Rechercher

Des syndicats de ports italiens retardent des expéditions d’armes à Israël

Un soldat blessé; Un chef du Jihad islamique tué; Tentative d'attentat à la voiture-bélier en Cisjordanie; Les efforts vers un cessez-le-feu se poursuivent en France

  • Le ministre de la Défense Benny Gantz, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de Tsahal Aviv Kohavi dans un centre de commandement de l'armée de l'air israélienne alors que l'armée de l'air israélienne bombarde le réseau de tunnels du Hamas à Gaza pendant la nuit du jeudi au vendredi 13-14 mai 2021 (Crédit : Kobi Gideon / GPO)
    Le ministre de la Défense Benny Gantz, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de Tsahal Aviv Kohavi dans un centre de commandement de l'armée de l'air israélienne alors que l'armée de l'air israélienne bombarde le réseau de tunnels du Hamas à Gaza pendant la nuit du jeudi au vendredi 13-14 mai 2021 (Crédit : Kobi Gideon / GPO)
  • Un homme passe devant les décombres de l'immeuble résidentiel de Yazegi qui a été détruit par une frappe aérienne israélienne menée à Gaza City en représailles aux roquettes tirées par le Hamas, dimanche 16 mai 2021. (Crédit : AP Photo / Adel Hana)
    Un homme passe devant les décombres de l'immeuble résidentiel de Yazegi qui a été détruit par une frappe aérienne israélienne menée à Gaza City en représailles aux roquettes tirées par le Hamas, dimanche 16 mai 2021. (Crédit : AP Photo / Adel Hana)
  • Les forces israéliennes de sécurité inspectent la scène d'un attentat à la voiture-bélier qui a blessé sept policiers dans le quartier sensible de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le 16 mai 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
    Les forces israéliennes de sécurité inspectent la scène d'un attentat à la voiture-bélier qui a blessé sept policiers dans le quartier sensible de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le 16 mai 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
  • Des manifestants pro-palestiniens à Berlin participent à une manifestation contre Israël au milieu des combats à Gaza entre l'armée israélienne et le groupe terroriste du Hamas, le 15 mai 2021 (Crédit : Stefanie Loos / AFP)
    Des manifestants pro-palestiniens à Berlin participent à une manifestation contre Israël au milieu des combats à Gaza entre l'armée israélienne et le groupe terroriste du Hamas, le 15 mai 2021 (Crédit : Stefanie Loos / AFP)
  • Des volontaires de ZAKA Jérusalem et des policiers de la division médico-légale de la police israélienne travaillent sur les lieux. d'un attentat à la voiture-bélier à Sheikh Jarrah, le 16 mai 2021 (Crédit : ZAKA)
    Des volontaires de ZAKA Jérusalem et des policiers de la division médico-légale de la police israélienne travaillent sur les lieux. d'un attentat à la voiture-bélier à Sheikh Jarrah, le 16 mai 2021 (Crédit : ZAKA)
  • Les Marocains brûlent un drapeau israélien lors d'une manifestation contre la normalisation avec Israël, dans la capitale Rabat, le 16 mai 2021. (Crédit : FADEL SENNA / AFP)
    Les Marocains brûlent un drapeau israélien lors d'une manifestation contre la normalisation avec Israël, dans la capitale Rabat, le 16 mai 2021. (Crédit : FADEL SENNA / AFP)
  • Des personnes participant à un rassemblement de solidarité israélien à Montréal courent alors que des pro-palestiniens leur lancent des pierres le 16 mai 2021 (Capture d'écran / Twitter)
    Des personnes participant à un rassemblement de solidarité israélien à Montréal courent alors que des pro-palestiniens leur lancent des pierres le 16 mai 2021 (Capture d'écran / Twitter)
  • Le feu et la fumée s'élèvent au-dessus des bâtiments de la ville de Gaza alors que les avions de combat israéliens effectuent des frappes en représailles aux roquettes tirées par le Hamas, tôt le 17 mai 2021 (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
    Le feu et la fumée s'élèvent au-dessus des bâtiments de la ville de Gaza alors que les avions de combat israéliens effectuent des frappes en représailles aux roquettes tirées par le Hamas, tôt le 17 mai 2021 (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
  • Des policiers et des sauveteurs sur les lieux d'une frappe de roquette à Ramat Gan le 15 mai 2021 (Crédit : Gili Yaari / Flash90)
    Des policiers et des sauveteurs sur les lieux d'une frappe de roquette à Ramat Gan le 15 mai 2021 (Crédit : Gili Yaari / Flash90)
  • Un homme est détenu par la police lors d'une manifestation le 15 mai 2021 à Berlin. - (Crédit : STEFANIE LOOS / AFP)
    Un homme est détenu par la police lors d'une manifestation le 15 mai 2021 à Berlin. - (Crédit : STEFANIE LOOS / AFP)
  • Une femme arbore le mot « Palestine » en arabe sur son front participe à une manifestation marquant le 73e anniversaire de la «Naqba» (catastrophe) à Madrid le 15 mai 2021. (Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP)
    Une femme arbore le mot « Palestine » en arabe sur son front participe à une manifestation marquant le 73e anniversaire de la «Naqba» (catastrophe) à Madrid le 15 mai 2021. (Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP)
  • Des Palestiniens inspectent des bâtiments détruits à la suite de frappes aériennes israéliennes pendant la nuit à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, le 14 mai 2021 (Crédit : AP Photo / Khalil Hamra)
    Des Palestiniens inspectent des bâtiments détruits à la suite de frappes aériennes israéliennes pendant la nuit à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, le 14 mai 2021 (Crédit : AP Photo / Khalil Hamra)
  • Un convoi de voitures filmé sur Finchley Road à Londres dont les passagers hurlent des insultes antisémites à l'aide de mégaphones, le 16 mai 2021. (Capture d'écran)
    Un convoi de voitures filmé sur Finchley Road à Londres dont les passagers hurlent des insultes antisémites à l'aide de mégaphones, le 16 mai 2021. (Capture d'écran)

Tsahal: Gaza a tiré une soixantaine de roquettes sur Israël depuis dimanche soir

L’armée israélienne a déclaré qu’une soixantaine de roquettes ont été tirées sur Israël depuis Gaza par des terroristes palestiniens entre 19 heures hier soir et 7 heures ce matin.

Une dizaine de ces roquettes n’ont pas réussi à franchir la frontière et ont atterri dans la bande de Gaza, selon Tsahal.

L’armée affirme également que de nombreuses roquettes ont été interceptées, sans préciser leur nombre.

Plus de 1 180 cibles liées à des groupes terroristes palestiniens

Depuis le début des combats à Gaza la semaine dernière entre l’armée israélienne et le Hamas, l’armée israélienne dit avoir frappé plus de 1 180 cibles liées à des groupes terroristes palestiniens.

Quelque 3 150 roquettes ont été tirées vers Israël depuis lundi dernier, dont 460 n’ont pas réussi à franchir la frontière et ont atterri dans la bande de Gaza, selon l’armée israélienne.

Il indique également que le système de défense antimissile du Dôme de fer a un taux d’interception d’environ 90 %. Les terroristes ont tiré de grands barrages de roquettes dans le but de submerger le système.

Les pompiers rapportent 32 incendies criminels en Cisjordanie

Les pompiers israéliens ont éteint 97 départs de feu en Cisjordanie depuis hier, dont près d’un tiers sont soupçonnés d’être des incendies criminels.

Les services des pompiers israéliens ont déclaré que 32 incendies ont été provoqués par des cocktails Molotov, des brasiers de pneus, des émeutes et autres « incendies volontaires », et que dans certains cas, les pompiers avaient repéré ceux qui avaient déclenché ces incendies.

La plupart des feux ont été déclenchés sur des routes à proximité d’implantations et de bases militaires, selon les services de pompiers.

Les pompiers ont également déclaré qu’une salle d’étude religieuse de l’implantation d’Emmanuel avait été endommagée pendant la nuit dans un incendie qui, selon une enquête préliminaire, aurait été déclenché par une bougie laissée sans surveillance dans un local de rangement.

Pas de blessés après une tentative d’attaque à la voiture-bélier à Huwara

L’armée israélienne précise que le suspect dans une tentative de voiture-bélier sur les troupes à Huwara a été arrêté par les forces sur les lieux.

L’agresseur a accéléré avec son véhicule vers les troupes à un point de contrôle, est entré en collision avec un véhicule de patrouille militaire et a ensuite été arrêté après que des soldats ont tiré des coups de semonce en l’air, indique l’armée.

Le suspect a été emmené pour interrogatoire. Tsahal dit qu’il n’y a pas eu de blessés.

7 arrestations à Lod après les émeutes

La police des frontières arrête sept personnes à Lod pour leur implication présumée dans les récentes émeutes ethniques qui ont secoué la ville mixte judéo-arabe du centre d’Israël.

Selon la police, l’une des personnes arrêtées est soupçonnée d’avoir eu une arme à feu lors d’une émeute.

Les résidents d’Eshkol doivent entrer dans les abris jusqu’à nouvel ordre

Les résidents du conseil régional d’Eshkol à la frontière de Gaza doivent entrer immédiatement dans les abris anti-bombes jusqu’à instruction contraire, après que des sirènes d’avertissement ont retenti sur de nombreuses communautés de la région.

Gabriel Attal : la France travaille « avec les Égyptiens, les Jordaniens, les Allemands »

Invité sur les ondes de RTL, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a rappelé que l’exécutif voulait d’abord « un cessez-le-feu le plus rapidement possible », pour « trouver une solution de stabilisation durable pour la région ». « Ce sont nos deux objectifs », a-t-il expliqué.

« Il y a une offensive diplomatique ces derniers jours, qui va se poursuivre dans les prochaines heures. Nous soutenons l’idée d’une médiation égyptienne parce que les Égyptiens comme les Jordaniens parlent à tout le monde dans la région », a indiqué Gabriel Attal.

« Le président égyptien sera à Paris aujourd’hui, donc il échangera sur ce sujet avec le président de la République », a-t-il dit. « Nos objectifs sont d’abord le cessez-le-feu le plus rapidement possible et ensuite la capacité à trouver une solution de stabilisation durable pour la région. C’est à cela qu’on va travailler notamment avec les Égyptiens, les Jordaniens, les Allemands ».

Le porte-parole du gouvernement a également mis en garde contre l’importation du conflit en France, « ce qui peut être une tentation de certaines formations politiques, » une référence apparente à la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, dont les représentants ont énormément critiqué l’État après que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a obtenu l’interdiction d’une manifestation dans la capitale pour éviter justement cette importation.

Rencontre Macron-Sissi pour soutenir la médiation égyptienne

Emmanuel Macron recevra le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi lundi à 13H00 pour un entretien bilatéral afin de « soutenir la médiation égyptienne en cours » dans le conflit israélo-palestinien, en marge d’une conférence internationale d’aide au Soudan, a indiqué l’Elysée.

« L’objectif de la France est de faire cesser la spirale de la violence, soutenir la médiation de l’Egypte en cours et appeler à la retenue » au Proche-Orient, a indiqué l’Elysée.

Mercredi, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait déjà indiqué devant le Sénat que la France soutenait une médiation égyptienne.

Vendredi, Emmanuel Macron a appelé au « retour à la paix » au Proche-Orient, soulignant lors d’un entretien avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le « droit à se défendre » d’Israël tout en disant « sa préoccupation au sujet des populations civiles à Gaza ».

Erdogan au pape : Israël « commet un crime contre l’humanité »

Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi à des sanctions internationales contre Israël pour le contraindre d’arrêter de « massacrer », selon lui, les Palestiniens, lors d’un entretien téléphonique avec le pape François, rapporte la présidence turque.

« A moins que la communauté internationale punisse Israël, qui commet un crime contre l’humanité, avec des sanctions, les Palestiniens continueront à être massacrés », a estimé Erdogan, grand soutien du groupe terroriste palestinien du Hamas au souverain pontife, selon le compte-rendu de l’entretien téléphonique publié par la présidence turque.

Erdogan a assuré sans preuves que « l’occupant israélien, qui bloque l’accès à la mosquée al-Aqsa et à l’église du Saint-Sépulcre, restreint la liberté de culte et tue des civils innocents sur les terres palestiniennes », selon la même source.

« Cette barbarie menace également la sécurité régionale », a-t-il ajouté.

Le président turc multiplie depuis plusieurs jours les entretiens avec des dirigeants et dignitaires étrangers et les critiques à l’égard de l’État juif.

La crise actuelle a éclaté le 10 mai avec un barrage de roquettes tirées par le Hamas sur Jérusalem, lors de Yom Yeroushalayim en « solidarité » avec les centaines d’émeutiers arabes et palestiniens blessés après avoir affronté la police israélienne à Jérusalem-Est. A l’origine des manifestations, la menace d’expulsion de quatre familles palestiniennes dans le quartier de Cheikh Jarrah.

Un commandant du Jihad islamique tué dans une frappe, selon l’armée

L’armée israélienne dit avoir éliminé le commandant du Jihad islamique Hussam Abu Harbeed lors d’une frappe aérienne aujourd’hui à Gaza.

Abu Harbeed, qui commandait la division du nord de Gaza du groupe terroriste, mène des attaques contre des soldats et des civils israéliens depuis près de 15 ans, selon Tsahal. Il aurait également été directement responsable des tirs de missiles antichars qui ont légèrement blessé un civil israélien la semaine dernière.

Le Jihad islamique n’a pas encore commenté la frappe qui a ciblé Abu Harbeed.

Cocktail Molotov à Jaffa : Un suspect arabe arrêté

La police israélienne et les services de sécurité du Shin Bet ont arrêté un suspect arabe pour un attentat à la bombe à Jaffa qui a gravement blessé un jeune résident arabe de 12 ans de la ville côtière mixte.

La police a déclaré que le suspect, un habitant de Jaffa dans la vingtaine, avait été arrêté pendant la nuit pour son implication présumée dans l’incident. Il a été remis au Shin Bet pour interrogatoire.

Un juge a émis un embargo sur la publication de plus amples détails sur l’affaire.

L’attaque dans le quartier d’Ajami, vendredi soir, s’est produite au milieu d’une vague de violences entre Juifs et Arabes qui a secoué le pays.

Citant une source policière, le quotidien Haaretz indique que de nouvelles arrestations sont attendues.

L’état de l’adolescent s’est amélioré.

Muhammad, 12 ans, qui a été blessé par une bombe artisanale, vendredi, sur son domicile de Haïfa, dans son lit de l’hôpital Sheba. (Autorisation : Centre médical Sheba)

Une roquette de Gaza fait plusieurs blessés légers à Ashdod

Une roquette tirée par des terroristes palestiniens à Gaza touche une maison dans la ville portuaire d’Ashdod, au sud.

La police a déclaré que des agents étaient sur les lieux et que plusieurs personnes avaient été légèrement blessées.

Les images montrent des dégâts sur le bâtiment.

ONU : Quelque 40 000 Gazaouis ont fui leur maison

Quelque 40 000 Gazaouis ont fui leur maison, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

La Bande de Gaza compte deux millions d’habitants.

Secours et habitants tentaient lundi de déblayer les gravats et d’éteindre les incendies en cours, dont celui d’une usine de matelas en mousse.

Un homme passe devant les décombres de l’immeuble résidentiel de Yazegi qui a été détruit par une frappe aérienne israélienne menée à Gaza City en représailles aux roquettes tirées par le Hamas, dimanche 16 mai 2021. (Crédit : AP Photo / Adel Hana)

Le Jihad islamique confirme la mort de Hussam Abu Harbeed

Le Jihad islamique, deuxième groupe terroriste palestinien de la bande de Gaza soutenu par l’Iran, a confirmé à la mi-journée la mort d’Hussam Abu Harbeed, l’un de ses commandants, dans une frappe israélienne.

Présence policière renforcée dans les quartiers juifs de Londres

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a confirmé sur SkyNews qu’il y aura une présence policière renforcée près des synagogues, des écoles et dans les quartiers où vit une importante communauté juive, pour rassurer la population après que quatre personnes ont été arrêtées à la suite d’une vidéo dans laquelle on peut entendre des Pro-palestiniens hurler des insultes antisémites alors qu’ils traversaient des quartiers juifs du nord de Londres.

Soulignant « l’impact de ce comportement criminel qui répand la peur parmi les Juifs à Londres et dans tout le pays », Sadiq Khan a appelé à « ne pas ramener les conflits (qui surviennent) à 3 000 kilomètres dans la capitale. »

Une tentative présumée du Hamas de lancer une attaque depuis la mer déjouée

L’armée affirme avoir contrecarré une tentative présumée du Hamas de mener une attaque contre Israël depuis la mer.

Selon l’armée israélienne, un certain nombre de membres du groupe terroriste au pouvoir à Gaza ont été repérés aujourd’hui dans le nord de la bande avec des « armes de plongée navales » présumées.

« Le navire a été abattu sur la plage et était apparemment en route pour mener une opération de sabotage hostile vers l’espace maritime de l’État d’Israël », indique un communiqué.

Les membres et l’équipement du Hamas ont été pris pour cible par des navires de la marine israélienne et des avions militaires, ajoute Tsahal.

France: la justice saisie après une croix gammée sur une banderole anti-Israël

Les autorités françaises ont saisi la justice après le déploiement samedi à Lille (nord) d’une banderole arborant une croix gammée associée au drapeau israélien lors d’une manifestation anti-Israël pour marquer ce que les Palestiniens appellent la Naqba « la catastrophe ».

Sur une photo ayant circulé sur les réseaux sociaux, on peut voir une banderole affichant le message : « Israël=Etat terroriste », sous lequel le drapeau israélien, sans l’étoile de David, est associé au drapeau nazi.

Blinken appelle Israël et le Hamas à « protéger les civils » et les enfants

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a appelé lundi Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à « protéger les civils et particulièrement les enfants », réaffirmant que l’Etat hébreu avait, « en tant que démocratie », un « devoir particulier » en la matière.

« Nous allons continuer à mener une diplomatie active pour mettre fin à ce cycle de violence » et « nous sommes prêts à apporter notre soutien si les parties veulent parvenir à un cessez-le-feu », a-t-il déclaré lors d’une visite à Copenhague.

Les Etats-Unis ont aussi demandé à Israël de leur fournir des « précisions » sur la « justification » de la frappe qui a détruit samedi à Gaza un immeuble abritant notamment des médias internationaux et une unité du Hamas.

Très prudent, Blinken a affirmé ne pas avoir personnellement vu d’éventuelles informations partagées par les autorités israéliennes, et ne s’est donc pas prononcé sur la légitimité de la frappe. « Plus globalement, cela dit, et c’est vraiment crucial, Israël a une responsabilité particulière au sujet de la protection des civils pendant qu’il se défend, et cela inclut absolument les journalistes », a-t-il dit.

Mort d’un résident juif de Lod blessé à la tête par une brique lors des émeutes

Yigal Yehoshua, 56 ans, a été grièvement blessé dans la nuit de mardi à mercredi après avoir été la cible de jets de pierres à Lod.

Il a été déclaré mort lundi à l’hôpital Assaf Harofeh.

Sa famille a accepté de faire don de ses organes.

Les suspects n’ont pas encore été arrêtés.

Le PAM fournit une aide d’urgence à 51 000 Gazaouis

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé lundi une aide d’urgence à plus de 51 000 personnes à Gaza, en réponse aux besoins humanitaires croissants des familles touchées par la flambée de violence entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, qui dirige le territoire.

En collaboration avec ses partenaires, le PAM a commencé à apporter une aide en espèces permettant l’achat de nourriture aux populations du nord de Gaza, précise dans un communiqué l’agence onusienne dont le siège est à Rome.

« Pour les personnes qui ont perdu ou fui leur maison, l’un des besoins les plus pressants en ce moment est la nourriture. Le moyen le plus rapide et le plus efficace de leur venir en aide est de leur fournir de l’argent, sous forme de bons d’achat électroniques. La nourriture est disponible pour le moment et de nombreux magasins locaux sont encore ouverts », a déclaré Samer AbdelJaber, représentant du PAM, cité par le communiqué.

Cependant, la fermeture des points de passage vers Gaza pourrait bientôt provoquer une pénurie de produits de base, y compris de nourriture, et faire grimper les prix des denrées alimentaires.

« Les habitants de Gaza vivent déjà au bord du gouffre et de nombreuses familles luttent pour mettre de la nourriture sur la table. Leur situation s’est encore détériorée au cours de l’année écoulée en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19 », a déclaré pour sa part Corinne Fleischer, directrice régionale du PAM pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« La majorité de la population ne peut pas résister à de nouveaux chocs », a-t-elle ajouté.

A Gaza, le PAM soutient régulièrement environ 260 000 personnes par le biais de transferts monétaires ou d’une aide en espèces pour l’alimentation, de rations alimentaires directes et de projets de soutien aux moyens de subsistance.

Plus des deux tiers des 2 millions d’habitants de Gaza souffraient déjà d’insécurité alimentaire avant l’escalade actuelle du conflit.

Plus de la moitié de la population de Gaza, 53 %, vit dans la pauvreté et le chômage atteint 45 %.

Le PAM dit avoir besoin de 31,8 millions de dollars pour venir en aide à 435 000 personnes vulnérables à Gaza et en Cisjordanie pendant six mois, et 14 millions de dollars pour l’aide d’urgence destinée à 160 000 personnes à Gaza et 60 000 autres en Cisjordanie au cours des trois prochains mois.

Le porte-parole d’Angela Merkel sur la tour Jalaa: le Hamas prend « la population civile en otage »

Le porte-parole d’Angela Merkel n’a pas condamné les bombardements du week-end par les forces israéliennes contre la tour Jalaa abritant notamment plusieurs médias internationaux et une unité du Hamas.

« Le travail journalistique sur le terrain dans une zone de conflit est important mais on sait aussi que le Hamas est actif dans des zones très peuplées et qu’il prend donc aussi la population civile en otage », a expliqué Steffen Seibert.

« Nous sommes confiants dans le fait qu’Israël agisse ici avec modération et dans les limites de la proportionnalité », avait-il ajouté.

Angela Merkel a exprimé lundi, lors d’un appel téléphonique au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, sa « solidarité » avec Israël tout en exprimant son souhait de voir les hostilités « prendre fin le plus rapidement possible ».

« La chancelière a de nouveau condamné fermement la poursuite des tirs de roquettes depuis Gaza sur Israël et a assuré le Premier ministre de la solidarité du gouvernement allemand. Elle a réaffirmé le droit d’Israël à se défendre contre ces attaques », a déclaré sur Twitter Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière allemande.

« Compte tenu des nombreux civils qui ont perdu la vie dans les deux camps, la chancelière a exprimé son espoir de voir les hostilités prendre fin le plus rapidement possible », a-t-il ajouté.

L’OMS appelle à la protection des infrastructures et des personnels de santé

La protection des infrastructures médicales et des personnels de santé est un « impératif en toutes circonstances », a déclaré lundi le directeur général de l’OMS, dans un premier commentaire sur les hostilités entre les forces armées israéliennes et le Hamas depuis une semaine.

« Il est essentiel que les normes humanitaires internationales soient totalement respectées », « j’en appelle aux dirigeants de toutes les parties à assurer le respect de ces lois vitales », a dit Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le docteur Tedros a noté que « la récente escalade du conflit a provoqué des dizaines d’incidents impliquant des personnels soignants et des infrastructures de santé et qui plus est, les tests et la vaccination contre le Covid-19 ont été sévèrement touchés, ce qui crée des risques sanitaires pour le monde entier ».

« L’OMS continue à travailler et a travaillé depuis des années avec tous les acteurs du secteur de la santé en Israël et en Palestine et a très, très bien travaillé pour tenter de rapprocher les deux parties sur des sujets d’intérêt mutuel », a souligné pour sa part le chef du programme de réponse d’urgence de l’organisation, Michael Ryan.

« Toutes les attaques sur tout ce qui est lié à la santé doivent cesser immédiatement » et l’accès aux soins « doit être garanti », a-t-il insisté.

« Nous allons continuer à travailler avec tous ceux qui veulent aider les personnes dans le besoin et les gens dont la santé, la santé physique et mentale sont affectées par ce conflit dévastateur », a-t-il promis.

Abbas demande l’intervention de Washington à l’émissaire américain

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a reçu lundi l’émissaire américain Hady Amr, à qui il a affirmé « la nécessaire intervention » de Washington pour faire cesser « l’agression d’Israël contre le peuple palestinien », d’après l’agence officielle Wafa.

M. Amr, qui avait rencontré dimanche le ministre de la Défense israélien Benny Gantz, a, lui, affirmé « l’importance de parvenir au calme et à la désescalade », soulignant les « efforts » de Washington en ce sens, selon Wafa.

Possible infiltration depuis la Jordanie, les locaux sommés d’être chez eux

Les forces de sécurité fouillent la zone frontalière avec la Jordanie près de Beit She’an, au sud de la mer de Galilée, craignant une éventuelle infiltration.

Selon des responsables locaux, les forces ont reçu des indications faisant état de contact avec la clôture de sécurité et ont trouvé les traces de trois personnes dans la région de Beit Yosef.

Les résidents locaux ont reçu pour instruction de rester chez eux.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a par ailleurs appelé la population, en particulier les habitants du sud d’Israël où des roquettes continuent de tomber, à « limiter leurs activités en extérieur ».

Tunnels à Gaza : Le manoir d’un riche Gazaoui ciblé dans une frappe

L’armée israélienne a déclaré plus tôt dans la journée avoir frappé le manoir d’un allié du Hamas situé près de la plage de Gaza, sous lequel était cachée l’entrée d’un tunnel creusé à des fins terroristes.

L’armée affirme qu’Abed al-Aziz al-Haldi est un homme d’affaires étroitement lié aux dirigeants du Hamas.

Netanyahu reçoit le soutien de son homologue néerlandais

Netanyahu s’entretient également avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

Son bureau a déclaré que Rutte a exprimé son « soutien sans réserve au droit d’Israël de se défendre face aux tirs de roquettes de Gaza ».

Après que le bureau de Netanyahu a annoncé le « soutien sans réserve » du Premier ministre néerlandais Mark Rutte au droit d’Israël de se défendre lors d’un appel téléphonique, les diplomates néerlandais ont souligné que la conversation comprenait d’autres commentaires.

« J’ai exprimé ma sympathie aux deux dirigeants pour les victimes des deux côtés. J’ai condamné les attaques à la roquette contre Israël », dit Rutte, en référence au président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. « Israël a le droit de se défendre contre ces attaques, mais précisément parce que c’est un pays fort, il a également la responsabilité d’agir de façon proportionnée dans les limites du droit international. »

Etihad Airways suspend ses vols entre Abou Dhabi et Israël

La compagnie émiratie Etihad Airways a suspendu ses vols entre Abou Dhabi et Tel-Aviv en raison des frappes meurtrières échangées entre Israël et Gaza, peu après le lancement de cette liaison aérienne dans le cadre d’une normalisation des relations israélo-émiraties.

L’armée de l’Etat hébreu pilonne depuis une semaine sur des positions des groupes terroristes palestiniens de la bande de Gaza, dont le Hamas au pouvoir et le Jihad islamique, tous deux soutenus financièrement par l’Iran, en représailles aux plus de 3 100 roquettes qu’ils ont tirés vers Israël.

« Etihad Airways a temporairement suspendu ses services passagers vers Tel-Aviv en raison du conflit en cours », a annoncé dans un communiqué la compagnie aérienne basée à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis. « La sécurité de nos passagers et de notre équipage est notre priorité numéro un », a-t-elle expliqué, ajoutant que les vols prévus mercredi avaient été « annulés ». « Etihad surveille la situation en Israël et reste en contact étroit avec les autorités », a ajouté la compagnie.

La semaine dernière, des vols à destination de l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv avaient été déroutés vers l’aéroport Ramon, près d’Eilat, dans le sud du pays.

Emirates Airlines et Fly Dubaï, les compagnies de Dubaï – un des sept membres de la fédération des Emirats -, n’ont pas annoncé leur intention de suspendre leurs vols vers Israël.

Le texte du Conseil de sécurité bloqué par les US omet les roquettes du Hamas

NEW YORK – Le projet de déclaration conjointe du Conseil de sécurité, actuellement bloqué par les États-Unis, ne fait aucune mention explicite des tirs de roquettes du Hamas de Gaza vers Israël.

Le Times of Israel a obtenu une copie du projet de déclaration mercredi matin. Elle exprime la « grave préoccupation du Conseil concernant la crise de Gaza et les victimes civiles, et appelle à désamorcer la situation, à l’arrêt de la violence et au respect du droit international humanitaire, notamment la protection des civils, en particulier des enfants. »

« Les membres du Conseil de sécurité insistent sur le respect et la protection des installations civiles et humanitaires, notamment celles de l’ONU, appellent toutes les parties à agir conformément à ce principe, et soulignent la nécessité de fournir immédiatement une aide humanitaire à la population civile palestinienne de Gaza », peut-on lire dans le communiqué.

« Les membres du Conseil de sécurité saluent tous les efforts vers l’apaisement et la conclusion d’un accord de cessez-le-feu, notamment de la part des États de la région et du Quatuor du Moyen-Orient, et exhortent tous les acteurs à soutenir ces efforts », poursuit la déclaration.

Les membres se disent préoccupés par les récentes violences à Jérusalem, appelant au maintien du statu quo dans les lieux saints et au « droit des fidèles musulmans de prier en paix à la mosquée Al-Aqsa ».

Ils se disent également gravement préoccupés par l’expulsion imminente par Israël de quatre familles palestiniennes des quartiers de Sheikh Jarrah et Silwan à Jérusalem-Est « et expriment leur opposition aux actions unilatérales, qui ne feront qu’aggraver l’atmosphère déjà tendue ».

Le projet de déclaration se termine par la réaffirmation du soutien du Conseil à une résolution du conflit israélo-palestinien par la solution à deux États et exhorte à « l’intensification et l’accélération des efforts diplomatiques et le soutien à cet objectif ».

L’absence de mention des tirs de roquettes du Hamas depuis Gaza peut figurer parmi les raisons pour lesquelles les États-Unis – qui ont été très critiqués à ce sujet – ont initialement refusé de les soutenir.

Le QG de la sécurité intérieure du Hamas dans le quartier chic d’al-Rimal ciblé

L’armée israélienne a déclaré avoir frappé un certain nombre de lance-roquettes dans la bande de Gaza ainsi que des cellules du Hamas qui les exploitaient.

Cinq membres du Hamas ont été touchés alors qu’ils préparaient des roquettes à lancer sur Israël, selon l’armée.

Seize lance-roquettes, dont 10 stationnés sous terre, ont été détruits dans toute la bande de Gaza, selon l’armée israélienne.

De plus, l’armée dit qu’elle a frappé l’entrée d’un tunnel du Hamas creusé dans le nord de Gaza et le quartier général de la sécurité intérieure du Hamas dans le nord de Gaza.

Le bâtiment, situé dans le quartier chic d’al-Rimal dans la ville de Gaza, a été utilisé par les agents du renseignement militaire du groupe terroriste, selon l’armée.

190 roquettes de Gaza tirées sur Israël au cours des 12 dernières heures

L’armée israélienne affirme qu’environ 190 roquettes ont été tirées de Gaza sur Israël au cours des 12 dernières heures.

Environ 25 d’entre elles sont tombées à l’intérieur du territoire de Gaza, dit-il.

Des dizaines ont été abattues par le Dôme de fer.

TV : Le Hamas fait tout son possible pour inciter au terrorisme en Cisjordanie

Le Hamas continue de tout faire pour encourager les attaques terroristes menées depuis la Cisjordanie contre des cibles en Israël, rapporte la Douzième chaîne, et à défaut contre des implantations ou des cibles militaires en Cisjordanie.

Il a également distribué des tracts en Cisjordanie, notamment dans les camps de réfugiés, affirmant que le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a approuvé des affrontements violents avec les forces de Tsahal demain, lorsque l’Autorité palestinienne a appelé à une grève générale en Cisjordanie, indique le rapport.

Abbas, qui a rencontré plus tôt dans la journée l’émissaire américain Hady Amr, a déclaré aux forces de sécurité de l’Autorité palestinienne que ce n’était pas le cas et qu’elles devaient chercher à empêcher de telles confrontations.

Un soldat israélien de 23 ans blessé par un tir de mortier

Un soldat israélien de 23 ans a été blessé par des tirs de mortier à la frontière de Gaza aujourd’hui.

Il a été emmené à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon et souffre de blessures légères à modérées, a déclaré un porte-parole de l’hôpital.

Les maisons de 5 commandants du Hamas ciblées

L’armée israélienne a déclaré avoir frappé les maisons de cinq hauts commandants du Hamas dans la bande de Gaza.

L’armée affirme que les maisons ont été utilisées comme infrastructure pour le groupe terroriste – certaines étant également utilisées comme dépôts d’armes.

Des responsables de la sécurité pas en faveur pour le moment d’un cessez-le-feu

Des responsables de la sécurité israéliens exhortent les dirigeants politiques à ne pas mettre fin aux combats à Gaza pour le moment, rapporte la Douzième chaîne.

Selon la chaîne d’information, les responsables disent aux dirigeants qu’il existe en ce moment des « opportunités » de frapper l’infrastructure terroriste de Gaza qui ne devraient pas être manquées.

Un haut fonctionnaire a déclaré à la chaîne de TV qu’Israël « ne veut pas d’un cessez-le-feu en ce moment » car il veut consolider ses acquis sur le Hamas.

La Douzième chaîne a également déclaré que le ministre de la Défense, Benny Gantz, avait déclaré aux chefs de la sécurité qu’il restait au moins plusieurs jours de combat.

3 suspects appréhendés pour le lynchage d’un Arabe à Bat Yam

La police a déclaré avoir arrêté deux suspects âgés de la vingtaine. Ils auraient participé au lynchage mené par une foule contre un homme arabe sur la promenade de Bat Yam la semaine dernière.

Les deux sont des résidents de la ville. Un troisième suspect est déjà en état d’arrestation.

Les deux seront traduits devant un juge pour une prolongation de leur détention provisoire.

De nouvelles sirènes d’alarme à la roquette dans le sud

De nouvelles sirènes d’alarme à la roquette se déclenchent dans les communautés israéliennes frontalières avec Gaza, au kibboutz Kissufim notamment après une accalmie d’environ deux heures.

Blinken s’entretient avec son homologue tunisien

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est entretenu au téléphone plus tôt dans la journée avec le ministre tunisien des Affaires étrangères Othman Jerandi », a déclaré le bureau américain.

« Le secrétaire et le ministre des Affaires étrangères ont exprimé leur inquiétude face à la violence en Israël, en Cisjordanie et à Gaza ».

«Tous deux ont convenu de la nécessité urgente de rétablir le calme et de mettre fin à la perte tragique de vies civiles. Le Secrétaire a souligné l’importance d’un partenariat bilatéral solide avec la Tunisie. »

Destruction de la tour Jalaa : Tsahal fournira une preuve

Le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman, insiste sur le fait que l’armée est « sûre à 100 % » que le bâtiment d’Al Jala démoli par l’armée samedi contenait des « moyens militaire s» utilisés par le Hamas.

Le bâtiment abritait les bureaux de plusieurs médias, dont l’Associated Press, qui réclame une enquête indépendante sur l’incident.

Dans une interview accordé à la Douzième chaîne, Zilberman est interrogé pour savoir pourquoi le secrétaire d’État américain Antony Blinken dit qu’il n’a toujours pas reçu les preuves israéliennes promises à cet effet.

« Dans les jours à venir, nous ferons tout ce qui nous a été demandé pour indiquer clairement qu’il était légitime de détruire ce bâtiment », dit-il.

Il précise que le Hamas l’a utilisé à des fins de R&D et de renseignement, et qu’il a également été utilisé par le groupe terroriste du Jihad islamique.

Virus : Le Hamas dit que le seul labo de dépistage a été touché dans une frappe

Le principal laboratoire de dépistage du coronavirus de Gaza a cessé de fonctionner en raison des dommages causés par une frappe aérienne israélienne qui est tombée de l’autre côté de la rue, a affirmé le ministre de la Santé du groupe terroriste palestinien du Hamas, Yusuf Abu Rish.

La frappe aérienne israélienne présumée visait le bâtiment Faisal al-Shawa dans le quartier chic d’al-Rimal à Gaza City. La clinique est adjacente au bâtiment al-Shawa, selon les médias de Gaza.

Selon le ministère de la Santé du Hamas, les frappes en cours ne permettent pas à ses équipes de faire le suivi des personnes infectées par le coronavirus et de poursuivre la campagne de vaccination.

Les bombardements israéliens « menacent de saper les efforts du ministère de la Santé face à l’épidémie de Covid » car ils ont « notamment fait cesser les tests de dépistage au laboratoire central », a déclaré dans un communiqué Achraf al-Qodra, porte-parole du ministère local de la Santé.

La bande de Gaza a jusqu’à présent reçu 122 000 doses de vaccins, dont plus de la moitié n’avait pas été administrée, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’armée israélienne n’a pas répondu à une demande de commentaire.

L’OMS avait plus tôt mis en garde les deux parties pour protéger les infrastructures sanitaires.

La Maison Blanche a passé plus de 60 appels pour désamorcer les tensions

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré aux journalistes lors du point-presse d’aujourd’hui que des responsables américains ont organisé plus de 60 appels avec des homologues du Moyen-Orient dans le but de désamorcer la dernière vague de violence entre Israël et les groupes terroristes à Gaza.

Des coups de feu tirés d’un véhicule sur des soldats à l’extérieur de Hébron

L’armée israélienne a déclaré que des coups de feu avaient été tirés plus tôt dans la soirée depuis une voiture qui passait sur des soldats stationnés à l’extérieur de la ville de Cisjordanie de Hébron.

Personne n’a été blessé.

Plus 2 500 Gazaouis sont sans abri

Un porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré aux journalistes lors d’un briefing que l’ONU a reçu des informations faisant état de plus de 38 000 personnes déplacées qui cherchent refuge dans 48 écoles gérées par la controversée UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine) à travers la bande de Gaza et plus 2 500 personnes qui sont sans abri, en raison de la destruction de leurs maisons.

Quarante-et-un établissements d’enseignement – dont des écoles, deux jardins d’enfants, un centre de formation professionnelle de l’UNRWA et un établissement d’enseignement supérieur – ont été endommagés, selon notre personnel sur le terrain, a déclaré le porte-parole.

« L’alimentation électrique à travers Gaza a été réduite à six à huit heures par jour, en moyenne, avec un certain nombre de lignes d’alimentation qui ne fonctionnent pas. Cela, à son tour, perturbe la fourniture de soins de santé et d’autres services de base, y compris l’eau, l’hygiène et l’assainissement », a déclaré le porte-parole.

La Bande de Gaza compte deux millions d’habitants.

A LIRE : En ciblant Israël, le Hamas endommage 5 de ses lignes d’électricité à haute tension

Blocage du texte à l’ONU : Ashkenazi remercie Blinken

Le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi s’entretient avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken, le remerciant pour le soutien des États-Unis au droit d’Israël de se défendre contre le Hamas et pour le blocage d’une déclaration conjointe du Conseil de sécurité de l’ONU qui aurait appelé à un cessez-le-feu immédiat sans condamner les tirs de roquettes du groupe terroriste du Hamas à Gaza, selon un compte-rendu israélien.

Ashkenazi a déclaré à Blinken qu’Israël continuerait d’agir contre l’organisation terroriste du Hamas jusqu’à ce que la paix soit rétablie dans les communautés du sud et du centre du pays.

« La communauté internationale tout entière doit condamner le Hamas, qui utilise les civils comme boucliers humains », ajoute-t-il, selon son bureau.

« Nous remercions notre bon ami, les États-Unis, pour son soutien indéfectible à notre équipe », déclare Ashkenazi.

Netanyahu présente ses condoléances à la famille d’Yigal Yehoshua

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu présente ses condoléances à la famille de Yigal Yehoshua, qui a succombé à ses blessures après avoir été la cible d’un jet de brique à Lod la semaine dernière.

« Nous nous réconcilierons avec tous ceux qui ont participé à ce meurtre. Personne n’échappera à la punition. Que la mémoire d’Yigal soit une bénédiction et soit toujours préservée dans nos cœurs », dit Netanyahu.

« Yigal était un modèle de coexistence, il ne craignait rien », a déclaré sa femme, Irena, à la Douzième chaîne. « Il a travaillé comme électricien et réparé des maisons pour tout le monde, Arabes et Juifs », a-t-elle ajouté.

Elle a déclaré que les violentes émeutes « nous ont tous blessés. Ces incidents ne sont bons pour personne et je suis sûre que les Arabes et les Juifs sont désolés pour eux. »

Netanyahu : nous allons « continuer à frapper les cibles terroristes »

« Je viens de terminer une évaluation de la situation, ainsi que l’approbation des plans opérationnels, avec le ministre de la Défense, le chef d’état-major de Tsahal, le chef du Shin Bet, le chef du Mossad et le chef du Conseil de sécurité de l’État. La directive est de continuer à frapper les cibles terroristes. L’armée le fait très bien. Aujourd’hui, elle a visé un haut commandant du Jihad islamique. Nous avons frappé l’unité navale du Hamas et nous continuons de frapper des cibles souterraines – le métro et il y a d’autres objectifs. Nous continuerons de prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir le calme et la sécurité pour tous les résidents d’Israël, » lit-on dans un communiqué publié par le bureau de Benjamin Netanyahu.

Une roquette a atterri dans un jardin d’enfants à Sderot

Il n’y a pas eu de blessés dans le dernier barrage de roquettes tirées sur Sderot, rapporte le Magen David Adom.

La Douzième chaîne a dit que la roquette a frappé un jardin d’enfants vide dans la ville de Sderot.

Un Palestinien de 18 ans aurait été tué près de Hébron – médias palestiniens

Selon les médias palestiniens, Obeida Akram Jawabrah, 18 ans, a été abattu par l’armée ce soir près du camp de réfugiés d’al-Aroub près de Hébron.

Les circonstances qui ont conduit à la mort de Jawabrah n’ont pas été immédiatement claires. Mais cela semble être lié à un incident au cours duquel des Palestiniens auraient tiré des coups de feu sur des troupes israéliennes près d’un carrefour situé à proximité de l’entrée du camp de réfugiés.

Quelque 22 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués par les forces de sécurité israéliennes depuis le début des hostilités entre Israël et le Hamas lundi dernier.

L’armée israélienne a déclaré que plusieurs d’entre eux tentaient de commettre des attaques terroristes, tandis que d’autres avaient été abattus par des soldats israéliens lors de violents affrontements.

Blinken met en garde contre une « fausse équivalence » entre le Hamas et Israël

Dans une interview accordée à la télévision norvégienne, le secrétaire américain Antony Blinken a déclaré qu’il y avait une « fausse équivalence » établie entre le Hamas, un groupe terroriste attaquant sans discrimination des civils israéliens, et Israël, un État qui se défend.

Il réitère la position américaine selon laquelle « nous croyons fermement qu’Israël a le droit de se défendre », puis poursuit : « Et cette fausse équivalence entre un groupe terroriste – le Hamas – qui lance sans discernement des roquettes sur des civils et Israël, qui répond à ces attaques, je pense que nous devons être très, très méfiants. C’est – c’est une fausse équivalence. »

« Et encore une fois, je vais vous donner un autre exemple concret. Israël a, je pense, d’après le dernier décompte, lancé environ 2 000 attaques contre des cibles terroristes à Gaza. Il y a eu plus de 3 000 roquettes lancées par le Hamas depuis Gaza vers Israël. »

« Cela dit, je pense qu’Israël a un fardeau supplémentaire en tant que démocratie pour faire tout son possible pour éviter les victimes civiles, en particulier pour veiller sur les enfants, et bien sûr pour s’assurer que les journalistes, le personnel médical, ne soient pas blessés. Et c’est donc vital », précise-t-il.

« Et nous voulons également voir cette désescalade. Nous voulons voir la violence cesser. Et nous voulons voir la possibilité de se concentrer sur l’amélioration des conditions de vie et l’amélioration matérielle de la vie des Palestiniens. Les gens doivent avoir l’espoir d’un avenir meilleur, et nous devons tous y travailler. »

Interrogé sur les efforts déployés pour aider les Palestiniens, Blinken dit que les États-Unis travaillent pour y parvenir également. « C’est très, très difficile si vous ne voyez aucune perspective positive. Et je pense que nous avons tous une obligation, une responsabilité de le faire. »

Des syndicats de ports italiens retardent des expéditions d’armes à Israël

Les syndicats de travailleurs des ports italiens de Livourne et de Naples retardent les expéditions d’armes destinées à Israël pour protester contre les contre-attaques israéliennes menées dans la bande de Gaza, rapporte la Douzième chaîne.

Israël travaille actuellement pour que les expéditions soient libérées le plus rapidement possible, dit la Douzième chaîne.

Plus tôt le ministre des Affaires étrangères italien Luigi Di Maio, avait appelé à une désescalade, aux côtés de son homologue iranien.

Luigi Di Maio (d) et Mohammad Javad Zarif (g) à Rome lors d’une consultation bilatérale, le 17 mai 2021 (Crédit : capture d’écran Iranpress)

Après Sissi, Macron compte s’entretenir avec le roi de Jordanie

Emmanuel Macron et le président égyptien Abdel Fattah-Al-Sissi ont discuté lundi d’une médiation visant à obtenir un cessez-le-feu entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, et comptent solliciter l’appui de la Jordanie, a annoncé le président français lundi soir.

Cette médiation « est l’un des éléments qui permettrait d’accompagner un cessez-le feu, la clé pour permettre la réunification des composantes palestiniennes et garantir le non-recours à la violence », a déclaré Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une conférence internationale d’aide au Soudan.

Avant le début de la conférence, il a rencontré longuement le président égyptien en tête-à-tête, principalement sur le conflit au Proche-Orient. « Nous avons décidé d’avoir dans les prochains jours une discussion avec le roi de Jordanie pour voir comment faire une proposition concrète sur cette voie », a-t-il détaillé.

Selon des sources diplomatiques, l’ONU a aussi amorcé dès lundi, avec l’aide du Qatar et de l’Egypte, une médiation pour obtenir une désescalade.

Jordanie : les élus réclament à l’unanimité l’expulsion de l’envoyé d’Israël

Les députés jordaniens ont réclamé lundi à l’unanimité l’expulsion de l’ambassadeur d’Israël à Amman et le retour en Jordanie de leur ambassadeur, basé à Tel-Aviv, en réponse aux « crimes » israéliens contre les Palestiniens.

En direct à la télévision lundi, le président du Parlement, Abdel Moneim Al-Awdat, a déclaré avoir envoyé au gouvernement un mémorandum parlementaire en ce sens. Selon le député indépendant Khalil Attia, à l’initiative du texte, la totalité des 130 députés l’ont signé.

Lors de la séance parlementaire sur « la situation en Palestine et les crimes commis contre les Palestiniens à Jérusalem et à Gaza », le président du Parlement a affirmé que « le mémorandum réclamant l’expulsion de l’ambassadeur d’Israël et le rappel de l’ambassadeur jordanien était maintenant sur la table du Premier ministre ».

« Tout ce qui concerne Jérusalem et la Palestine est au sommet des priorités de l’Etat jordanien », a-t-il ajouté.

Pour M. Attia, « il est nécessaire que le gouvernement se conforme à cette demande qui émane du peuple. C’est le moins que l’on puisse faire en réponse aux attaques que font subir les Israéliens aux Palestiniens ».

Présent à la séance, le Premier ministre Bicher al-Khasawneh a déclaré que « le gouvernement, dès qu’il recevra ce mémorandum, étudiera les options et sera à la hauteur de la situation ».

Plusieurs manifestations en solidarité avec les Palestiniens et réclamant l’expulsion de l’ambassadeur ont eu lieu cette semaine en Jordanie, qui est liée par un traité de paix avec Israël depuis 1994 .

Le roi, dont la décision finale d’expulser l’ambassadeur d’Israël dépend, a émis de vifs reproches à l’encontre de l’Etat hébreu contrastant avec le silence gêné des autres pays arabes.

Nouvelle réunion d’urgence à huis clos mardi du Conseil de sécurité de l’ONU

Une nouvelle réunion en urgence et à huis clos du Conseil de sécurité de l’ONU sur le conflit entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas se tiendra mardi en milieu de journée, a annoncé la mission diplomatique norvégienne sur son compte Twitter.

« Des civils innocents continuent d’être tués et blessés. Nous répétons : cessez-le-feu. Mettez fin aux hostilités maintenant », indique le message de la Norvège qui, avec la Tunisie et la Chine, est à l’origine de la mobilisation du Conseil depuis une semaine, sans adoption à ce jour d’une déclaration commune en raison d’un refus des Etats-Unis.

Israël riposte après 6 tirs de projectiles lancés depuis le Liban

L’armée dit que six projectiles ont été tirés vers le nord d’Israël depuis le Liban, mais ont apparemment atterri sur le territoire libanais.

Aucun blessé israélien n’a été signalé.

« En réponse, les forces d’artillerie de Tsahal ont riposté à la source des lancements », a déclaré l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...