337 porteurs du COVID-19 en Israël
Rechercher

337 porteurs du COVID-19 en Israël

Cinq dans un état grave et 10 dans un état modéré ; Bar Siman Tov met en garde : "L’Italie ou l’Espagne peuvent arriver ici" ; Lancement de stations de dépistage mercredi

  • Des personnes portant des masques de protection entrent dans l'hôpital universitaire Samson Assuta à Ashdod, le 16 mars 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    Des personnes portant des masques de protection entrent dans l'hôpital universitaire Samson Assuta à Ashdod, le 16 mars 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Des personnes portant des masques de protection entrent au Samson Assuta Ashdod University Hospital, le 16 mars 2020 dans la ville d'Ashdod, au sud d'Israël (JACK GUEZ / AFP)
    Des personnes portant des masques de protection entrent au Samson Assuta Ashdod University Hospital, le 16 mars 2020 dans la ville d'Ashdod, au sud d'Israël (JACK GUEZ / AFP)
  • Des passagers attendent leurs vols à aéroport international de Marrakesh, le 15 mars 2020. (Photo par - / AFP)
    Des passagers attendent leurs vols à aéroport international de Marrakesh, le 15 mars 2020. (Photo par - / AFP)
  • Forte affluence dans un supermarché de Haifa, en plein pandémie de coronavirus, le 14 mars 2020. (Crédit : Flash90)
    Forte affluence dans un supermarché de Haifa, en plein pandémie de coronavirus, le 14 mars 2020. (Crédit : Flash90)
  • Un supermarché de la ville de Tzfat dévalisé, en pleine épidémie de coronavirus, le 14 mars 2020. (Crédit : David Cohen/Flash 90)
    Un supermarché de la ville de Tzfat dévalisé, en pleine épidémie de coronavirus, le 14 mars 2020. (Crédit : David Cohen/Flash 90)
  • Une femme porte un masque pour se protéger du coronavirus au marché Mahane Yehuda, à Jérusalem, le 15 mars 2020. (Nati Shohat/Flash90)
    Une femme porte un masque pour se protéger du coronavirus au marché Mahane Yehuda, à Jérusalem, le 15 mars 2020. (Nati Shohat/Flash90)
  • La prière du matin au mur Occidental, le 16 mars 2020. Les espaces de prière sont délimités conformément aux directives du ministère de la Santé face à la pandémie de coronavirus (Crédit : The Western Wall Heritage Foundation)
    La prière du matin au mur Occidental, le 16 mars 2020. Les espaces de prière sont délimités conformément aux directives du ministère de la Santé face à la pandémie de coronavirus (Crédit : The Western Wall Heritage Foundation)
  • Des travailleurs à l'intérieur d'un bâtiment de l'hôpital Tel Hashomer de Tel Aviv, qui a été converti en unité d'isolement pour les cas de coronavirus, le 20 février 2020. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des travailleurs à l'intérieur d'un bâtiment de l'hôpital Tel Hashomer de Tel Aviv, qui a été converti en unité d'isolement pour les cas de coronavirus, le 20 février 2020. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël et dans le monde :

Le ministre de l’Economie envisage toujours un confinement national

Le ministre de l’Economie Eli Cohen a déclaré qu’Israël envisage de renforcer drastiquement ses restrictions pour tous les Israéliens, afin de ralentir davantage la propagation du coronavirus. Le pays pourrait également imposer aux citoyens un confinement total.

« Un confinement général est une possibilité qui fait l’objet de discussions », a déclaré Cohen à la radio de l’armée.

Les propos de Cohen surviennent au lendemain d’instructions gouvernementales visant à réduire davantage les contacts en maintenant une distanciation sociale et à encourager le télétravail.

Le ministre de l’Économie Eli Cohen arrive à la réunion hebdomadaire du bureau du Premier ministre à Jérusalem le 17 décembre 2017. (Yonatan Sindel/Flash90)

Six nouveaux cas de coronavirus signalés, soit 304 au total

Le ministère de la Santé a signalé six nouveaux cas de coronavirus dans la nuit de lundi à mardi, faisant grimper à 304 le nombre total de malades dans le pays.

Selon le ministère, quatre personnes sont actuellement dans un état grave et 11 dans un état modéré.

L’écrasante majorité des porteurs avérés du Covid-19 – 284 sur 304 – présentent des symptômes légers. Cinq personnes ne sont plus malades et sont actuellement en convalescence, a indiqué le ministère, qui parlait hier de 4 personnes en voie de guérison.

Les patients sont traités dans divers hôpitaux du pays, et parfois même à domicile.

La cérémonie nationale de Yom HaZikaron (28 avril) se déroulera sans public

Les cérémonies nationales de Yom HaZikaron se dérouleront sans public, et les petites cérémonies organisées dans les cimetières municipaux seront annulées, en raison de la pandémie de coronavirus, a indiqué le ministère de la Défense.

« Afin de préserver la santé publique tout en maintenant les traditions nationales, le ministre de la Défense a ordonné au ministre de la Défense et au Directorat des ressources humaines de l’armée israélienne d’organiser la cérémonie principale au mur Occidental (la veille de Yom HaZikaron) et au mont Herzl (à Yom HaZikaron) comme prévu, mais sans public, et les cérémonies seront diffusées en direct », a indiqué le ministère.

Les petites cérémonies prévues dans les cimetières militaires du pays seront annulées et « les soldats organiseront une veillée et diront le Kaddish », a précisé le ministère.

Une Israélienne endeuillée se recueille près des tombes de soldats tombés au combat au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, à l’occasion du Yom HaZikaron, en souvenir des soldats israéliens tués dans les guerres depuis 1860, et des victimes du terrorisme en Israël. Le 18 avril 2018. (Miriam Alster/Flash90)

El Al va aider au rapatriement des Israéliens coincés au Pérou

Le ministre des Affaires étrangères Israël Katz a déclaré que la compagnie El Al aidera au rapatriement des centaines d’Israéliens coincés au Pérou. Le pays d’Afrique du Sud a fermé ses frontières pour tenter de contenir la propagation du coronavirus sur le continent.

« J’ai parlé à la direction d’El Al, qui a accepté de se mobiliser pour trouver une solution pour le retour des jeunes Israéliens au Pérou auprès de leurs familles en Israël », a écrit Katz sur Twitter.

« Le ministère des Affaires étrangères se coordonnera avec la compagnie et les autorités péruviennes. La longue tradition d’El Al, de se positionner en tant que compagnie aérienne nationale fournissant une assistance d’urgence, se poursuit encore aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Israel Katz participe à une réunion de cabinet au Bureau du premier ministre à Jérusalem le 17 février 2019. (Sebastian Scheiner/Pool/AFP)

Sixième soldat atteint du coronavirus ; 4 267 soldats et employés civils de l’armée sont en quarantaine

L’armée israélienne a déclaré qu’un sixième soldat a été testé positif au COVID-19. Il s’agit d’une soldate de 19 ans, originaire du nord d’Israël.

La jeune militaire a été hospitalisée et présente des symptômes légers.

« Le Corps médical et le ministère de la Santé mènent une enquête épidémiologique dont les résultats seront publiés très prochainement. Ceux qui ont été en contact direct avec elle ont été notifiés et d’autres personnes qui ont été en contact avec elle sont en cours d’identification », a indiqué l’armée.

A ce jour, 4 267 soldats et employés civils de l’armée sont en quarantaine.

Coronavirus: la Turquie renforce ses mesures, le nombre de cas augmente

Le ministre turc de la Santé Fahrettin Koca a indiqué que 29 personnes avaient été testées positives au Covid-19 lundi, la plus forte augmentation en une seule journée en Turquie.

Cela porte à 47 le nombre de personnes atteintes en Turquie, selon les autorités.

La Turquie a annoncé lundi la fermeture de lieux de culte et culturels et suspendu des liaisons aériennes afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus, qui s’est accélérée dans ce pays pour atteindre près de 50 cas.

Surveillance : Netanyahu rejette les critiques sur la décision du gouvernement

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rejeté les critiques sur la décision de son cabinet de contourner la Knesset et d’approuver unilatéralement une proposition controversée visant à permettre aux services de sécurité de suivre les porteurs du coronavirus et ceux qui doivent être mis en quarantaine, en faisant valoir que ne pas le faire risquerait de coûter des vies israéliennes.

Les députés rivaux Benny Gantz et Gabi Ashkenazi, du parti Kakhol lavan, avaient accusé le gouvernement d’une usurpation de pouvoir en adoptant une mesure aussi radicale sans le contrôle parlementaire que Netanyahu avait promis lorsque le concept avait été proposé pour la première fois.

« Alors que la pandémie se propage à un rythme effréné, retarder l’utilisation de ces outils ne serait-ce que d’une heure pourrait entraîner la mort d’un grand nombre d’Israéliens, comme cela s’est produit avec la mort de milliers de personnes en Italie et dans d’autres endroits du monde », a déclaré le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

« Étant donné que la discussion au sein de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset a été retardée et pourrait durer encore de nombreux jours, le Premier ministre Netanyahu a agi rapidement, en collaboration avec le ministère de la Santé et le procureur général, afin de permettre l’utilisation immédiate des outils numériques qui peuvent ralentir la propagation de la pandémie en Israël et sauver la vie de nombreux civils », a indiqué son bureau.

Le bureau du Premier ministre a précisé que l’approbation du gouvernement pour le programme de surveillance controversé ne durera que 14 jours, pendant lesquels la Knesset pourra faire des observations.

La France en confinement inédit face à l’épidémie de coronavirus

67 millions de Français sont entrés mardi à midi dans un confinement totalement inédit dans l’histoire du pays pour faire face à l’épidémie de coronavirus contre laquelle le président Emmanuel Macron a décrété « la guerre ».

Pendant au moins deux semaines, l’ensemble de la population est ainsi appelée à rester chez elle sous peine d’amendes, à quelques rares exception près, personnels de santé ou forces de l’ordre notamment.

La France bascule ainsi dans une ère totalement nouvelle, après que le président Macron a martelé à plusieurs reprises que « nous sommes en guerre » contre l’épidémie, en annonçant lundi soir ces mesures drastiques lors d’une intervention suivie à la télévision par plus de 35 millions de personnes, un record absolu.

Après des scènes de « panique » relevées par le chef de l’État ces derniers jours, des supermarchés pris d’assaut alors qu’enflait la rumeur de mesures de confinement semblables à celles des pays déjà touchés par l’épidémie de Covid-19, un calme étrange s’est abattu mardi sur le pays, rues quasi désertes et files d’attente disciplinées – et respectant les distances de sécurité – devant les magasins encore ouverts.

– avec AFP

Bennett demande aux Israéliens d’éviter les grands-parents

Le ministre de la Défense Naftali Bennett a appelé mardi les Israéliens à se tenir à l’écart de leurs grands-parents afin de les protéger du coronavirus, notant qu’un patient sur cinq âgé de plus de 80 ans devrait succomber à la maladie.

Bennett a appelé cette directive « Opération Grand-mère », une allusion à un film culte israélien du même nom.

« Nous devons protéger grand-mère. Il y a beaucoup de choses que nous devons faire, mais les informations qui nous parviennent du monde entier nous apprennent clairement que la transmission la plus mortelle s’opère entre un grand-parent et son petit-enfant, entre une personne âgée et une jeune personne », a-t-il souligné, s’exprimant lors de l’ouverture d’un hôtel qui a été transformé en installation de quarantaine pour les malades.

« Je m’exprime prudemment en me basant sur les informations qui viennent du monde entier. Le taux de mortalité chez les personnes âgées est très élevé. Chez les personnes de 80 ans et plus, il est supérieur à un sur cinq. Un grand-père et une grand-mère sur cinq qui attrapent le virus en serrant leur petit-fils dans leurs bras pourraient mourir », a-t-il mis en garde.

Le ministre de la Défense Naftali Bennett s’exprime lors de la conférence « Makor Rishon » au Centre de convention internationales de Jérusalem, le 8 décembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les médecins mettent en garde les gens malades qui évitent les hôpitaux

Des médecins alertent sur le fait que les Israéliens renoncent aux traitements nécessaires dans les hôpitaux par crainte de contracter le coronavirus, ce qui les exposerait à un risque accru de mourir d’autres causes.

Une porte-parole de la Société neurologique d’Israël a déclaré à Zman Yisrael, le site jumeau en hébreu du Times of Israel, qu’il y avait eu une baisse marquée du nombre de patients se présentant dans les hôpitaux suite à l’apparition du coronavirus.

« Il y a une diminution spectaculaire du nombre de patients se présentant à l’hôpital, y compris les patients atteints de maladies graves et dangereuses et les personnes en détresse médicale qui ont besoin d’un traitement d’urgence », a-t-elle déclaré.

Selon la porte-parole, cela inclut une baisse de 50 % du nombre de patients qui se rendent à l’hôpital pour cause d’accident vasculaire cérébral.

« Si une personne a une attaque et ne vient pas à l’hôpital, elle mourra chez elle », a déclaré un responsable de la Société israélienne de médecine interne.

Afrique du Sud: escroquerie à l’argent « contaminé » par le covid-19

Toutes les occasions sont bonnes, même la pandémie de coronavirus… En Afrique du Sud, des malfrats n’hésitent pas à profiter de l’inquiétude des populations pour extorquer billets et pièces aux plus crédules au motif qu’ils seraient contaminés.

« ll semble que des éléments criminels font du porte-à-porte pour demander aux gens de rendre les billets qu’ils ont en leur possession parce qu’ils ont été contaminés avec le coronavirus », a mis en garde la Banque centrale (SARB).

Ils présentent « de fausses cartes d’identification de la SARB et fournissent de faux reçus en échange des billets collectés », a poursuivi l’institution financière.

La Banque centrale a ajouté qu’il n’existait « pas pour l’instant » de preuve de transmission de la maladie Covid-19 par les billets et pièces et appelé le public à dénoncer les malfrats à la police.

A ce jour, 62 cas de Covid-19 ont été enregistrés en Afrique du Sud, le pays le plus touché sur le continent après l’Egypte. Aucun décès n’a été constaté.

Le maire de Modiin déclare qu’il faudra peut-être boucler un quartier

Le maire de Modiin a déclaré que la ville pourrait devoir confiner tout un quartier du centre ville après y avoir enregistré 10 cas de coronavirus.

Haim Bibas a appelé les habitants d’Avnei Hoshen à ne pas quitter leur domicile, alors que la municipalité se dit prête à fournir aux résidents en quarantaine des services essentiels, selon le radiodiffuseur public Kan.

Plus de 3 000 des quelque 11 000 habitants du quartier sont en quarantaine.

Israël durcit l’encadrement des employés palestiniens

Israël a renforcé mardi les restrictions imposées aux Palestiniens qui entrent dans le pays pour y travailler, le pays ayant largement paralysé son économie pour tenter de stopper la propagation du nouveau coronavirus.

Arrestation d’un porteur du virus présumé qui a fui l’isolement en hôpital

La police a annoncé l’arrestation d’un homme suspecté d’avoir contracté le coronavirus, et qui a fui l’hôpital où il est censé rester en isolement.

La police a indiqué avoir reçu un signalement la nuit dernière, stipulant que ce suspect était à bord d’un train en direction de la ville de Beer Sheva. Après que la police a contacté la compagnie ferroviaire israélienne, le train a été arrêté à proximité de l’université Ben Gurion de Beer Sheva.

La police a arrêté le suspect et l’a fait admettre en hôpital. La police a précisé qu’il avait été tenu à distance des autres personnes.

https://twitter.com/kann_news/status/1239875266765369344

Stations de dépistage du COVID-19 disponibles dès mercredi

Le service d’urgence de Magen David Adom (MDA) a annoncé mardi que dans le cadre de ses efforts visant à élargir le dépistage du coronavirus, il proposera, dès mercredi, des stations de dépistage où les personnes pourront se faire tester depuis leur voiture.

Les premières stations seront installées à Tel Aviv, et cinq autres à Haïfa, Jérusalem, Petah Tikva, Rishon Lezion et Beer Sheva, a indiqué MDA.

Ces stations fonctionneront 24 heures sur 24, et seront en mesure de procéder à des centaines de tests par jour, a précisé MDA.

« Ces stations seront situées dans des zones ouvertes et permettront l’entrée et la sortie de véhicules en continu », a déclaré MDA.

Les personnes qui pensent avoir contracté le virus et qui ne peuvent pas se rendre aux stations sans prendre les transports publics, seront testées à domicile, selon MDA.

MDA a ajouté qu’une fois la première station installée, leurs équipes feront une démonstration à la presse.

Gantz briefé sur les initiatives du gouvernement contre le coronavirus

Le président du parti Kakhol lavan Benny Gantz, chargé de former un gouvernement, a été informé des efforts déployés par le gouvernement pour lutter contre la propagation du COVID-19 par Meir Ben-Shabbat, conseiller à la sécurité nationale et par le directeur-général du ministère de la Santé Moshe Bar Siman-Tov, a indiqué son parti.

« Gantz a témoigné à Ben-Shabbat et à Bar Siman-Tov son admiration pour leur travail dévoué et pour le travail des ministères du gouvernement, en particulier pour les efforts des équipes médicales, les médecins, les infirmiers, les membres de Magen David Adom et tout ceux qui s’adonnent à sauver des vies », poursuit le communiqué de Kakhol lavan.

Le communiqué indique que toute politique mise de côté, Kakhol lavan soutiendra « toute démarche correcte » du gouvernement et de la Knesset.

Un communiqué distinct du bureau du Premier ministre indique que Ben-Shabbat et Bar Siman-Tov ont « convoqué » Gantz pour ce briefing, sur ordre de Netanyahu.

« Vous pourriez être malade sans le savoir, ne sortez pas »

Le directeur général du ministère de la Santé a publié un communiqué après avoir donné l’ordre aux Israéliens de ne pas quitter leur domicile.

« Ce ne sont pas de simples instructions. Nous vous demandons de quitter votre domicile le moins possible », a déclaré Moshe Bar Siman Tov dans une vidéo.

« Il se peut qu’à chaque endroit où vous irez, il y ait une personne malade qui pourrait vous infecter. Il se peut que vous soyez malade et que vous ne le sachiez pas encore et que vous puissiez infecter d’autres personnes », a-t-il ajouté.

Bar Siman Tov a reconnu qu’Israël est confronté à une « période difficile » et a déclaré que la capacité du pays à stopper la propagation du virus dépend de la conduite de ses habitants.

Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, assiste à une conférence de presse sur le coronavirus, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 8 mars 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Rivlin : « les restrictions ne sont pas synonymes de vacances ! »

« Chers concitoyens, les restrictions ne sont pas synonymes de vacances ! Je demande à chacun de vous de prendre grand soin de vous ! », a déclaré le président Reuven Rivlin.

« Je sais bien que reste cloîtré chez soi n’est pas chose facile. Je comprends que les enfants ont besoin d’espaces ouverts et que vous parents, avez aussi besoin de respirer. Mais néanmoins, nous ne devons pas transformer ces jours en jours de loisirs. J’entends que nos plages sont pleines et nos chemins de randonnées grouillent de monde. Le danger est réel ! Permettez-moi de vous demander une fois de plus de suivre les instructions concernant la distanciation sociale, et de vous abstenir de vous rassembler. Il y a un véritable danger. »

« Chers amis, en ces temps difficiles, quand l’excitation des préparatifs de Pessah laisse place à la peur et à l’anxiété, je vous adresse mes meilleurs voeux et prières pour le bien-être et la santé de tous les Israéliens Si nous nous conformons aux inscriptions, elles garantiront notre sécurité. Patience et respirations profondes – c’est notre état d’esprit, maintenons-le et il nous permettra de rester forts », a ajouté Rivlin.

Le président Reuven Rivlin photographié à la résidence du président le 6 janvier 2020 à Jérusalem. (Flash90)

Le Shin Bet commence à utiliser les données cellulaires

Le service de sécurité Shin Bet a confirmé avoir commencé à utiliser des données cellulaires pour retracer les mouvements des porteurs du coronavirus.

« Ces activités ont commencé après avoir reçu les autorisations du procureur général et du gouvernement », a indiqué un responsable du Shin Bet au Times of Israel.

Coronavirus : l’Algérie se résout finalement à fermer mosquées et lieux de culte

L’Algérie s’est résolue mardi à fermer toutes les mosquées et les lieux de culte du pays et à interdire les prières collectives pour lutter contre le nouveau coronavirus, après des hésitations des autorités suscitant les critiques.

« Il est légalement nécessaire de suspendre les prières et les congrégations du vendredi, de fermer les mosquées et les lieux de culte dans toutes les régions du pays, tout en préservant l’appel à la prière, jusqu’à ce que Dieu nous ait enlevé ce fléau et cette épidémie », a déclaré dans un communiqué le ministère des Affaires religieuses.

« Conformément aux dispositions du Coran, (…) des règles de la charia et des objectifs de la loi islamique », la « préservation » de la vie humaine est une « nécessité », précise ce communiqué, émis par le comité ministériel des Fatwa (avis religieux) et posté sur le site du ministère.

Jusqu’à mardi, le ministère des Affaires religieuses avait seulement demandé aux imams d' »alléger » les prières collectives, dont les prêches de la grande prière du vendredi.

Des représentants politiques, certains médias et de nombreux internautes critiquaient depuis plusieurs jours que les mosquées en Algérie – où l’islam est religion d’Etat – restent ouvertes alors que la plupart des pays musulmans avaient déjà pris des mesures de restriction pour leur fermeture.

Et ce, d’autant plus que les autorités algériennes ont décidé la semaine passée de fermer écoles et universités et d’annuler tous les rassemblements politiques, économiques, culturels et sportifs.

Cinq décès ont été enregistrés jusqu’à présent en Algérie en raison du nouveau coronavirus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié mardi matin.

A ce jour, 60 cas de la maladie Covid-19 ont été confirmés.

Les transports publics s’arrêteront la nuit et ne fonctionneront pas le week-end

Le ministère des Transports a annoncé qu’il réduisait les transports publics suite aux nouvelles restrictions du ministère de la Santé pour lutter contre le coronavirus.

Les transports publics (bus, trains et tramways) cesseront de fonctionner à 22 heures ce mardi soir avant de reprendre demain matin. A partir de mercredi soir, les transports publics s’arrêteront à 20 heures chaque soir.

Le ministère a indiqué que les transports publics ne fonctionneront plus le week-end, ce qui signifie qu’ils s’arrêteront à 20 heures le jeudi avant de reprendre le dimanche matin.

Seules les lignes qui desservent des lieux offrant des services essentiels continueront à fonctionner.

Le ministère des Transports exhorte également les Israéliens à éviter d’utiliser les transports publics.

L’Egypte met 300 familles d’un village du delta du Nil en quarantaine

Plus de 300 familles d’un village du gouvernorat de Dakahliya, dans le nord-est de l’Egypte, ont été placés en quarantaine en raison de l’apparition de cas de nouveau coronavirus, a annoncé la ministre égyptienne de la Santé, Hala Zayed.

« Dans le gouvernorat de Dakahliya, des cas (de Covid-19) sont apparus dans un village où nous avons (…) mis en quarantaine plus de 300 familles », a déclaré, sans autres précisions, la ministre lors d’une émission télévisée tard lundi soir.

Lundi, l’Egypte, pays le plus peuplé du monde arabe (100 millions d’habitants) comptait officiellement 166 cas déclarés et quatre décès liés au nouveau coronavirus.

Deux des personnes décédées, une femme âgée de 60 ans et un homme d’une cinquantaine d’années, étaient originaires de la région de Dakahliya, dans le Delta du Nil, selon le ministère de la Santé.

Coronavirus : Houseparty, l’application contre l’isolement lors du confinement

Sortie en 2016, anciennement nommée « Meerkat », l’application propose à ses utilisateurs de passer des appels vidéo avec jusqu’à huit personnes simultanément, et propose des jeux durant l’appel – comme les mythiques « Pictionary », « Trivial Pursuit » ou « Qui est-ce ? »

Une bonne façon de lutter contre l’isolement de chez soi !

Liberman dénonce les mesures de Netanyahu pour lutter contre le coronavirus

Le dirigeant d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a attaqué le Premier ministre Netanyahu à propos de ses mesures contre l’épidémie de coronavirus, l’accusant de mener Israël à un « effondrement total ».

Prenant note des plaintes concernant le manque d’équipement de protection pour les travailleurs médicaux et la capacité à effectuer un grand nombre de tests pour le virus, M. Liberman a également qualifié d' »échec » le déficit budgétaire et les difficultés du service de l’emploi israélien à traiter un grand nombre de demandes, avec une hausse prévue du chômage.

« Qui est responsable de tout cela ? Qui a été Premier ministre pendant la dernière décennie ? » a écrit Liberman sur Facebook. « Un homme dont le nom est Benjamin Netanyahu, qui en ce moment, au lieu de mener un courageux mouvement d’unité et de sortir de la crise, nous conduit vers l’effondrement. »

« Nous devons tous rester vigilants, la campagne de relations publiques de Netanyahu n’éradiquera pas le coronavirus et ne résoudra pas la crise économique », a-t-il ajouté.

Liberman était un ancien allié de Netanyahu mais s’est brouillé avec le Premier ministre après la première des trois élections de l’année dernière, ce qui a contribué à déclencher l’impasse politique actuelle. Cette semaine, il a recommandé que le président de Kakhol lavan, Benny Gantz, forme le prochain gouvernement.

Le président d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, intervient au journal télévisé de la Douzième chaîne, le 22 février 2020. (Capture d’écran de la Douzième chaîne)

Bennett approuve l’appel de 2 500 réservistes supplémentaires de Tsahal

Le ministre de la Défense Naftali Bennett a approuvé l’appel de 2 500 réservistes supplémentaires pour l’armée israélienne en réponse à la pandémie de coronavirus.

Cette décision intervient quelques jours après l’approbation par le ministre d’un appel similaire de 2 000 réservistes.

L’armée a principalement fait appel à ces réservistes pour servir dans le Commandement du Front Intérieur de Tsahal, l’unité militaire qui travaille en étroite collaboration avec les autorités civiles pour la préparation et la réponse aux catastrophes.

La semaine prochaine sera « décisive » dans la lutte contre le COVID-19

Selon le directeur général adjoint du ministère de la Santé, la semaine prochaine sera « décisive » en ce qui concerne l’arrêt de la propagation du coronavirus en Israël.

« La semaine à venir sera la plus décisive et pendant celle-ci nous surveillerons le nombre de personnes nouvellement testées. Je suppose qu’après deux semaines, nous saurons comment nous progressons. S’il y a une hausse comme en Italie, nous passerons à des mesures plus sévères », a-t-il déclaré sur le site d’information Ynet.

« Le message général est de rester chez soi. Plus le confinement est efficace, plus il sera court. Il est préférable que quelqu’un qui veut acheter de la nourriture le fasse par livraison plutôt que d’aller au supermarché », a-t-il ajouté.

En yiddish et en hébreu, les ultra-orthodoxes poussés à respecter les consignes

Le ministère de la Santé a lancé une « mission spéciale de relations publiques » dans le cadre de laquelle des voitures équipées de haut-parleurs sont déployées dans les quartiers ultra-orthodoxes pour exhorter les habitants à obéir aux instructions visant à endiguer l’épidémie de coronavirus.

Les messages, diffusés par les haut-parleurs en yiddish et en hébreu, visent à « expliquer l’urgence sans précédent d’obéir aux instructions du ministère de la Santé« , selon un communiqué du ministère.

Lapid : les Israéliens « ne vivent plus dans une démocratie »

Les discussions entre les factions politiques sur la création de commissions parlementaires après la prestation de serment de la nouvelle Knesset hier semblent échouer, les partis Likud et Kakhol lavan s’accusant mutuellement de l’impasse.

« Il se peut que cela ne vous intéresse pas vraiment avec tous les coronavirus dans l’air, mais à partir d’aujourd’hui vous ne vivez plus en démocratie », a écrit le n°2 de Kakhol lavan, Yair Lapid, sur Facebook.

« Le pouvoir judiciaire a été suspendu il y a quatre jours, avec un ordre émis à une heure du matin, sans que personne ne le sache. Le pouvoir législatif a été suspendu aujourd’hui illégalement. Le président de la dernière Knesset [Yuli Edelstein], qui n’a pas été reconduit dans ses fonctions, a suspendu la Knesset. Auparavant, il avait refusé une demande de la majorité des membres de la Knesset – 62 au total – pour désigner un nouveau président de la Knesset ».

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, lors d’une déclaration à la presse à la Knesset, le 12 janvier 2019. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Lapid accuse Edelstein de refuser de choisir les membres des nombreuses commissions de la Knesset qui, selon lui, pourraient contribuer à la lutte contre le coronavirus.

Le député Miki Zohar du Likud affirme que c’est la faute de Kakhol lavan.

« Kakhol lavan » tente à nouveau d’enfreindre les règles de la Knesset. Ils se conduisent de manière brutale et sont déconnectés de la réalité à cause de leur haine pour le Premier ministre », a-t-il tweeté.

Miki Zohar prétend que le Likud a proposé d’établir 10 commissions de la Knesset, ce que Kakhol lavan a refusé.

Yaalon : Netanyahu tente d’utiliser l’épidémie pour faire d’Israël une dictature

Faisant écho à Yair Lapid, le député Moshe Yaalon a accusé le Premier ministre Netanyahu d’utiliser le coronavirus pour neutraliser la démocratie israélienne.

« Kakhol lavan mettra en place un gouvernement d’urgence aussi large que possible, même si nous commençons avec un gouvernement restreint, pour sauver le pays. Nous ne permettrons pas à Netanyahu de transformer Israël en dictature », a tweeté Yaalon, un ancien membre du Likud de Netanyahu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (à gauche), rencontre le chef d’état-major de Tsahal de l’époque Benny Gantz, (au centre), et le ministre de la Défense de l’époque Moshe Yaalon, (à droite), dans le sud d’Israël, pendant la guerre contre le Hamas, le 21 juillet 2014. (Kobi Gideon/GPO/Flash90)

Le Hamas commence à construire des bâtiments de quarantaine à Gaza

Le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza a commencé à construire deux bâtiments pour héberger les personnes qui doivent être mises en quarantaine en raison de l’épidémie de coronavirus.

Il n’y a pas encore eu de cas de COVID-19 dans l’enclave côtière, mais les autorités ont commencé la semaine dernière à prendre des mesures pour se préparer à la possibilité que le virus puisse atteindre la bande de Gaza très peuplée.

Les nouvelles installations, une dans le nord de l’enclave et une autre dans le sud, comporteront 500 chambres pour les personnes nécessitant une quarantaine.

Yahya Sinwar, leader du Hamas dans la bande de Gaza, lors d’une conférence de presse à Gaza City, le 1er mai 2017 (Crédit : AP Photo/Adel Hana, File)

Le chef du Hamas, Yahya Sinwar, qui n’avait pas été vu publiquement ces dernières semaines, était lui-même aujourd’hui dans la structure du sud pour suivre l’avancement des travaux.

Hier, l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, qui gère des hôpitaux et des cliniques à Gaza, a annoncé qu’elle commençait à séparer les personnes souffrant de problèmes respiratoires des autres patients afin d’éviter que les personnes qui auraient pu contracter le coronavirus ne le transmettent à d’autres.

Gantz : le Likud essaie d’empêcher la Knesset de fonctionner normalement

Le président de Kakhol lavan, Benny Gantz, s’est joint à ses collègues du parti pour accuser le Likud du Premier ministre Netanyahu de bloquer la formation des principales commissions parlementaires après la prestation de serment de la nouvelle Knesset lundi.

« Le Likud… essaie de bloquer le travail de la Knesset. Comme s’il n’était pas suffisant que la Knesset n’ait pas fonctionné pendant une année entière, maintenant ils veulent aussi que la nouvelle Knesset fasse le travail minimum requis en temps de crise », a écrit Gantz sur Facebook, en référence à l’épidémie de coronavirus.

« Les actions du Likud constituent un dangereux précédent pour la démocratie et nous allons lutter de toutes nos forces contre cela », a-t-il ajouté.

Le président du parti Kakhol lavan, Benny Gantz, tient une conférence de presse à Ramat Gan, le 26 février 2020. (Tomer Neuberg/Flash90)

La mission israélienne à Berlin fermée; l’ambassadeur et un diplomate contaminés

Jeremy Issacharoff, l’ambassadeur d’Israël en Allemagne, a été testé positif au coronavirus, selon le ministère des Affaires étrangères.

Aharon Sagi, diplomate à l’ambassade de Berlin, est également atteint du virus.

« Les deux se sentent bien et sont chez eux », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Issacharoff et Sagi ont été testés après avoir rencontré un membre du Bundestag qui a été testé positif au virus.

L’ambassade a désormais été fermée et le personnel diplomatique envoyé en quarantaine à domicile, selon le ministère.

Intervention télévisée de Netanyahu à 21h

Le Premier ministre Netanyahu, le directeur général du ministère de la Santé Moshe Bar Siman Tov et la directrice des services de santé publique, la professeure Sigal Sadetzki feront des déclarations au bureau du Premier ministre à Jérusalem à 21h.

Confinement en France et contrôle des déplacements

En France, 100 000 policiers et gendarmes sont en cours de déploiement pour contrôler les déplacements.

En France, Italie, Belgique et Chypre, tout rassemblement est prohibé.

Les écoles, universités et crèches sont fermées dans de nombreux pays: Italie, Pologne, Grèce, Irlande, République tchèque, Roumanie, Ukraine, Slovaquie, Slovénie, Lituanie, Norvège, Danemark, Luxembourg, Autriche, Bulgarie, Turquie, Allemagne, Belgique, France, Portugal, Suisse, Croatie et Espagne. En Suède, seuls les collèges, lycées et universités sont fermés.

Les commerces non essentiels sont fermés en Italie, France, Grèce, Andorre, Allemagne et en Espagne.

La France a annoncé une réduction progressive des transports longue distance (trains, bus, avions).

Le premier porteur du COVID-19 qui n’était pas en quarantaine sort de l’hôpital

La première personne en Israël à avoir été testée positive pour le coronavirus qui n’était pas déjà en quarantaine va mieux et a été libérée de l’hôpital.

Meir Cohen raconte à la Douzième chaîne que sa femme, également infectée, s’est également remise du virus.

SOS Chrétiens d’Orient rapatrie la majorité de son personnel du Moyen-Orient

L’ONG française SOS Chrétiens d’Orient, dont quatre collaborateurs sont portés disparus depuis janvier, a décidé de rapatrier l’essentiel de son personnel face à la fermeture massive des frontières qu’entraîne le coronavirus, a-t-elle indiqué mardi.

« Au vu des dernières mesures annoncées, notamment la fermeture des frontières et des espaces aériens, SOS Chrétiens d’Orient procède au rapatriement de la majorité de ses volontaires à l’étranger », a déclaré l’organisation dans un communiqué, précisant que certains étaient déjà arrivés en France et se trouvaient « dans leur lieu de confinement ».

« Cette mesure concerne les volontaires qui auraient pu, en fonction de l’évolution de la pandémie, être bloqués dans leur pays de mission au lieu de rentrer selon leur souhait », précise-t-elle.

La plupart de ceux qui restent sont des encadrants de l’ONG, a expliqué un membre de l’organisation à l’AFP. Il lui restera au total 18 humanitaires, salariés et volontaires, répartis en Irak, Syrie, Liban et Egypte, des pays tous frappés par l’épidémie de coronavirus.

L’ONG a admis par ailleurs n’avoir aucune nouvelle des trois Français et de l’Irakien portés disparus depuis le 20 janvier à Bagdad, dans le centre de la capitale. « Ni message, ni revendication », a-t-on précisé de même source.

L’association humanitaire se présente comme aidant les chrétiens d’Orient, victimes de persécutions dans la région, en particulier sous l’emprise du califat auto-proclamé de l’organisation Etat islamique (EI). Ses responsables, ancrés à droite, ont parfois été accusés de complaisance envers le régime du président syrien Bachar al-Assad.

Rivlin envoie ses prières aux Juifs du monde entier

Le président Reuven Rivlin publie une déclaration vidéo adressée aux communautés juives du monde entier sur la pandémie de coronavirus.

Nouvelles directives pour les Juifs de France

Le grand rabbin de France Haïm Korsia a annoncé sur Radio Shalom mardi soir que les synagogues allaient être fermées.

Un message va être envoyé aux communautés ce mardi ou mercredi matin, soulignant que « la règle sera la fermeture », a-t-il dit, « sauf exceptions ».

« Dans une immense synagogue, si vous êtes 15, à 10 mètres les uns des autres, c’est plus simple » de rester ouvert, a-t-il souligné.

Il a aussi mis en garde : « il serait déraisonnable de faire des tablées de Shabbat à 20 ou 30 » personnes.

Le Grand Rabbin de France Haim Korsia prononce un discours lors d’un événement appelé « La nuit des survivants  » à Paris, le 23 décembre 2019. (Crédit : AP Photo/Kamil Zihnioglu)

Netanyahu aux Israéliens : faites preuve de « discipline et responsabilité »

« Heureusement, nous n’avons perdu personne. Cela ne durera pas », dit Netanyahu depuis son bureau. « Ce n’est pas un jeu pour les enfants … c’est une question de vie ou de mort. »

Netanyahu annonce trois autres étapes.

Il s’agit notamment d’une meilleure capacité à retrouver ceux qui auraient pu être exposés au virus, ce que le gouvernement pourra faire après avoir approuvé hier des mesures de « suivi numérique ».

Il dit qu’Israël va aussi intensifier considérablement ses tests de dépistage des coronavirus, affirmant qu’il pourrait potentiellement y avoir 5 000 tests par jour.

Il exhorte les Israéliens à faire preuve de « discipline et responsabilité » pour aider à freiner la propagation du virus, après avoir déploré les plages bondées aujourd’hui.

Bar Siman-Tov : « L’Italie ou l’Espagne peuvent arriver ici »

Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, prévient qu’il pourrait y avoir une forte augmentation des infections si les gens ne respectent pas les nouvelles instructions destinées à freiner la propagation du virus.

« Nous estimons que des scénarios comme en Italie ou en Espagne peuvent se produire ici », dit-il. « Même dans nos meilleurs scénarios, il y aura des personnes qui mourront et des milliers infectées. »

Bar Siman-Tov promet d’équiper les professionnels de santé

Moshe Bar Siman-Tov promet que les médecins et les infirmières recevront suffisamment de matériel médical, suite aux plaintes selon lesquelles il y a un manque d’équipements de protection suffisant pour lutter contre le coronavirus.

A LIRE – Covid-19: les soignants de plusieurs pays désemparés par le manque de protection

Berlusconi donne 10 millions d’euros aux hôpitaux de Lombardie

L’ex-Premier ministre et milliardaire italien Silvio Berlusconi va donner dix millions d’euros à la région Lombardie (nord), la plus touchée du pays par le coronavirus, pour créer des places dans les services de soins intensifs, a annoncé mardi son parti.

« Silvio Berlusconi a décidé de mettre à disposition de la région Lombardie, à travers une donation, la somme de dix millions d’euros, nécessaire pour la réalisation d’un service de 400 lits en soins intensifs », a précisé Forza Italia (droite) dans un communiqué publié sur Twitter.

La semaine dernière, le milliardaire de 83 ans se trouvait à Châteauneuf-Grasse, dans le sud-est de la France, selon le maire de la commune. Le quotidien italien La Stampa avait affirmé qu’il avait quitté Milan, la capitale de la Lombardie, pour la France afin de « passer, avec le plus de sérénité », le moment « très difficile » vécu par Milan.

Dans la soirée, la famille Agnelli, qui contrôle entre autres le groupe Fiat Chrysler et la Juventus Turin, a à son tour annoncé des donations équivalentes.

L’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, le 27 novembre 2013 à Rome (Crédit : AFP/Archives Tiziana Fabi)

Le groupe s’est ainsi engagé à donner dix millions d’euros en faveur de la Protection Civile et de la fondation La Stampa – Specchio dei tempi, engagée dans des actions sociales et sanitaires à Turin et dans le Piémont.

Exor, la holding familiale, est par ailleurs en train de conclure l’achat à l’étranger de 150 respirateurs artificiels à destination des hôpitaux italiens, a précisé la Juventus dans un communiqué.

Le club a de son côté lancé il y a quelques jours une récolte de fonds en faveur des infrastructures sanitaires du Piémont, qui avait permis de lever mardi soir plus de 400 000 euros.

L’Italie, le pays d’Europe qui paye le plus lourd tribut à la pandémie de coronavirus, a dépassé mardi la barre des 2 500 morts. La Lombardie est de très loin la région la plus touchée avec 1 640 personnes décédées. Le Piémont est également l’une des zones les plus concernées par l’épidémie.

Sadetsky : les tests au coronavirus ne sont pas une « solution » mais un « outil »

Sigal Sadetsky, chef des services de santé publique au ministère de la Santé, dit que les tests pour le coronavirus ne sont pas une « solution » au coronavirus mais un « outil » pour aider à l’arrêter.

Elle dit que l’éloignement social et les quarantaines sont ce qui va permettre de vaincre le virus.

Au moins 100 juifs hassidiques de Brooklyn porteurs du coronavirus

Au moins 100 personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus à Borough Park, un quartier hassidique de Brooklyn.

La JTA confirme le chiffre avec un responsable à Asisa, une clinique de soins d’urgence dans le quartier de New York qui s’adresse à la communauté hassidique.

Selon le responsable, qui demande à rester anonyme en raison des restrictions imposées à la communication avec les médias, les 100 tests positifs sont intervenus depuis que la clinique a commencé les tests vendredi matin. Asisa a effectué 1 000 tests en tout, selon le responsable.

Mardi, il y avait 814 cas de coronavirus au total à New York, selon son ministère de la Santé.

Le nombre de cas de COVID-19 en Israël atteint 337

Le nombre de cas de COVID-19 en Israël atteint 337, selon le ministère de la Santé.

Cinq des personnes infectées sont dans un état grave et 10 autres sont dans un état modéré, indique le rapport.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...