Une femme nommée à la tête du renseignement militaire de Tsahal – une première
Rechercher

Une femme nommée à la tête du renseignement militaire de Tsahal – une première

L'armée a également remplacé l'officier de la marine qui avait démissionné dans un contexte d'allégations de relations sexuelles illicites avec des subordonnées

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les soldats de l'Unité de renseignement de l'armée israélienne lors d'une cérémonie pour la nomination du nouveau chef des services d'espionnage sur la base militaire de Glilot, près de Tel Aviv, le 28 mars 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Les soldats de l'Unité de renseignement de l'armée israélienne lors d'une cérémonie pour la nomination du nouveau chef des services d'espionnage sur la base militaire de Glilot, près de Tel Aviv, le 28 mars 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Pour la première fois dans l’histoire d’Israël, une femme a été choisie pour s’occuper du renseignement dans un commandement régional de Tsahal, a annoncé l’armée lundi.

Le colonel « Noun », qui pour des raisons de sécurité, ne peut être désignée que par son rang et son initiale en hébreu – a été nommée nouvelle directrice du renseignement pour le commandement du Centre, qui opère en Cisjordanie.

Noun a intégré l’armée israélienne en 2000 et a occupé plusieurs postes au sein du département du renseignement militaire avant d’être nommé dans ses nouvelles fonctions lundi. On ignore encore quand elle les prendra.

Il s’agit de l’une des nombreuses nominations annoncées lundi par l’armée.

Le général Shai Elbaz, chef sortant des opérations navales de Tsahal, qui a démissionné en octobre 2019 après des allégations sur des liaisons sexuelles illicites avec des subordonnées.

Le général de brigade Eyal Harel a été choisi pour remplacer Shai Elbaz, qui a subitement démissionné la semaine dernière dans un contexte d’allégations de relations sexuelles illicites avec des subordonnées, alors qu’il dirigeait l’unité d’élite Shayetet 13.

Mercredi dernier, ce dernier a envoyé une lettre au chef de l’armée Aviv Kohavi et au chef de la marine israélienne, le général Eli Sharvit, demandant à quitter immédiatement ses fonctions.

« Le général Shai Elbaz a demandé à quitter son poste et à démissionner de l’armée du fait de révélations sur des événements qui se seraient produits il y a plus de 10 ans et avec des comportements qui ne correspondent pas aux standards de l’armée », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Kohavi et Sharvit ont accepté sa démission.

Un autre officier de la marine a également démissionné dans le cadre de ces allégations.

La nomination de la colonelle Noun comme première femme chargée du renseignement dans un commandement régional survient quelques semaines après la nomination de la toute première femme chef d’escadron de l’armée de l’Air en Israël.

La lieutenante-colonelle « Gimel » – commandera l’escadron Nachshon, qui exploite des avions de surveillance.

« Je crois qu’il est de notre devoir, dans l’armée israélienne, de donner toute sa mesure au potentiel inhérent des femmes. Nous sommes encore loin de cet objectif, mais je suis sûr que ce processus se poursuivra et que nous nommerons des commandantes et des soldats féminins à des postes très variés dans l’armée de l’Air et dans Tsahal en général », a déclaré le chef de l’armée de l’Air Amikam Norkin lors de la cérémonie d’intronisation de Gimel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...