Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Une manifestation pro-implantations prévue pendant Yom HaAtsmaout le long de Gaza

"Nous marcherons ensemble pour réclamer le retour des implantations dans toute la bande de Gaza", a affirmé un député ultranationaliste sur le rassemblement prévu mardi

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Une image composite produite par l'organisation du Mouvement Na’hala de banderoles publiées dans tout le pays annonçant un rassemblement de masse près de la frontière de Gaza le jour de l'indépendance, le 14 mai 2024, exigeant la construction de nouvelles implantations à Gaza. (Crédit : Mouvement Na’hala pour les implantations)
Une image composite produite par l'organisation du Mouvement Na’hala de banderoles publiées dans tout le pays annonçant un rassemblement de masse près de la frontière de Gaza le jour de l'indépendance, le 14 mai 2024, exigeant la construction de nouvelles implantations à Gaza. (Crédit : Mouvement Na’hala pour les implantations)

Des militants et des organisations favorables aux implantations se préparent à une grande marche qui aura lieu mardi, Yom HaAtsmaout, le jour de l’indépendance, pour réclamer la rétablissement des implantations dans la bande de Gaza, une manifestation à laquelle des milliers de personnes devraient participer.

Le mouvement d’implantation Na’hala, réputé pour son activisme radical en faveur des implantations, est le principal organisateur de la marche, aux côtés d’autres groupes sionistes religieux et ultra-nationalistes intransigeants tels que Hotam, Sovereignty et The Jewish Truth, entre autres.

La marche partira du croisement Or Haner, à quelques kilomètres de la frontière israélienne avec le nord de la bande de Gaza, et se terminera au point d’observation de Sderot, qui surplombe la bande de Gaza.

Plus de 4 000 personnes s’étaient déjà inscrites à la marche dimanche soir, selon une page d’inscription en ligne, et les organisateurs espèrent réunir quelque 10 000 participants.

Israël a évacué ses implantations dans la bande de Gaza, où vivaient 8 000 personnes, lors du désengagement de 2005, une décision vivement contestée à l’époque par le mouvement des résidents d’implantations. Depuis que le groupe terroriste palestinien du Hamas a pris le contrôle du territoire lors d’un coup d’État sanglant en 2007, de nombreux affrontements ont éclaté entre Israël et le groupe terroriste, le plus grave étant la guerre actuelle déclenchée par les atrocités commises par le Hamas le 7 octobre.

Les dirigeants israéliens ont affirmé qu’ils n’avaient aucunement l’intention de se réimplanter dans la bande de Gaza et que toute tentative en ce sens entraînerait une vive réaction internationale.

Contrairement aux marches similaires organisées depuis le début de la guerre contre le Hamas, il n’y aura aucune tentative de franchir la barrière frontalière de Gaza. Un membre du personnel de Na’hala a déclaré que l’événement se déroulerait « conformément à la loi » et qu’il avait été coordonné avec les services de sécurité.

La députée ultra-nationaliste Limor Son Har Melech (Otzma Yehudit), a approuvé la marche dimanche et a insisté sur le fait que seule la réinstallation des implantations dans la bande de Gaza garantirait la sécurité d’Israël sur le long terme.

Des résidents d’implantations érigent des structures de fortune dans le complexe du poste-frontière d’Erez menant d’Israël au nord de Gaza, mais à l’intérieur du territoire israélien, le 29 février 2024. (Crédit : Mouvement Na’hala pour les implantations)

« Les implantations sont à l’ordre du jour. C’est ainsi que nous gagnerons, c’est ainsi que nous pourrons garantir la sécurité, c’est ainsi que nous renforcerons le peuple juif », a déclaré Son Har Melech dans un message vidéo publié sur X pour encourager la marche.

« Nous rentrerons chez nous. Nous marcherons avec des milliers de personnes du peuple d’Israël pour exiger le rétablissement des implantations dans l’ensemble de la bande de Gaza. Pour affirmer clairement et à jamais que quiconque porte atteinte au peuple d’Israël perdra tout, et pour assurer une victoire totale dans [cette] guerre ».

La semaine dernière, Na’hala a publié une vidéo promotionnelle pour l’événement, dans laquelle on voit un homme qui ne parvient pas à allumer le traditionnel barbecue de Yom HaAtsmaout dans son jardin, et qui rejoint ensuite avec enthousiasme un groupe d’activistes qui se rendent au rassemblement.

L’organisation a également mis en place une vaste campagne sur les réseaux sociaux, typique de ses grands événements, poussant les militants à publier des annonces pour le rassemblement sur les plateformes de réseaux sociaux et à partager des vidéos, des promotions, des gifs et d’autres médias pour promouvoir l’événement.

Na’hala a également obtenu le soutien des parents d’au moins deux soldats de Tsahal qui ont été tués lors de l’attaque du Hamas le 7 octobre et lors des batailles qui ont suivi à Gaza, ainsi que celui du père d’Eitan Mor, l’un des otages israéliens retenus en captivité par le Hamas.

Des militants des implantations lors d’une conférence à Jérusalem pour promouvoir la construction d’implantations juives à Gaza montent sur scène pour rejoindre les groupes désireux d’établir six nouvelles implantations dans l’enclave côtière, le 28 janvier 2024. (Avec l’aimable autorisation du mouvement d’implantation de Nachala)

« La seule vraie victoire est l’assujettissement de l’ennemi, autrement dit la conquête totale du territoire, l’expulsion de tous les terroristes et la réinstallation des implantations dans la bande de Gaza. Ce n’est qu’ainsi que nous obtiendrons la victoire », a indiqué Zvika, le père de Mor, à la Quatorzième chaîne mardi.

Le mouvement activiste en faveur de la construction de nouvelles implantations dans la bande de Gaza à la suite des atrocités du 7 octobre et de la guerre contre le Hamas à Gaza reflète les mêmes objectifs exprimés par de hauts responsables politiques et des partis de la coalition, notamment les partis de HaTzionzout HaDatit et son ministre des Finances Bezalel Smotrich, ainsi qu’Otzma Yehudit et son ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir.

Les deux dirigeants ultranationalistes ont approuvé l’idée de construire des implantations juives à Gaza lors d’une conférence organisée par Na’hala en janvier.

Smotrich avait alors affirmé que, « si Dieu le veut, nous nous réinstallerons et nous serons victorieux », tandis que Ben Gvir avait déclaré qu’il était « temps de rentrer chez nous au Gush Katif » – le nom du bloc d’implantations israéliennes à Gaza évacué lors du désengagement de 2005 – et qu’il approuvait ce qu’il décrivait comme une « émigration volontaire » des Palestiniens de Gaza.

En février, des résidents d’implantations d’extrême droite ont franchi un poste de contrôle militaire israélien au point de passage d’Erez et sont entrés dans le territoire gazaoui ; certains ont parcouru des centaines de mètres avant d’être arrêtés et ramenés sur le territoire israélien par les troupes.

D’autres ont installé deux implantations rudimentaires et largement symboliques au-delà des murs du point de passage d’Erez menant à Gaza, bien que toujours en territoire israélien, alors qu’une poignée d’activistes ont récité des bénédictions à l’occasion de ce qu’ils ont déclaré être leur retour dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.