La fille ado du terroriste de Jérusalem arrêtée après lui avoir rendu hommage
Rechercher

La fille ado du terroriste de Jérusalem arrêtée après lui avoir rendu hommage

L’ado de 14 ans a été interrogée avec sa mère après avoir glorifié son père, qui a tué 2 Israéliens, sur Facebook

La fille de 14 ans du terroriste palestinien qui a tué deux Israéliens dans le nord de Jérusalem avant d'être abattu par la police, le 9 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
La fille de 14 ans du terroriste palestinien qui a tué deux Israéliens dans le nord de Jérusalem avant d'être abattu par la police, le 9 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Les forces de sécurité ont arrêté lundi la fille adolescente du terroriste palestinien qui a tué deux Israéliens pendant une fusillade dimanche à Jérusalem, après qu’elle a rendu hommage aux actes de son père sur Facebook.

La jeune fille de 14 ans a été arrêtée et interrogée avec sa mère pendant plus d’une heure lundi matin, avant d’être emprisonnée, a annoncé l’agence de presse palestinienne Maan.

Avant l’arrestation, une vidéo de l’adolescente rendant hommage à son père était devenue virale sur Facebook.

« Nous considérons mon père comme un martyr », a déclaré l’adolescente dans la vidéo, selon Maan. « Nous espérons qu’il plaidera en notre faveur devant Dieu au jour du jugement. […] Je suis fière de ce que mon père a fait. »

« Nous sommes très heureux et fiers de notre père, dit-elle également. Mon père est un grand homme. Notre relation, en tant que père et fille, était excellente. »

La vidéo de la jeune fille ne peut être publiée puisqu’elle pourrait y être identifiée, ce qui violerait un embargo imposé par la cour.

La police scientifique israélienne collecte des preuves dans la voiture appartenant à une victime après une attaque à main armée près du siège de la police à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)
La police scientifique israélienne collecte des preuves dans la voiture appartenant à une victime après une attaque à main armée près du siège de la police à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)

Dimanche matin, un terroriste de 39 ans est passé en voiture devant le siège de la police près de la colline des munitions de Jérusalem, et a ouvert le feu sur un groupe de personnes près de l’arrêt du tramway, touchant une femme. Il a continué à tirer, blessant mortellement Levana Malihi, 60 ans, qui conduisait sa voiture, avant que des policiers à moto ne réussissent à l’abattre après un court échange de tirs. Un policier, le premier sergent Yosef Kirma, 29 ans, a été mortellement touché, et un autre modérément blessé pendant la poursuite du terroriste.

Le tireur devait se présenter dimanche à la prison de Ramle, dans le centre d’Israël, pour y purger une peine de quatre mois pour avoir agressé un policier en 2013.

Il aurait été connu de la police israélienne en tant que terroriste présumé et membre du Hamas depuis plusieurs années. Il a déjà passé une année en prison pour incitation à la violence dans des posts publiés sur Facebook.

Le groupe terroriste gazaoui du Hamas a affirmé que l’homme armé était l’un de ses agents et a salué son « opération ».

Des photos montraient des partisans du Hamas distribuer des bonbons et des baklavas pour célébrer le « martyre » du terroriste. Des bonbons ont également été distribués en son honneur à Jérusalem Est. Le Fatah, le parti du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a également annoncé une journée de deuil en sa mémoire.

Un soldat israélien a été blessé tôt lundi matin quand un habitant palestinien de Jérusalem Est a jeté un engin explosif sur les troupes mesurant la maison familiale, située dans le quartier al-Ram de l’est de la capitale, pour préparer sa démolition. La foule était rassemblée devant sa maison pour célébrer son geste, et 31 personnes ont été arrêtées pour cela. Les maisons des terroristes palestiniens sont souvent démolies après des actes terroristes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...