Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Netanyahu : Le Hamas serait le premier à se réjouir si nous organisions des élections maintenant

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donnant une conférence de presse, depuis son bureau, à Jérusalem, le 31 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donnant une conférence de presse, depuis son bureau, à Jérusalem, le 31 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu revient sur les appels à la tenue d’élections législatives anticipées, affirmant qu’elles paralyseraient le pays pendant huit mois.

« Cela paralyserait les négociations pour la libération de nos otages et mettrait fin à la guerre avant qu’elle n’ait atteint ses objectifs », déclare-t-il, « et le premier à s’en réjouir est le [groupe terroriste palestinien du Hamas, ce qui veut tout dire ».

Il termine en s’engageant à ramener tous les otages chez eux, « hommes et femmes, civils et soldats, vivants et morts ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.