Rechercher

COVID: les cas quotidiens dépassent les 10 000 et s’approchent du record en Israël

Le nombre de cas a augmenté de plus de 4 000 par rapport à la veille; les cas graves augmentent à un rythme beaucoup plus modéré ; Nachman Ash a reçu sa 4e dose

Des voitures font la queue devant un centre de dépistage à la COVID-19 à Tel Aviv, le 3 janvier 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/ Flash90)
Des voitures font la queue devant un centre de dépistage à la COVID-19 à Tel Aviv, le 3 janvier 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/ Flash90)

Israël a confirmé 10 644 nouveaux cas de coronavirus lundi, s’approchant du triste record du pays, avec une hausse de plus de 4 000 contaminations par rapport à la veille, selon les chiffres publiés mardi matin.

Ce chiffre dépasse de loin les 6 576 cas enregistrés dimanche et s’approche du record quotidien absolu de 11 333 cas, enregistré le 2 septembre.

L’indice de reproduction de base R, qui représente le nombre moyen de personnes infectées par chaque porteur du virus, est passé à 1,91. Tout chiffre supérieur à 1 signifie que l’épidémie se développe.

Les cas actifs ont encore augmenté pour atteindre 45 580 – un chiffre qui était d’environ 8 000 il y a deux semaines. Il y a 236 personnes hospitalisées pour des complications liées au COVID-19. Parmi elles, 117 sont dans un état grave. Ce chiffre augmente de façon beaucoup plus modérée dans le cadre de la vague actuelle.

Le taux de positivité a également continué à augmenter. 5,51 % des tests effectués lundi se sont révélés positifs, sur 197 402 tests effectués.

Le bilan des morts s’élève à 8 247.

Selon le ministère de la Santé, 6 586 218 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, 5 935 205 ont reçu deux injections et 4 273 927 ont reçu une troisième dose, sur une population d’environ 9,3 millions de personnes.

La foule dans un marché dans la ville de Ramle, le 31 décembre 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Le ministère a déclaré que 24 600 personnes avaient reçu leur quatrième injection depuis qu’Israël est devenu le premier pays au monde à commencer à distribuer des rappels supplémentaires à sa population âgée et à son personnel soignant.

Le nombre de cas ne cessant d’augmenter, Israël fonde ses espoirs sur la distribution d’une protection vaccinale supplémentaire aux personnes les plus exposées pour contrer la vague attendue d’Omicron.

Dimanche, le Premier ministre Naftali Bennett a ainsi annoncé que tous les Israéliens âgés de 60 ans et plus et les travailleurs médicaux seraient éligibles à une quatrième dose du vaccin, rejoignant donc les personnes immunodéprimées.

Lundi soir, quelque 95 000 personnes avaient pris rendez-vous pour recevoir une quatrième injection, selon les informations de la Douzième chaîne.

Le directeur-général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a reçu sa quatrième dose de vaccin mardi et a exhorté tous les Israéliens âgés de 60 ans et plus à se faire vacciner afin de limiter autant que possible les formes graves de la maladie.

Ash, 60 ans, a été vacciné dans une clinique Maccabi située dans la banlieue de Tel Aviv, à Ramat Hasharon.

« Nous avons beaucoup délibéré sur le quatrième vaccin. Il a fallu quelques jours avant que nous l’approuvions, mais maintenant que nous l’avons approuvé, nous sommes convaincus qu’il aidera le pays à faire face à l’épidémie », a-t-il déclaré, selon un communiqué du ministère de la Santé.

« J’espère que pendant la période compliquée qui nous attend, avec de nombreuses contaminations, nous pourrons réduire les maladies graves grâce au vaccin et nous en sortir », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...