Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Chikli démissionne du ministère de l’Égalité pour réduire les coûts durant la guerre

Dans une lettre à Netanyahu, le ministre du Likud demande des "ajustements à la structure des ministères", citant les "énormes défis économiques" entraînés par la guerre

Le ministre des Affaires de la Diaspora Amichaï Chikli s'exprimant lors du Forum mondial de l'AJC, à Tel Aviv, le 14 juin 2023. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Le ministre des Affaires de la Diaspora Amichaï Chikli s'exprimant lors du Forum mondial de l'AJC, à Tel Aviv, le 14 juin 2023. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Le ministre de l’Egalité sociale, Amichai Chikli, a démissionné de son poste lundi afin de limiter les dépenses liées à ce que beaucoup considèrent comme un nombre excessif de bureaux gouvernementaux, dont l’existence est remise en question depuis le déclenchement de la guerre suite à l’attaque du Hamas, le groupe terroriste au pouvoir à Gaza, il y a trois mois.

Chikli restera ministre des affaires de la Diaspora et retournera également à la Knesset, ce qui devrait contraindre l’un des législateurs « norvégiens » du Likud, le parti au pouvoir, à démissionner.

L’extension de la loi dite norvégienne en janvier dernier a conduit un nombre croissant de ministres et de vice-ministres des principales factions à démissionner de la Knesset, leurs sièges de députés étant repris par des membres de leurs partis.

Le budget supplémentaire pour 2023 destiné à couvrir les coûts des combats en cours à Gaza, qui ont éclaté le 7 octobre lorsque 3 000 terroristes du Hamas ont déferlé sur Israël, tuant près de 1 200 personnes et en enlevant plus de 240 autres, pour la plupart des civils, a fait l’objet de critiques parce qu’il allouait des fonds à des ministères et à des projets qui n’étaient pas liés à l’effort de guerre.

« À la veille de la nouvelle année budgétaire et conscient que nous sommes confrontés à d’énormes défis économiques, je pense qu’il est nécessaire d’apporter des ajustements à la structure des ministères du gouvernement », a écrit Chikli dans une lettre au Premier ministre Benjamin Netanyahu, selon les nouvelles de la Douzième chaîne.

« À ce titre, je renonce à mon poste de ministre de l’Egalité etje demande, en outre, à renouveler mon mandat de membre de la Knesset afin de réduire les coûts supplémentaires « , a-t-il ajouté dans la lettre.

S’il accepte la démission de Chikli, Netanyahu devra alors décider s’il nomme un nouveau ministre ou s’il ferme le ministère.

Le président du Likud Benjamin Netanyahu pose avec les candidats qu’il a lui-même ajoutés sur sa liste électorale de la Knesset, de gauche à droite : Yossi Fuchs, Tsega Melaku, Idit Silman, Moshe Saada, et Amichai Chikli, le 14 septembre 2022. (Autorisation)

Selon la presse israélienne, la ministre May Golan (Likud) devrait devenir la nouvelle ministre de l’Egalité, et son bureau chargé de la promotion de la femme – créé spécialement pour elle après la formation du gouvernement – sera rattaché à l’ancien ministère de Chikli.

Chikli est le troisième ministre à quitter ses fonctions depuis le 7 octobre et la campagne militaire israélienne qui s’en est suivie à Gaza, dont l’objectif est de détruire les capacités militaires et de gouvernance du Hamas et de restituer les otages.

Galit Distel-Atbaryan (Likud), a démissionné de son poste de ministre de la Diplomatie publique quelques jours après le début de la guerre, reconnaissant que le ministère qu’elle venait de créer était inutile, impuissant et qu’il représentait un « gaspillage de l’argent public ». Cette ministre de droite qui s’était pourtant fait un nom comme fervente supporter et loyaliste de Netanyahu a depuis déclaré qu’elle éprouvait une « colère brûlante » contre le Premier ministre pour son rôle dans les échecs qui ont conduit aux massacres du 7 octobre.

Fin octobre, Michal Woldiger (HaTzionout HaDatit) a annoncé qu’elle démissionnait de son poste de vice-ministre des Finances afin de consacrer le budget et les ressources de son bureau à la guerre contre le Hamas et de libérer son temps pour rendre visite et aider les personnes traumatisées par les atrocités du 7 octobre et renforcer la « résilience de la société ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.