Yifat Tomer-Yerushalmi nommée prochaine avocate générale de Tsahal
Rechercher

Yifat Tomer-Yerushalmi nommée prochaine avocate générale de Tsahal

Le ministre de la Défense a qualifié la générale de brigade de "pionnière" ; cette décision intervient alors que Kohavi prévoit de promouvoir davantage de femmes à des hauts-postes

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La générale de brigade Yifat Tomer-Yerushalmi, nommé le 15 juillet 2021 prochaine avocate générale militaire et deuxième femme major général de l'armée israélienne. (Crédit : Tsahal)
La générale de brigade Yifat Tomer-Yerushalmi, nommé le 15 juillet 2021 prochaine avocate générale militaire et deuxième femme major général de l'armée israélienne. (Crédit : Tsahal)

La générale de brigade Yifat Tomer-Yerushalmi a été nommée jeudi prochain avocat général de l’armée israélienne et deuxième femme générale de division dans l’histoire du pays.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a approuvé sa nomination par le chef d’état-major Aviv Kohavi. Le procureur général Avichai Mandelblit a également été consulté sur cette nomination, a indiqué le bureau de Gantz.

« Tomer-Yerushalmi est avant tout une merveilleuse avocate, avec une expérience et un riche bagage dans tous les domaines nécessaires à la fonction d’avocat général militaire. Je suis sûr qu’elle s’acquittera de son travail de manière excellente, en s’occupant des missions compliquées qui sont à sa charge, notamment la défense des soldats de l’armée israélienne, le droit international et l’assistance à l’échelon opérationnel dans l’accomplissement de son travail conformément à la loi », a déclaré M. Gantz dans un communiqué.

Tomer-Yerushalmi remplacera le général de division Sharon Afek, lui-même premier général de division ouvertement gay de Tsahal.

Ces dernières années, l’armée a été critiquée pour son incapacité à promouvoir les femmes à des postes de haut niveau, comme l’a souligné M. Kohavi au début de l’année en promettant de s’attaquer à ce problème.

Gantz, qui en tant que chef d’état-major de Tsahal a promu la première femme général de division, l’actuelle ministre de l’Économie Orna Barbivai, a salué Tomer-Yerushalmi comme une « pionnière », qui a révisé le statut et les protections juridiques des femmes dans l’armée et a combattu le harcèlement sexuel.

« En tant que ministre de la Défense, je suis fier de la nommer deuxième femme au grade de général de division, et je suis sûr qu’elle ne sera pas la dernière », a déclaré M.Gantz.

Tomer-Yerushalmi sera promue au rang de général de division dès son entrée en fonction, contrairement à son prédécesseur, Afek, qui a conservé le rang de général de brigade pendant les trois premières années de son mandat avant d’être promu général de division.

Lorsque Tomer-Yerushalmi le remplacera, Afek aura occupé le poste d’avocat général militaire pendant environ six ans, supervisant un certain nombre d’affaires très médiatisées, notamment la condamnation du général de brigade Ofer Buchris pour des délits sexuels et l’affaire du tireur de Hébron (Elor Azaria), ainsi que la supervision des enquêtes sur la guerre de Gaza de 2014 et les réponses de Tsahal aux émeutes frontalières de 2018.

Tomer-Yerushalmi occupe actuellement le poste de conseillère du chef d’état-major sur les questions de genre, et a précédemment occupé plusieurs postes dans le corps des avocats généraux militaires et dans la justice militaire.

Elle est titulaire d’une double maîtrise en droit, l’une de l’université de Tel Aviv et l’autre du Judge Advocate General’s Legal Center and School de Charlottesville, en Virginie.

Au début de l’année, Kohavi a annoncé son intention d’augmenter de 50 % le nombre de femmes officiers supérieurs au cours des cinq prochaines années.

Jusqu’à présent, Kohavi n’avait pas promu de femme au grade de général de division, et une seule au grade de général de brigade – un officier appelé à servir en tant que chef du renseignement du Commandement central.

Selon un récent décompte effectué par Haaretz, sur les quelque 200 officiers promus au grade de colonel sous Kohavi, 19 étaient des femmes.

________

Tous nos articles sur la place des femmes dans l’armée israélienne sont à retrouver ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...