Un chauffeur de bus israélien légèrement blessé par des jets de pierres en Cisjordanie
Rechercher

Un chauffeur de bus israélien légèrement blessé par des jets de pierres en Cisjordanie

L’homme a été touché par des éclats de verre quand son véhicule a été attaqué près de l’implantation de Beitar Illit

Constructions dans l'implantation ultra-orthodoxe de Beitar Illit, avec le village arabe de Wadi Fukin au premier plan, le 17 juin 2015. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Constructions dans l'implantation ultra-orthodoxe de Beitar Illit, avec le village arabe de Wadi Fukin au premier plan, le 17 juin 2015. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Un chauffeur de bus israélien a été légèrement blessé lundi soir quand des pierres ont été jetées sur son véhicule près de l’implantation de Cisjordanie de Beitar Illit, à l’ouest de Bethléem.

L’homme, qui a environ 35 ans, a été touché au visage par des éclats de verre brisé, et a également été blessé au dos.

Les secouristes de Magen David Adom arrivés sur les lieux ont transporté l’homme dans un hôpital de Jérusalem.

Le lanceur de pierres n’a pas été arrêté.

Ces derniers jours ont connu plusieurs attaques et incidents violents en Cisjordanie et à Jérusalem.

Le Dôme du Rocher, sur le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, devant le mont des Oliviers, le 29 septembre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le Dôme du Rocher, sur le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, devant le mont des Oliviers, le 29 septembre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Samedi, un Palestinien de 25 ans a été arrêté dans la Vieille Ville de Jérusalem avec un couteau dissimulé dans ses vêtements. Les forces de sécurité ont déclaré qu’il comptait mener une attaque autour du mont du Temple. L’homme, qui habite à Naplouse, a déclaré aux policiers qui l’interrogeaient qu’il voulait être un « martyr ».

D’autre part, 15 Palestiniens auraient été blessés samedi soir pendant des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes dans le camp de réfugiés de Jalazoune, au nord est de Ramallah, en Cisjordanie. Les médias palestiniens ont annoncé que l’un des blessés était dans un état critique après avoir été blessé par balle à la tête.

Samedi, un Palestinien armé d’un couteau a poignardé et légèrement blessé un garde-frontière dans une implantation au nord de Jérusalem. L’attaque a eu lieu alors que la police ouvrait une route d’accès le long de la barrière de sécurité entre Israël et la Cisjordanie à côté de Har Adar, à environ 10 kilomètres de Jérusalem.

Dimanche dernier, deux Israéliens ont été tués dans une attaque terroriste près de la colline des munitions de la capitale. Cinq personnes ont également été blessées. Le terroriste a été abattu par les forces de sécurité.

L’attaque de dimanche avait brisé un calme relatif dans la capitale, après des mois de violence qui avait commencé à l’automne dernier et s’était poursuivi pendant l’hiver, et avait compris plusieurs attaques près de la colline des munitions.

Les responsables craignent un retour des attaques au couteau, à main armée et à la voiture bélier avec le début de l’automne et des fêtes, quand les tensions religieuses sont souvent très élevées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...