Les pluies torrentielles dans le nord d’Israël battent un record de 51 ans
Rechercher

Les pluies torrentielles dans le nord d’Israël battent un record de 51 ans

Sept personnes sont mortes suite aux intempéries, au cours d'un hiver qui a vu certaines régions du pays inondées à plusieurs reprises par des pluies diluviennes

Une voiture circule sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. (Photo par Meir Vaknin/Flash90)
Une voiture circule sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. (Photo par Meir Vaknin/Flash90)

Les récentes pluies torrentielles qui ont inondé le nord d’Israël ont battu un record de 51 ans de précipitations en l’espace de deux semaines, selon le service météorologique israélien (IMS) jeudi.

L’IMS a indiqué que la Galilée orientale et la Haute-Galilée avaient enregistré plus de 400 millimètres de pluie, qui ont causé d’importantes inondations. Certaines stations météo ont enregistré plus de 450 millimètres de pluie.

De tels chiffres n’ont été observés que deux fois depuis que les mesures ont commencé il y a 80 ans – en décembre 1951 et en janvier 1969. Selon la Douzième chaîne, dans certaines régions du sud, les pluies ont également dépassé les records des 76 dernières années.

En date de jeudi matin, la mer de Galilée avait augmenté de 23 centimètres en 24 heures, et se trouvait à 211,1 mètres sous le niveau de la mer, à 2,3 mètres de son niveau le plus élevé.

Un camion militaire évacue des habitants en empruntant une route inondée dans la ville de Nahariya, dans le nord du pays, par une journée orageuse, le 8 janvier 2020. (Crédit : Meir Vaknin/Flash90)

Dans la région centrale d’Emunim, des dizaines d’enfants ont été secourus de leur école avec des canots pneumatiques et des tracteurs après que tous les accès au site aient été submergés.

Les inondations ont également causé des dégâts sur les routes interurbaines, dont plusieurs ont été bloquées. La route 4 en direction du sud à partir de l’échangeur d’Ashdod a été bloquée et la route 90 a été fermée dans les deux directions entre Ein Bokek et Ein Gedi.

Les écoles et les jardins d’enfants sont restés fermés jeudi dans certaines villes du nord. L’Autorité israélienne des parcs et de la nature a fermé certains sentiers de randonnée en bordure de fleuve en raison des fortes pluies et de la possibilité que certains cours d’eau débordent de leurs berges.

La Douzième chaîne a indiqué que le coût de la reconstruction des infrastructures endommagées par les inondations dans la seule ville de Nahariya, au nord du pays, pourrait s’élever à des centaines de millions de shekels.

Près d’un millier de personnes ont assisté jeudi à l’enterrement de Moti Ben Shabbat, décédé la veille alors qu’il tentait d’aider d’autres personnes coincées dans une voiture renversée dans une rue inondée de Nahariya.

Sa mort porte à 7 le nombre de personnes tuées par les intempéries cette saison, qui a vu certaines régions du pays inondées à plusieurs reprises.

Citant des témoins oculaires, la police a déclaré que Moti Ben Shabbat, âgé de 38 ans, avait été emporté par les eaux alors qu’il essayait de sauver des passagers d’un véhicule qui s’était renversé dans un trou d’eau.

Sa dépouille a été retrouvée après des recherches menées par des services d’urgence. Aucun des passagers du véhicule n’a été blessé, a ajouté la police.

Des employés de la municipalité de Nahariya travaillent dans les rues de la ville du nord d’Israël qui a subi de graves inondations en raison de fortes pluies, le 9 janvier 2020. (David Cohen/Flash90)

Alors que de fortes pluies ont continué à submerger le pays jeudi, provoquant des inondations dans de nombreuses régions, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé la population à suivre les consignes de sécurité des autorités, comme elle le ferait si le pays était attaqué par des roquettes.

Dimanche, Netanyahu a ordonné une enquête sur la façon dont un couple est mort dans un ascenseur inondé à Tel Aviv, malgré les multiples appels aux services d’urgence pour leur secours. Lors de l’inondation mortelle de samedi, les responsables ont déclaré que l’ascenseur s’était bloqué, peut-être en raison d’une panne de courant. Les résidents ont rapporté aux médias qu’ils avaient entendu des coups provenant de l’ascenseur et qu’ils avaient appelé la police, mais que les services de secours avaient mis 30 à 60 minutes pour arriver.

Les victimes ont été identifiées dimanche. Il s’agit de Dean Yaakov Shoshani et de Stav Harari, tous deux âgés de 25 ans.

Dimanche, le corps d’un homme de 71 ans a été retrouvé après que sa voiture a été prise dans une inondation dans la ville de Binyamina, dans le nord d’Israël. Lundi, le corps d’Ali Agbaria, 47 ans, qui était porté disparu depuis dimanche soir, a été retrouvé dans une voiture renversée dans un ruisseau inondé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...