquences tragiques », explique le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

Revendications du bras armé du Hamas

Les brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, a énoncé une liste de conditions pour « un retour au calme » dans le sud.

Selon le reporter Gal Berger d’Israel Radio, la milice exige qu’Israël cesse les hostilités à Gaza, en Cisjordanie et Jérusalem, qu’il arrête les frappes aériennes sur Gaza et arrête de voler dans son espace aérien, renoue son engagement aux accords de paix qui ont été négociés après l’opération Pilier de défense en 2012, la remise en liberté des prisonniers qui ont été libérés suite à l’accord Shalit et ré-emprisonné ces dernières semaines, et qu’il « arrête d’entraver [les efforts] de réconciliation des Palestiniens ».

Berger cite Abu Ubeida, le porte-parole des brigades Izz ad-Din al-Qassam qui affirme dans une déclaration enregistrée de sa cachette que : « L’ennemi ne doit même pas rêver à un retour au calme et à la stabilité aussi longtemps qu’il n’acceptera pas ses termes ».

Abu Ubeida aurait mis en garde Israël contre la possibilité de tirs de roquettes à longue distance si Israël continue d’attaquer les immeubles résidentiels à Gaza.

« L’ennemi paiera un lourd prix pour sa décision de lancer une nouvelle attaque », affirme Abu Ubeida.

« Si Israël abandonne la vallée du Jourdain, Tel Aviv pourrait devenir Sderot »

Si Israël venait à renoncer au contrôle sur la vallée du Jourdain dans un futur accord de paix avec les Palestiniens – comme demandé par l’administration américaine – la Cisjordanie deviendrait Gaza et Tel Aviv deviendrait Sderot, a dit l’ancien conseiller de sécurité nationale Yaakov Amidror.

« Israël ne doit pas conclure des accords qui mettront en péril sa sécurité … Il vaut mieux ne pas avoir de contrat du tout que d’avoir un accord qui conduit deux millions de personnes à se cacher dans des abris, comme nous avons eu à le faire aujourd’hui. »

Bien qu’il soit personnellement en faveur d’un Etat palestinien – pour des raisons démographiques – Amidror dit qu’il doute qu’il y aura la paix entre Israéliens et Palestiniens.

« Les Palestiniens ne veulent pas d’accord, ils veulent détruire l’Etat d’Israël. »

– Raphaël Ahren

Ban ki-Moon condamne des tirs de roquette « à l’aveugle »

Le chef de l’ONU appelle à la retenue et condamne les tirs de roquettes depuis Gaza sur Israël et appelle les deux parties à mettre un terme à leur agression.

Ban ki-Moon « réitère son appel à tous les acteurs à faire preuve de retenue et à éviter de nouvelles victimes civiles et une déstabilisation de la région », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric.

Ce dernier ajoute que le chef de l’ONU « condamne les multiples récentes attaques de roquettes contre Israël à partir de Gaza » et que « ces attaques aveugles sur des zones civiles doivent cesser. »

Les Etats-Unis condamnent les tirs de roquettes

Les Etats-Unis ont condamné mardi les tirs de roquettes lancés depuis Gaza par le Hamas contre Israël, se disant toutefois inquiets pour les civils des deux côtés.

« Cela comprend aussi bien les habitants du sud d’Israël qui sont forcés de vivre sous la menace des tirs de roquettes au-dessus de leurs maisons, et les civils de Gaza qui sont victimes du conflit à cause de la violence du Hamas », a-t-il insisté.

Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a également pressé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de maintenir un canal de communication avec les Palestiniens, afin de résoudre la crise déclenchée par le meurtre de trois adolescents israéliens et d’un jeune Palestinien.

« Nous condamnons fermement les tirs continus de roquettes contre Israël et le ciblage délibéré de civils par les organisations terroristes à Gaza », a souligné M. Earnest lors d’un point de presse.

« Aucun pays ne peut accepter des tirs de roquettes visant des civils et nous défendons le droit d’Israël à se défendre contre ces violentes attaques », a-t-il ajouté.

Des parachutes retrouvés abandonnés près du Kibboutz

Un parachute a été retrouvé abandonné près du kibboutz Yad Mordechai, situé à dix kilomètres au sud d’Ashkelon.

Les forces de sécurité ratissent la région pour trouver son propriétaire, selon la Deuxième chaîne.

Deuxième roquette interceptée sur Tel Aviv

Moins de trois heures après qu’une roquette a été abattue au-dessus de Tel-Aviv, le système de défense antimissile Dôme de fer intercepte une deuxième roquette sur le centre-ville dynamique.

Pendant ce temps, les alertes maximales retentissent dans tout le centre d’Israël : Holon, Bnei Brak, Bat Yam, Ramat Gan et ailleurs dans le Gush Dan. y compris à Tel-Aviv.

Une roquette interceptée à Holon

Après le tir d’une deuxième roquette interceptée à Tel Aviv, c’est au tour de la ville de Holon.

Les sirènes retentissent à Jérusalem

Alerte maximale à Jérusalem et dans le nord du pays.

3 explosions entendues à Jérusalem

Des sirènes sont également entendues à Binyamina, au kibboutz Ma’agan Michael dans le nord d’Israël, à Rishon Lezion dans le centre d’Israël et à Ashdod dans le sud d’Israël.

Yaalon : objectif « zéro roquettes à partir de Gaza »

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon énonce l’objectif final de l’opération israélienne Bordure protectrice, lors d’une visite au siège de la Division de Gaza mardi après-midi : « Que ceux de l’autre côté de la clôture qui veulent un cessez-le-feu, respecter le cessez-le-feu, et ne tirent pas même une roquette ou un mortier après que l’opération soit terminée. »

« En ce qui nous concerne l’objectif est d’amener à zéro les tirs ou les attaques lancées depuis la bande de Gaza,» a-t-il dit.

Yaalon s’engage à continuer l’opération jusqu’à ce que le Hamas « comprenne que nos citoyens et soldats ne doivent pas être la cible de tirs. »

Il appelle les civils à faire tout leur possible pour rester en sécurité, à éviter de marcher ou d’être tenté de regarder le Dôme de fer en action, et de respecter les instructions du commandement de la Défense passive.

« En fin de compte, les faits parlent d’eux-mêmes : ils ont apporté l’escalade et au moment où nous avons compris qu’il n’y avait aucune chance de parvenir à un cessez-le-feu sur la base des idées politiques des derniers jours, nous sommes entrés dans la campagne avec toute notre force ».

Yaalon, en réponse à une question sur l’autorisation accordée à appeler 40 000 réservistes, a dit : « Je ne sais pas combien de ce nombre, nous aurons à enrôler, mais l’intention est ici d’aligner une force qui sache comment agir correctement dans la bande de Gaza ».

En ce qui concerne les attaques ciblées, même de chefs tels que celui du Hamas dans la bande de Gaza, Ismael Haniyeh, Yaalon a dit : « Je ne vais pas détailler notre liste de cibles, mais l’ensemble du personnel du Hamas sait que leur sang est au-dessus de ​​leurs têtes ; Je l’ai dit par le passé et je le répète aujourd’hui. »

Enfin, en réponse à une question sur la dynamique interne de la bande de Gaza, Yaalon dit que les résidents de la bande devraient « adresser leurs plaintes au Hamas. Il est responsable »

– Mitch Ginsburg

200 prisonniers d’Ashkelon évacués

Le Service pénitentiaire israélien a décidé mardi soir d’évacuer quelque 200 prisonniers de la prison de Shikma à Ashkelon dans des prisons plus éloignées de la frontière de Gaza.

La prison est un vieux bâtiment, et son dernier étage est en manque d’abris, tels que la loi l’oblige.

Les prisonniers qui résident à l’étage supérieur sont prévus pour une évacuation immédiate.

Jérusalem publie des consignes de sécurité pour les tirs de roquettes

La municipalité de Jérusalem a publié des lignes directrices pour les résidents vivant dans le sillage où résonne l’alerte maximale.

Les consignes de sécurité sont les suivantes :

– Restez dans votre zone protégée pendant 10 minutes, à moins d’une instruction contraire. Après 10 minutes, vous pouvez sortir de votre zone protégée.

– Dans votre espace protégé, restez assis sur le sol sous le seuil de la fenêtre contre le mur situé le plus à l’intérieur, en face des fenêtres.

– Nous demandons aux résidants de maintenir un passage dans les escaliers afin que les résidents puissent atteindre les abris rapidement.

– Ceux qui n’ont pas pu entrer dans un bâtiment doivent rester au sol et protéger leur tête avec leur mains.

– Éloignez-vous des objets non identifiés gisant sur le sol. Signalez des objets suspects ou des matériaux à la police.

– Les équipes municipales sont prêtes à gérer la situation et des plans d’urgence en place dans toute la ville sont mis à disposition pour permettre une situation calme.

– Le public est invité à continuer à écouter les médias pour de plus amples instructions.

– La municipalité continuera de mettre à jour son site web, sa page Facebook, ses applications. Vous pouvez joindre le centre au 106.

La roquette interceptée n’a pas atterri à Jérusalem

La dernière fois que la ville a été attaquée remonte à 2012. Deux tirs avaient touché le Gush Etzion, au sud-est de la ville.

Des distances jamais atteintes auparavant

La dernière salve de roquettes tirées depuis la bande de Gaza en Israël a atteint des distances qui n’ont pas été vues auparavant, a indiqué un porte-parole de l’armée israélienne Moti Almoz sur la Deuxième chaîne.

Almoz dit que le dernier barrage était « énorme », ciblant plusieurs villes et régions du pays.

Almoz n’a pas confirmé qu’une roquette avait été lancée sur la ville du nord de Binyamina, où une sirène d’alerte maximale a été entendue plus tôt ce soir.

Pendant ce temps, Al-Arabiya rapporte que les lanceurs de Gaza ont visé Haïfa, également dans le nord d’Israël, à l’aide de missiles de moyenne portée.

Les Telaviviens disent qu’ils n’entendent pas les sirènes

Après le tir de 2 roquettes, les habitants se plaignent de ne pas pouvoir entendre les alertes, déclenchées au moment où une roquette a été lancée.

Bien que les sirènes retentissent dans d’autres villes adjacentes à Tel-Aviv ou près d’elle, les alarmes ne sonnent pas toujours à l’intérieur de la ville, incitant des habitants à exprimer leurs préoccupations.

Le Hamas revendique des tirs de roquettes contre Jérusalem, Tel Aviv et Haïfa

La branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué mardi soir des tirs de roquettes contre Jérusalem, Tel Aviv et Haïfa.

« Pour la première fois, les Brigades Qassam ont frappé Haïfa avec une roquette R160, Jérusalem occupée avec quatre roquettes M75 et Tel-Aviv avec quatre roquettes M75 », ont affirmé les brigades dans un communiqué.

La roquette a atterri à l’extérieur de Jérusalem

L’organisme de sauvetage Israel Hatzolah a signalé sur Twitter l’endroit où la roquette visant Jérusalem avait atterri.

Selon Israel Radio, une maison a été endommagée. La Deuxième chaîne rapporte que la roquette a atterri près d’un cimentère, sans causer de blessés ni de dégâts.

Une roquette interceptée à Rishon Letzion

Le Dôme de fer a intercepté une roquette alors que l’alerte maximale retentissait.

Tel Aviv donne ses consignes de sécurité

La municipalité de Tel Aviv a annoncé qu’elle avait mis son plan d’urgence à exécution à la suite de plusieurs attaques à la roquette sur la ville.

La ville a ouvert l’ensemble de ses abris, énumérées ici.

Le commandement de Défense passive a publié un site Web avec des instructions détaillées concernant l’ensemble des régions du pays.

Mira Marcus, directeur de presse internationale de la ville, a publié une déclaration en langue anglaise avec des instructions détaillées pour les résidents.

Un concert interrompu à Jérusalem

Des milliers de personnes évacuées d’un concert de Berry Sakharoff au parc du Sultan de Jérusalem après que plusieurs roquettes soient tirées sur la ville.

Message de l’armée diffusé aux résidents gazaouis

L’armée israélienne diffuse actuellement des messages radio sur des fréquences multiples de la bande de Gaza, avertissant les habitants de rester loin des combattants du Hamas.

« Pour votre sécurité, éloignez vous du Hamas et de leurs cachettes. Ne pas s’en approcher. Ils sont un danger pour votre vie. Pour votre sécurité, ne les laissez pas à proximité de votre maison, ne les laissez pas se cacher dans vos maisons », disait le message radio de l’armée en langue arabe.

« Les Forces de défense israéliennes vont attaquer les bâtiments utilisés pour des attaques terroristes. N’importe qui se trouvant dans ces bâtiments met sa vie en danger. Vous avez été averti. »

Les propres stations de télévision du Hamas ne font pas état des reportages détaillés sur les combats en cours, préférant la musique de propagande et d’autres contenus, tant de résidents de Gaza sont d’accord avec les médias israéliens pour poursuivre les combats en cours, selon le correspondant de la Deuxième chaîne, Ehud Yaari.

Frappes aériennes entendues dans le nord de Gaza

Explosions entendues à Beit Lahiya, Jabalya, et à d’autres endroits du nord de Gaza, apparemment perpétrées par les forces aériennes israéliennes.

Explosions qui provoquent un nuage de fumée à Gaza (Crédit : Miriam Alster/ Flash90)

Explosions qui provoquent un nuage de fumée à Gaza (Crédit : Miriam Alster/ Flash90)

L’armée confirme le tir d’une roquette sur Jérusalem

Alors que l’armée israélienne confirme qu’une roquette a été tirée à Jérusalem depuis Gaza, le chef du conseil régional Mateh Yehuda, au sud-ouest de la capitale, rapporte plusieurs dommages, dont un à l’intérieur d’une ville.

Pas de blessés signalés.

Explosions entendues dans la région de Sharon

Plusieurs explosions se font entendre dans le ciel de la région de Sharon au nord de Tel Aviv.

Dans la ville elle-même, au cœur de la plus grande région métropolitaine d’Israël, une explosion massive a été entendue au cours des dernières minutes, selon les habitants.

Un mariage perturbé par les tirs de roquette

La Deuxième chaîne montre des images d’invités à un mariage en train de fuir vers des abris en plein milieu de la cérémonie à Ashdod.

Une roquette tirée sur Hadera

Une roquette a été tirée dans la ville de Hadera, située entre Tel Aviv et Haifa. Pas de blessés signalés.

Pas d’infiltrés près de Kerem Shalom

Après une alerte, l’armée israélienne affirme maintenant qu’il n’y avait pas d’infiltration près de Kerem Shalom suite à une explosion d’un tunnel, rapporte Ynet.

Abbas discute au téléphone avec Sissi

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s’entretient avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi au téléphone pour discuter de l’escalade dans la bande de Gaza, rapporte la radio israélienne.

Sissi aurait dit à Abbas que l’Egypte visait à arrêter l’escalade et à parvenir à un cessez-le-feu dès que possible.

Pendant ce temps, Abbas convoque une réunion d’urgence de la direction palestinienne demain pour discuter de l’escalade.