Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Des hommes armés et masqués issus de divers clans assurent la sécurité des convois d’aide à Gaza

Des membres masqués et armés des "Comités populaires de protection", créés par le Hamas et d'autres groupes terroristes, patrouillant dans les rues de la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, le 6 mars 2024. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Des membres masqués et armés des "Comités populaires de protection", créés par le Hamas et d'autres groupes terroristes, patrouillant dans les rues de la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, le 6 mars 2024. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Des hommes armés et masqués issus de divers clans et factions ont commencé à assurer la sécurité des convois d’aide dans la bande de Gaza, alors que le Hamas tente de maintenir son influence dans l’enclave, selon des responsables palestiniens et des sources du groupe terroriste.

Des images vidéo obtenues par Reuters montrent un convoi de camions entrant dans la ville de Gaza avec de l’aide étrangère pendant la nuit, surveillé par plusieurs hommes armés de fusils d’assaut AK-47 et d’autres brandissant des matraques.

Les forces israéliennes ayant juré d’éliminer le Hamas depuis son raid meurtrier du 7 octobre contre Israël, il est devenu très risqué pour toute personne liée au groupe terroriste d’émerger au grand jour pour assurer la sécurité des livraisons d’aide aux civils désespérés.

Par conséquent, de nombreux clans, groupes de la société civile et factions – y compris le Fatah, rival politique laïc du Hamas – sont intervenus pour assurer la sécurité des convois d’aide, selon les responsables palestiniens et les sources du Hamas.

Les clans et les factions n’ont pas été identifiés, mais la capacité du Hamas à rallier ces groupes derrière lui en matière de sécurité montre qu’il conserve son influence, et que les efforts déployés par Israël pour mettre en place son propre système administratif afin de maintenir l’ordre dans la bande de Gaza se heurtent à une résistance.

« Le plan d’Israël visant à trouver des clans pour collaborer à ses projets pilotes de recherche d’une alternative au Hamas n’a pas abouti, mais il a également montré que les factions de la résistance palestinienne étaient les seules à pouvoir diriger, d’une manière ou d’une autre », a déclaré un responsable palestinien qui a demandé à ne pas être nommé.

Un porte-parole de l’armée israélienne s’est refusé à tout commentaire, expliquant que les règles d’engagement spécifiques dans une zone de guerre active ne pouvaient être discutées publiquement.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.