Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Guterres réunit mardi des donateurs de l’UNRWA, mise en accusation

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'exprimant lors d'une conférence de presse avec le ministre égyptien des Affaires étrangères après leur rencontre, au Caire, le 19 octobre 2023. (Crédit : Khaled Desouki/AFP)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'exprimant lors d'une conférence de presse avec le ministre égyptien des Affaires étrangères après leur rencontre, au Caire, le 19 octobre 2023. (Crédit : Khaled Desouki/AFP)

Le chef de l’ONU va recevoir mardi à New York les « principaux donateurs » de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), dont 12 employés sont accusés d’être impliqués dans l’attaque du Hamas le 7 octobre en Israël, a annoncé lundi le porte-parole d’Antonio Guterres.

« A titre personnel, le secrétaire général est horrifié par les accusations contre des employés de l’Unrwa », a fait valoir, devant des journalistes, Stéphane Dujarric.

Mais, a prévenu le porte-parole, « son message aux donateurs, notamment ceux qui ont suspendu leurs contributions, est d’au moins assurer la continuité des opérations de l’agence alors que nous avons des dizaines de milliers de membres du personnel dévoués qui travaillent dans la région ».

Le patron de l’ONU a déjà rencontré lundi matin « la représentante permanente des Etats-Unis aux Nation unies », l’ambassadrice Linda Thomas-Greenfield, et il tiendra mardi après-midi « ici, à New York, une réunion avec les principaux donateurs de l’Unrwa », selon M. Dujarric.

M. Guterres s’est déjà « impliqué auprès de la direction et de donateurs de l’Unrwa ainsi qu’avec des dirigeants de la région comme le roi Abdallah II de Jordanie et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi », avec qui il a parlé lundi.

Onze pays ont suspendu leur financement à l’agence, malgré l’appel ce week-end de M. Guterres à ce que l’aide se poursuive.

L’Union européenne a demandé lundi à l’Unrwa « d’accepter qu’un audit soit mené par des experts indépendants choisis par la Commission européenne ».

Le chef de la diplomatie israélienne Israël Katz a annulé une réunion prévue mercredi avec le commissaire général de l’UNRWA Philippe Lazzarini et réclamé sa démission.

« N’importe quel employé impliqué dans un acte de terreur sera tenu pour responsable, y compris par des poursuites pénales », a martelé M. Dujarric, mais « à ce stade, les perspectives pour l’UNRWA et les millions de gens qu’elle aide – pas uniquement à Gaza mais aussi à Jérusalem-Est, en Cisjordanie, Jordanie, au Liban et en Syrie – sont très sombres ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.