Arabie : le chef de l’Autorité de divertissement limogé
Rechercher

Arabie : le chef de l’Autorité de divertissement limogé

Ahmad al-Khatib, président de l'Autorité générale du divertissement, a été démis de ses fonctions ; aucune information sur le motif de ce limogeage n'a été communiquée

Drapeau de l'Arabie saoudite (Crédit : Wikimedia commons)
Drapeau de l'Arabie saoudite (Crédit : Wikimedia commons)

Les autorités saoudiennes ont limogé le chef de l’organisme officiel pour le divertissement, créé dans le cadre d’un vaste programme de création de centres culturels et de loisirs, a annoncé lundi l’agence de presse officielle SPA.

L’agence n’a pas précisé les raisons pour lesquelles il a été écarté.

« Ahmad al-Khatib, président de l’Autorité générale du divertissement, a été démis de ses fonctions », a-t-elle annoncé laconiquement.

En février, l’Arabie saoudite, qui applique une version rigoriste de l’islam, a annoncé son intention d’investir sur dix ans 64 milliards de dollars dans le divertissement avec des projets de construction de cinémas et d’un opéra, ainsi que de concerts d’artistes occidentaux.

Le royaume a annoncé la levée à partir du 24 juin de l’interdiction de conduire faite aux femmes, dans le cadre d’un programme de réformes économiques et sociétales inspiré par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Mais une vague d’arrestations en mai, notamment de femmes ayant milité pour le droit de conduire et la fin du système de tutelle masculine, a jeté une ombre sur ces réformes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...