Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Wallace Shawn, Cynthia Nixon, parmi des acteurs qui soutiennent l’accusation de « génocide »

Une poignée de stars de la télé et du cinéma s'associe au Festival de littérature de Palestine ; des vidéos soutenant l'accusation de génocide portée devant la CIJ sont diffusées

L'acteur Wallace Shawn participant à une manifestation de soutien à Gaza, devant la Maison Blanche, à Washington, le 16 octobre 2023. (Crédit : Kevin Dietsch/Getty Images via AFP)
L'acteur Wallace Shawn participant à une manifestation de soutien à Gaza, devant la Maison Blanche, à Washington, le 16 octobre 2023. (Crédit : Kevin Dietsch/Getty Images via AFP)

Plusieurs acteurs, musiciens et écrivains de premier plan, dont Cynthia Nixon, Susan Sarandon et Wallace Shawn, ont exprimé leur soutien au recours déposé par l’Afrique du Sud auprès de la Cour internationale de justice (CIJ) basée à La Haye, accusant Israël de mener un « génocide » à Gaza.

Les 29 célébrités ont apporté leur soutien dans une série de vidéos lancée vendredi par le Festival de littérature de Palestine, dans laquelle elles lisent des passages de l’acte d’accusation en signe de soutien à l’affaire.

La première vidéo, qui a été diffusée vendredi, comprend des participants de neuf pays occupant divers postes dans l’industrie du divertissement.

L’un des acteurs, Adam Bakri, est un Arabe israélien qui a obtenu une licence à l’Université de Tel Aviv avant de s’installer à New York. Il a notamment joué dans le film « Omar », qui a été nommé aux Oscars.

Parmi les autres noms célèbres, citons Liam Cunningham, Charles Dance et Lena Headey de la série télévisée à succès « Game of Thrones », basée sur les livres de George R. R. Martin ; Tobias Menzies et Khalid Abdalla qui ont tous deux joué dans la série « The Crown » de Netflix ; et l’acteur juif Shawn de « The Princess Bride », parmi d’autres. Sarandon et Nixon, célèbres militantes anti-Israël, ont également apporté leur contribution.

Nixon, connue pour son rôle dans la série « Sex and the City », a récemment participé à une grève de la faim devant la Maison Blanche en solidarité avec les Palestiniens de Gaza, tandis que Sarandon a été contrainte de présenter ses excuses pour avoir déclaré, lors d’un récent rassemblement pro-palestinien, que les Juifs américains craignant pour leur sécurité en raison de la montée de l’antisémitisme « ont un avant-goût de ce que l’on ressent lorsqu’on est musulman dans ce pays ».

À la suite de ses remarques, l’actrice a été licenciée par l’agence artistique d’Hollywood UTA.

Le Festival de littérature de Palestine est une initiative culturelle qui se décrit comme « engagée dans la création d’un langage et d’idées pour combattre le colonialisme au XXIe siècle ». Le festival a lieu chaque année dans des villes d’Israël et de Cisjordanie telles que Jérusalem, Haïfa, Ramallah et Naplouse.

Parmi les partenaires de l’initiative figurent des universités et des organisations culturelles palestiniennes.

Le 7 octobre, le groupe terroriste palestinien du Hamas a lancé une attaque sauvage sans précédent. Ce jour-là, le groupe terroriste palestinien a détruit des communautés entières et massacré 1 200 personnes, principalement des civils. Au moins 240 Israéliens et ressortissants étrangers de tous âges ont été emmenés à Gaza en tant qu’otages. Suite à la remise en liberté de 105 civils au cours d’une semaine de trêve fin novembre, 136 d’entre eux s’y trouveraient encore, dont au moins 24 seraient décédés.

En réponse à ce massacre, Israël a lancé une opération militaire visant à récupérer les otages et à évincer le Hamas du pouvoir dans la bande de Gaza.

Plus de 23 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Tsahal a éliminé 8 500 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus des quelque 1 000 terroristes qui se trouvaient à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

À la suite de cette guerre, l’Afrique du Sud a déposé fin décembre un recours contre Israël devant la CIJ, l’accusant de génocide et demandant aux juges d’imposer des mesures d’urgence ordonnant la fin des hostilités.

Pretoria accuse Jérusalem d’avoir commis, au cours de sa guerre contre le Hamas à Gaza, des actes « à caractère génocidaire, car ils ont été commis avec l’intention spécifique requise […] d’exterminer les Palestiniens de Gaza en tant que partie du groupe national, racial et ethnique palestinien au sens large ».

La vidéo du Festival de littérature de Palestine est la première d’une série destinée à soutenir la procédure engagée par l’Afrique du Sud à l’encontre d’Israël. Parallèlement à la vidéo, l’organisation a déclaré que « chaque État a le devoir légal de soutenir le recours de l’Afrique du Sud » et a exhorté les gens à faire pression sur leurs pays respectifs pour qu’ils manifestent leur soutien.

Mais au lieu de soutenir l’Afrique du Sud, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’Allemagne se sont tous prononcés contre la procédure, cette dernière demandant à intervenir en tant que tierce partie pour affirmer qu’Israël ne commet pas de génocide à Gaza.

La star de Game of Thrones, Lena Headey, répondant à une question tandis que Liam Cunningham l’écoute lors d’une interview avec l’Associated Press, à Athènes, le le 1er juin 2016. (Crédit : Petros Giannakouris/AP Photo)

L’audience a débuté jeudi avec la présentation par les représentants de l’Afrique du Sud de leurs arguments au tribunal, énumérant une série d’actions israéliennes présumées tout au long de la guerre ainsi que des propos très controversés tenus par des responsables israéliens qui, selon Pretoria, sont la preuve de l’intention de génocide perpétrée à l’encontre des Palestiniens.

Israël a entamé sa défense vendredi, son équipe juridique rejetant les allégations « fallacieuses » de l’Afrique du Sud concernant le génocide, en soulignant les attaques ciblées du Hamas contre les civils israéliens et son manque d’intérêt pour les habitants de Gaza. Les représentants ont également affirmé que les interventions controversées de certains responsables ne pouvaient être considérées comme une intention de commettre un génocide, car elles ont été constamment infirmées par les ordres de Tsahal interdisant de cibler des innocents.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.