Rechercher

« Les politiciens israéliens auront honte de ne pas avoir soutenu Kiev » – Ministre

Le ministre ukrainien de la Défense a déclaré qu'Israël devrait s'inquiéter de l'acquisition par les Iraniens d'une expérience opérationnelle dans l'utilisation des drones

Le ministre ukrainien de la Défense, Oleksii Reznikov, assistant à une conférence de presse, dans le contexte de l'invasion russe de l'Ukraine, à Kiev, le 26 octobre 2022. (Crédit : Genya Savilov/AFP)
Le ministre ukrainien de la Défense, Oleksii Reznikov, assistant à une conférence de presse, dans le contexte de l'invasion russe de l'Ukraine, à Kiev, le 26 octobre 2022. (Crédit : Genya Savilov/AFP)

Le ministre ukrainien de la Défense a déclaré dans une interview qui a été publiée vendredi que les politiciens israéliens auront « honte » d’avoir choisi de ne pas se tenir aux côtés de l’Ukraine dans le cadre de l’invasion du territoire par la Russie.

« Les politiciens en Israël auront honte à l’avenir parce qu’ils ne se sont pas tenus à nos côtés au moment où il le fallait. Avant cette invasion, il n’y avait pas de restrictions de visa entre l’Ukraine et Israël, ce n’est qu’un exemple », a déclaré Oleksii Reznikov dans une interview accordée lundi au quotidien Haaretz.

« Lorsque le conflit a débuté, de nombreux pays européens ont annulé toutes les restrictions de déplacement en direction des réfugiés ukrainiens et ils les ont aidés. Israël a fait le contraire. Israël a violé l’accord et a imposé des restrictions de visa à notre entrée dans le pays », a déclaré Reznikov, faisant vraisemblablement référence à l’ordre donné par la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked de plafonner le nombre de réfugiés ukrainiens autorisés à entrer sur le sol israélien, une décision qui avait été annulée par la suite par la Cour Suprême.

Le ministre ukrainien s’est entretenu avec le journal quelques heures seulement après avoir eu une conversation, sur Skype, avec son homologue israélien Benny Gantz, une discussion qu’il a qualifiée de « chaleureuse ».

Cependant, Reznikov a critiqué Israël pour sa neutralité dans cette guerre.

« Lorsque je m’entretiens avec mes homologues, je comprends bien que chacun a son propre ordre du jour et Israël a également le sien, surtout avant des élections, et je suis aussi conscient des considérations et des intérêts du pays – mais néanmoins, j’ai du mal à comprendre pourquoi Israël agit de cette façon », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, assistant à une réunion du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 23 octobre 2022 ; le ministre ukrainien de la Défense Oleksii Reznikov, à gauche, assistant à la réunion à la base aérienne de Ramstein, en Allemagne, le 26 avril 2022. (Crédit : AP Photos/Abir Sultan via AP ; Michael Probst)

Reznikov a ajouté que ses propres origines juives renforçaient sa déception face au positionnement adopté par Israël dans le cadre du conflit.

« Je suis extrêmement déçu. Je ne suis pas en colère contre Israël. Je n’ai pas de mauvais sentiments. Mais il m’est difficile de comprendre [ce comportement]. Je pense que c’est injuste, que c’est honteux », a-t-il déploré.

Reznikov a noté qu’Israël devait s’inquiéter de l’acquisition par l’Iran d’une expérience opérationnelle dans l’utilisation de drones, des compétences susceptibles d’être utilisées contre l’État juif à l’avenir.

« J’ai expliqué à mon homologue, Benny Gantz, que la Russie avait utilisé des drones iraniens pour frapper des installations civiles ukrainiennes… Au début, il a été dit qu’ils ne servaient qu’à recueillir des renseignements. Mais très vite, il s’est avéré qu’il s’agissait de drones d’attaque, qui s’en prennent à la population civile sans défense et aux biens de tous les citoyens ukrainiens, sans distinction de religion ou d’ethnie », a-t-il expliqué.

« Les Iraniens acquièrent une expérience opérationnelle dans les combats en Ukraine et, à l’avenir, ces drones seront également dirigés contre Israël », a-t-il poursuivi, répétant l’appel lancé par l’Ukraine qui demande instamment à Israël de fournir des systèmes de défense antiaérienne.

Un drone survolant Kiev lors d’une attaque, le 17 octobre 2022. (Crédit : Sergei Supinsky/AFP)

Cependant, deux jours après l’interview de Reznikov, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré qu’il constatait une « tendance positive » dans les relations de Kiev avec Israël après que les deux pays ont partagé des renseignements sur l’utilisation présumée par la Russie de centaines de drones iraniens dans sa guerre contre son voisin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...